Tolérance zéro dans mon potager

Tolérance zéro dans mon potager
Esaïe 35:1 Le désert et le pays aride se réjouiront. La solitude s’égaiera, et fleurira comme un narcisse.

Certaines grandes villes que je connais ont obtenu des prix nationaux et même européens pour la beauté de leurs parcs et jardins. La grande mode chez nous, depuis une quinzaine d'années, est le mélange des genres : fleurs, fruits et légumes se partagent joyeusement les mêmes espaces et parterres. Après avoir beaucoup ri de cette étrange nouveauté, certains riverains y ont trouvé leur bonheur et n'hésitent plus à venir faire leur marché gratuitement : poireaux, tomates, blettes ou kiwis selon la saison....

Ce mélange, insolite à l'origine, s'est largement répandu et m'a conquise par son anticonformisme, son style haut en formes et en couleurs et même son côté un peu fouillis. Après renseignements je mets régulièrement des œillets d'Inde entre mes pieds de tomates pour protéger ces derniers des pucerons. Et ça marche !

Mais je ne savais pas que chez les plantes, comme chez les humains ou les animaux, certaines espèces étaient dominantes et qu'il fallait en tenir compte. C'est ainsi que l'année dernière j'ai laissé pousser une très belle bourrache tout près du rosier où elle avait germée et de la même façon un pied d'alouette tout près d'un pied de tomates cerises. J'avais de bonnes raisons : depuis des années je « coucounais » ces deux jolies fleurs, alors maintenant qu'elles se décidaient à se multiplier je n'allais quand même pas les changer de place et risquer de les voir de nouveau disparaitre. Je n'ai pas été déçue : elles sont devenus magnifiques, immenses, presque des arbustes recouverts de jolies petites fleurs bleues MAIS...

Dans le même temps j'ai constaté avec étonnement que le rosier, que j'avais mis si longtemps à me décider à acheter, dépérissait complétement. Même chose pour le pied de tomates-cerises. Alors j'en ai conclus que mes jolies fleurs bleues les dominaient et que je devais faire un choix. Après les avoir dans un premier temps taillées, sans succès pour leurs voisines, j'ai dû arracher les deux plantes. Le rosier a mis du temps à reprendre de la vigueur mais le pied de tomates ne s'en est pas remis et n'a donné que quelques ridicules tomates minuscules et très amères, immangeables.

Alors cette année tolérance zéro du côté du potager : pas de bourrache ni de pieds d'alouette. J'arrache tous les pieds dès que je les ai identifiés.

Ce que j'en conclus : nous ne devons et ne pouvons pas non plus faire n'importe quoi dans nos vies. Certaines choses ne sont pas forcément mauvaises en elles-mêmes mais leur mélange n'est pas bon pour notre santé physique, morale ou même spirituelle. Nous devons avoir de la sagesse pour discerner, faire des choix et parfois même arracher de nos vies des choses qui, dans une premier temps, nous paraissaient bonnes et enviables mais qui, à terme, peuvent se révéler étouffantes. Dans certains cas ce sera même la tolérance zéro : dès qu'apparaît de d'orgueil ou un désir plus ou moins avoué de dominer ou d'étouffer une personne ou un groupe. Il peut même être bon, dans certains cas, que nous nous mettions, pour un temps, un peu à l'écart pour laisser le temps au Saint-Esprit de travailler en nous.

1 Pierre 1:22 Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité
pour avoir un amour fraternel sincère,
aimez-vous ardemment les uns les autres,
de tout votre cœur.


Seigneur apprends-moi à discerner tout ce qui, en moi, peut étouffer la vie de mes frères et sœurs, et s'il te plaît donne-moi, par ton Esprit-Saint, la volonté et la force de les arracher dès que les vois. Montre-moi aussi si je suis plantée au bon endroit et si ce n'est pas le cas, éclaire-moi sur l'endroit où tu m'attends. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com


Retranscrit par les mains d’Elisabeth, ce récit rend la vie des siens dynamique et pétillante. Il nous fait passer des rires aux larmes, des concepts les plus rudimentaires à la philosophie de la vie...

L’ouvrage pourrait s’intituler carpe diem tant Elisabeth, malgré les difficultés traversées et communes à beaucoup d’entre nous, a su puiser de l’espoir dans sa foi, son goût de vivre et ses amis.

Découvrez et procurez-vous le livre "Hors-Piste" en cliquant sur ce lien ! 

10 commentaires
  • JDA21M Il y a 6 années, 9 mois

    Merci Seigneur pour ce témoignage, qui m'a conforté dans ma décision aujourd'hui Tolérance Zéro aux parasites de mon âme! Qu'il en soit ainsi
  • Léa Allen Il y a 6 années, 9 mois

    Très beau. Belle inspiration. Que notre Dieu soit loué pour son esprit qui repose sur les hommes. Merci Seigneur de parler à mon cœur.
  • Étoile Promesse Il y a 6 années, 9 mois

    Très bel article! Merci Seigneur parce que au travers fe la nature, ti nous enseigne beaucoup et toujours. Que ton précieux nom soit élevé à jamais. Amen !
  • youten Il y a 12 années, 7 mois

    Merci. Je m'accorde avec cette prière au nom de Jésus-Christ. Amen.
  • Charlotte Tshimenga Il y a 13 années

    Seigneur apprends-moi à discerner tout ce qui, en moi, peut étouffer la vie de mes frères et sœurs, et s'il te plaît donne-moi, par ton Esprit-Saint, la volonté et la force de les arracher dès que les vois. Montre-moi aussi si je suis plantée au bon endroit et si ce n'est pas le cas, éclaire-moi sur l'endroit où tu m'attends. Amen !
  • Vincent Guillemoteau Équipier du Top Il y a 13 années

    Très belle illustration de notre choix dans la Vie ! Merci !
  • Sharmion Il y a 13 années

    Ah, fidèle à toi-même avec les images toujours juste! Merci, Elisabeth.
  • geogui Il y a 13 années

    On pourrait y voir également,les bienfaits de la diversité humaine:l'enrichissement que l'on peut tirer des uns et des autres!Evidemment,étant des êtres de raison,les individus doivent s'auto-discipliner et mettre en pratique(pour les chrétiens)les principes du support mutuel,de la tolérance,enfin de tous ceux qui constituent "le fruit de l'esprit".
  • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 13 années

    La nature ne fait pas de compromis, ELLE EST ! on ne fait pas n'importe quoi avec elle, et nous lui devons un grand respect. En l'aimant, en l'admirant, en la soignant, et en la respectant, elle nous gâte au-delà de nos attentes. Mais si nous la contrarions ou la saccageons, elle souffre et finit par mourir. De même que certaines plantes ne vont pas ensemble, certains humains ne vont pas ensemble non plus ! et si l'on "force" la nature on l'a rend malade.