Suis-je prêt ?

Suis-je prêt ?

Question d'un Internaute :

"Ce qui me frappe particulièrement dans la parabole des dix vierges (Matt 25.1-13) est le fait suivant : Toutes attendaient l'époux. Je trouve ça très sérieux. On peut donc être de ceux qui savent que le Seigneur va venir nous chercher et pourtant ne pas être prêt !"

C'est, hélas, vrai ! Une connaissance intellectuelle de la Bible n'est pas suffisante pour "être prêt à la rencontre de son Dieu".

J'ai écrit ailleurs concernant cette parabole :

"Nous devons nous garder de la tentation de spiritualiser à outrance les paraboles de Jésus, en leur faisant dire plus que Jésus lui-même a voulu y mettre (Valeurs symboliques de la lampe, de l'huile, du sommeil, etc.)"

Cela vise particulièrement des spéculations gratuites n'ayant pour appui que l'interprétation fantaisiste que l'on veut donner à un détail de la parabole (Par exemple dire que seuls ceux qui sont baptisés du Saint-Esprit seront enlevés, ce qui n'a strictement aucun fondement dans le reste de l'Écriture). Par contre, si une vérité avérée de la Bible peut y trouver un support, il ne me semble pas interdit d'en utiliser la symbolique, même si la parabole, remise dans son contexte d'origine, ne le visait pas.

Ainsi l'huile, qui ailleurs dans la typologie de l'Écriture est le symbole du Saint-Esprit, peut être, dans cette parabole, utilisée pour souligner l'importance capitale d'être né de nouveau – né de l'Esprit (Jn 3.7-8) – et de ne pas vivre selon la chair :

"Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez" (Rom 8.13)

Cette nouvelle naissance est indispensable pour participer à l'enlèvement ; car c'est précisément le manque d'huile qui fit la différence entre les sages et les folles.

Cela ne doit pas nous faire vivre dans une constante appréhension de "ne pas être prêt". Si nous nous efforçons sincèrement d'obéir au Seigneur et de laisser le Saint-Esprit faire son œuvre en nous, nous pouvons connaître le repos de la foi, et attendre la venue du Seigneur Jésus avec une sereine confiance.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire