Submergé par une déferlante de problèmes ?

Submergé par une déferlante de problèmes ?

Je me souviens du jour où j’ai vu l’océan pour la première fois. J’avais 18 ans et c’était mon premier week-end de libre après mon entrée dans le corps des U.S. Marines. Nous nous sommes rendus en autobus de Camp Pendleton à la plage de San Onofre, dans la région de San Mateo, en Californie. Quand je vis cette immensité d’eau, je fus époustouflé! (j’avais grandi dans un ranch du Dakota du Sud où il tombe tout juste 80 centimètres d’eau en moyenne, par an).

Je me trouvais là avec des gars de Californie, qui avaient grandi et appris à jouer avec l’océan. La première chose qu’ils firent – lorsque nous arrivâmes – ce fut de plonger sans hésitation et de se diriger vers les vagues pour faire du «Body-Surfing» (surfer avec son corps). Je les regardais pendant quelques instants, admirant leur nage vers le large puis leur retour vers la plage sur le faîte des vagues.

Tout cela semblait formidablement amusant… alors je voulus en faire autant. En fait, cette expérience se révéla fort déplaisante pour moi.

La première partie, qui consistait à nager puis à surfer sur le haut de la vague, fut vraiment excitante.. mais cela ne compensa pas du tout l’atterrissage, alors qu’une deuxième vague me projeta sur la plage et que les pierres et le sable mirent ma peau à sang. Ce jour-là, je ressentis un immense respect pour la puissance de l’océan – ainsi qu’une véritable crainte.

Le parcours de la vie ressemble un peu à cette aventure dans l’océan. En ce moment même, vous vous trouvez dans l’une de ces trois situations de base:

    * Vous avez été projeté à terre
    * Vous êtes en train de tomber
    * Vous allez bientôt vous ramasser par terre

La question de fond est celle-ci: comment allez-vous réagir face à cette situation?

Oswald Chambers, dans son livre «My Utmost For His Highest», (Tout mon possible pour Sa majesté), écrit ceci: «Les énormes vagues, qui effraient le nageur moyen, procurent un sentiment d’excitation extraordinaire au surfer qui les dompte. Essayons d’appliquer cela à nos situations respectives: les choses que nous voulons éviter et contre lesquelles nous nous battons – les tribulations, la souffrance et la persécution – sont en même temps celles qui nous procurent d’abondantes joies intérieures. «Nous sommes plus que vainqueurs, en Lui …» non pas malgré les situations que nous rencontrons, mais grâce à elles. Un saint ne connaît pas la joie du Seigneur en dépit des tribulations, mais plutôt grâce à elles. Paul dit ceci: «Je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations» (2 Corinthiens 7.4).

Alors que je me trouvai dans le Corps des Marines, j’ai passé beaucoup de temps à m’entraîner dans l’océan. Petit à petit, ma crainte s’est transformée en respect et j’ai finalement pu expérimenter une forme d’extase dans l’eau – au point même où, lors de nos dernières vacances, mon épouse Liz et moi avons passé une semaine entière sur un voilier dans les Iles Vierges Britanniques.

J’apprends à faire de même dans les autres aspects de ma vie, à ne pas craindre les problèmes auxquels je fais face. Je n’y réponds pas toujours d’une façon qui honore Christ, mais – de plus en plus – je m’aperçois que j’accepte progressivement de supporter patiemment les moments difficiles de la vie car je sais que j’ai un Dieu souverain, qui a tout sous contrôle, et que je peux Lui faire confiance qu’Il fera que tout concourra à mon bien et à Sa gloire… si seulement je veux bien Lui faire confiance et Lui obéir.


© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnel

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

3 commentaires
  • Léonie Ngako Il y a 5 années, 10 mois

    Faire face aux difficultés de la vie ont toujours été pour moi une marche d'escalier sur laquelle je prends du bon à monter car mon Dieu est SOUVERAIN Amen
  • Janie Daouadji Il y a 12 années, 2 mois

    merci pour ce message qui correspond bien a la situation actuelle je lève les yeux vers jésus d'où me viendra le secours QDVB
  • Ando Rana Il y a 12 années, 2 mois

    Accepter progressivement de supporter patiemment les moments difficiles de la vie... lorsqu'on a Jésus dans sa vie, on ne doit pas douter de toutes ces épreuves qui viennent nous assiéger, alors même que de toute part, nous ne trouvons pas d'issue comme si d'immenses murs de feu nous entouraient, on a oublié que la sortie n'est pas dans ce qu'il y a autour de nous... Il nous suffit de lever le regard et certainement dans la logique d'un homme, il aurait espérer voir un sauveteur qui se balançait sur une corde attachée à  un hélicoptère mais en fait, mieux encore pour un enfant de Dieu: les bras de Jésus nous sont déjà tendus.