Tombez-vous amoureux… de vous même ?

Tombez-vous amoureux… de vous même ?

Alors, c’est quoi le dessert ? Des fleurs, ça te dirait ?

Un jour, j’ai été invité à parler devant un groupe dans un restaurant de campagne dans le sud-ouest de la France. Ce restaurant se spécialisait dans des plats qui sortaient un peu de l’ordinaire, parce que tout était à base de produits locaux.

Je ne me souviens plus de tout ce que nous avons mangé, mais je suis à peu près certain que nous avions commencé par une soupe d’ortie. Finalement, c’était plutôt bon, mais j’ai quand même été un peu dubitatif devant le dessert, composé de grandes fleurs blanches de la région, que le chef avait faites frire.

Dans le sud des États-Unis, nous avons l’habitude de frire à peu près n’importe quoi, mais pas les fleurs !

Bon, le dessert floral n’était pas si mal, mais je ne crois pas qu’il risque de mettre les marchands de glace sur la paille.

Regardons les choses en face : les fleurs sont très jolies à regarder et agréables à sentir, mais quand il s’agit de manger, il faut avoir quatre pattes et faire « meuh ! » pour les apprécier vraiment !


Se fréquenter et se faire la cour

C’est un peu comme ça, la vie (enfin, pas la partie qui fait « meuh ! », mais la partie qui concerne les fleurs). Un jeune homme un peu frivole rencontre une jeune fille évaporée et ils « tombent amoureux. »

En réalité, ce n’est pas encore de l’amour. Ils tombent dans l’égocentrisme, parce que chacun d’eux est complètement enivré par les sensations que l’autre lui fait ressentir.

Notre attention se centre sur nous-mêmes, alors, si nous pouvons dire que nous sommes « tombés amoureux », c’est de nous-mêmes. Nos chansons d’amour devraient dire : « Oh, combien je m’aime ! » L’amour véritable se centre sur le fait d’aider et d’apporter la joie à l’autre, sur le fait de mettre en avant ce que l’autre aime.

Tu es toujours là ?

Admettons-le, cependant : la beauté et le parfum nous attire vers l’autre personne comme les fleurs attirent les abeilles. (Une petite remarque à l’intention des jeunes hommes : doucement avec le parfum. Si on vous sent avant de vous voir, ce n’est pas bon).

Alors, nous « tombons amoureux » et nous sommes là, comme parcourus de petits picotements, espérant que cette sensation dure pour toujours. Si elle commence à s’atténuer, nous laissons tomber cette personne et nous en cherchons une autre qui nous donne à nouveau cette « sensation de l’amour. »

Et nous recommençons, encore et encore, parce que l’émotion, c’est comme une drogue. Je pense que la majorité des jeunes filles entre 14 et 18 ans tombent amoureuses au moins cinq fois.

Le problème, c’est que certaines personnes sautent encore de relation en relation, pourchassant cette sensation-là, à cinquante ans. La majorité des gens qui pensent être tombés amoureux se soucient en fait surtout d’eux-mêmes. C’est pour cette raison que Aretha Franklin chante : “You make me feel like a natural woman.” (Tu me fais me sentir comme une femme naturelle)

(Qu’est-ce qu’une femme naturelle ? Est-ce qu’elles ne le sont pas toutes, d’une certaine façon?)
 

Les pommes sont meilleures que les fleurs de pommier.

C’est comme manger des fleurs. Les fleurs de pommier sont jolies à regarder et agréables à sentir, mais il n’y a pas encore de fruit. L’amour, c’est comme un fruit et, pour faire un fruit, il faut du temps.

Quand on tombe réellement amoureux, notre centre d’intérêt s’écarte de nous et de ce que l’autre personne nous fait ressentir. On se soucie de l’autre. Alors, quand des personnes tombent amoureuses puis passent à une autre relation, elles sont tout simplement en train de mâcher des fleurs. C’est dommage, parce que le fruit est tellement plus nourrissant, si seulement elles avaient attendu un peu et travaillé leur relation.

Quand on commence à s’intéresser à ce que ressent la personne qu’on aime au lieu de s’intéresser à ce qu’on ressent nous, à ce qui est le meilleur pour elle au lieu de ce qui est le meilleur pour nous, on tombe enfin réellement amoureux. Jusqu’à cet instant-là, on est seulement amoureux de nous-mêmes.

Jésus nous a montré comment on fait.

« Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l’Église. Il s’est donné lui-même pour elle afin de la conduire à la sainteté après l’avoir purifiée et lavée par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. C’est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même."

« En effet, jamais personne n’a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l’Église parce que nous sommes les membres de son corps, formés de sa chair et de ses os. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’un. Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même et que la femme respecte son mari » (Ephésiens 5:25-33).

Alors, quelqu’un veut des fleurs ? Non, je pense que je vais commander le fruit. Ça prend un peu plus de temps et ça peut paraître moins joli et moins parfumé, mais c’est tellement plus nourrissant !

Hummm … « … nous n’aurons pas d’amélioration sur le plan social, tant que nous ne serons mieux « articulés » au niveau moral, tant que nous n’aurons pas défini plus clairement comment nous devrions nous comporter à tous les niveaux.

« L’Histoire est pleine d’exemples de réveils moraux, quand on a mis le holà au chaos social, quand les comportements ont été mieux contrôlés et les normes réaffirmées. Cela s’est produit en Angleterre dans les années 1830 et aux États-Unis pendant la crise économique des années 1930. Cela se produit quand des voix s’élèvent de toute part, d’un commun accord, pour dire avec douceur : ça, nous le recommandons. Ça, non. » David Brooks dans le New York Times
 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

11 commentaires
  • Léa Allen Il y a 2 années, 11 mois

    Oui, nous avons réellement besoin de contrôler nos comportements. Notre sanctification en dépend. En suivant tous nos penchants, nous ne manquons pas de pêcher. J'admire certainement la fleur mais je ne la substituerai pas au fruit. Merci Seigneur pour cette parole de sagesse
  • FB.martine.cote Il y a 4 années, 4 mois

    Bonjour je passe par un moment difficile et c'est vrai ce que vous dite sur l'amour Dieu ma montré mon mari 20 ans auparavant et il ma fait voir les plans qu'il avait pour nous la ont est pas encore ensemble je sais qu'il m'aime surtout avec le regards qu'il avait quand il ma revu après 14 séparation mais il à vécu beaucoup de choses difficile et moi aussi mais je prie Dieu pour qu'il mettre sont plan à exécution car la je suis dans un désert et aurait besoin de vos prière svp merci
  • pasba Il y a 4 années, 4 mois

    Merci
  • Afficher tous les 11 commentaires