Il n'y a pas de père idéal !

Il n'y a pas de père idéal !

 Et n'appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Matthieu 23.9

Est-ce que cela signifie que nous n’aurions pas dû appeler la "fête des pères" ainsi ? Ou que personne ne doit être appelé père ?  Non...

Remettons les choses dans le contexte…

Ici, l’une des graves erreurs des Pharisiens, c’est qu’ils empêchent le peuple de connaître Dieu en tant que Père, en mettant une barrière entre le Père et Son peuple. Ils se prennent eux-mêmes pour la source, la lumière. Ils ont remplacé le Père dans Sa fonction. 

Ne remplaçons pas le rôle du Père céleste ! 

Par cette histoire, nous apprenons qu’il nous faut faire confiance en Dieu, L’imiter et connecter ainsi nos enfants à la Source. 

  • En tant que papas, nous sommes une « res-source". 

  • Nous redirigeons les regards de l’enfant vers la source qu’est Dieu ! Nous devons simplement être l’extension du travail que Dieu fait dans leur vie ! 

Quel papa peut dire que lui, il n’a jamais rien raté dans l’éducation de ses enfants ? Quel papa ne regrette pas certaines paroles, comportements, moments, etc. ? Quel papa n’aimerait pas effacer certaines situations passées ? 

J’ai une bonne nouvelle pour vous ! 

Être père, ça s’apprend ! 

Tous les papas ne sont pas des pères !

Observe ce que Dieu fait et puis fais-le, comme un enfant qui apprend des comportements de ses parents. Fais tout pour rester en Sa compagnie et apprendre à vivre une vie conduite par l’amour.  Éphésiens 5.1 (Semeur 2000)

J’aimerais vous partager ici quelques clés qui, je l’espère, vous encourageront : 

  1. Partageons nos valeurs avec nos enfants (ce qui est important pour nous, nos priorités, ...). 
  2. Partageons des moments de rire et de joie.
  3. Intéressons-nous à leurs centres d’intérêts (au lieu de condamner tout ce qu’ils écoutent ; style de musique, vêtements, TV... ce qui va renforcer les intérêts proposés vers d’autres alternatives...) 
  4. Intégrons-les dans certains défis de foi que nous avons afin de les enseigner sur la foi en Jésus et Sa Parole qui nous conduit.
  5. Ne présumons pas qu’ils savent que nous pensons du bien d’eux. Disons-leur ! Vocalisons notre estime, notre amour envers eux. 
  6. Encourageons-les dans leurs talents.
  7. Soyons un modèle dans notre discipline de piété.

J’aime me rappeler qu’un père t’oriente dans ta destinée, un père amène la justice et ramène la paix...

Puissions-nous être de ceux-là avec nos enfants, pas parfaits mais confiants en Lui ! 

Soyez bénis !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires