Trahir!

Trahir!

 Ce monde – qui est sous la puissance du malin (1 Jean 5:19) – et ses médias nous assaillent chaque jour, que nous en soyons conscients ou non. Nous sommes incités à toutes sortes de trahisons, que ce soit au niveau de la parole donnée, des relations, des engagements, des sentiments. Pire encore... toutes ces trahisons sont recouvertes d'un vernis et même d'une justification au nom d'une soi-disante liberté et d'un tout aussi hypothétique épanouissement personnel.

Prenons le cas affligeant de l'adultère. Est-ce en infligeant une profonde et cruelle blessure à son conjoint que l'on fait du bien à son âme? Est-ce en trahissant son épouse, son mari, que l'on vit la vraie liberté? Comment ne pas saisir que l'on ne sera pas soi-même sali et meurtri par cet acte destructeur? Comment s'étonner d'être, par la suite, trahi par d'autres?

Si l'on cède à la flamme du désir, en plus de marquer au fer rouge, de manière indélébile, le cœur de notre conjoint, on se brûle aussi et on se consume; notre vie finit par devenir un champ de bataille où l'on ne trouve que fumées, cendres et... mort!

Il n'existe qu'un feu qui ne consume pas ceux et celles qui s'y chauffent; c'est celui de l'amour de Dieu, et par là-même celui qui nous donne d'aimer notre prochain, donc notre conjoint. Ce feu ne détruit pas comme les passions humaines le font. Pourquoi voudrions-nous nous faire du mal ainsi qu'aux autres?

Ne tombons donc pas dans l'adultère parce que Dieu l'a en horreur, parce que cela blesse profondément notre conjoint, parce que cela fait pécher gravement celui ou celle qui cède avec nous, parce que cela nous détruit et cela nous poursuivra immanquablement.

Voudrions-nous détruire ce que Dieu a fait de nous et pour nous?

"Celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens. Celui qui veut se perdre agit de la sorte; il n'aura que plaie et ignominie, et son opprobre ne s'effacera point."
Proverbes 6:32-33



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

20 commentaires
  • Esaïe Millogo Il y a 2 années, 5 mois

    j'ai une question à laquelle je cherche une réponse. Est ce que forcement il faut avouer à son conjoint(e) son acte d'adultère avant que Dieu lui même nous pardonne?
  • alain Troadec Il y a 2 années, 6 mois

    Est ce que ça signifie que, ayant commis l'adultère, ayant quitté mon épouse pour une autre, mais vivant SEUL depuis 10 ans, je suis DÉFINITIVEMENT corrompu ???
    • Minami Il y a 2 années, 6 mois

      Si tu te repens d'un coeur sincère, Dieu est juste et bon pour te pardonner car son fils a payé le prix. Et il faut continuer de te battre, de marcher selon les commandements de Dieu, parce que ces commandements sont source de vie et de bonheur
  • Léa Allen Il y a 2 années, 6 mois

    Trahie, je me suis mise un jour à genoux pour crier à Dieu. Une voix douce me répondit: "C'est vraiment mal. Voudrais-tu que je le châtie? Voudrais-tu que je le frappe dans ma justice pour cette faute?" Bien évidemment j'ai observé une pause pour encore entendre finalement "Est-ce ainsi que tu l'aimes?" Oui je l'aimais suffisamment pour ne pas désirer sa mort, j'ai pardonné, oublié. Après plusieurs années nous sommes heureux et ne parlons de cette histoire que comme une étape de notre vie d'où nous sommes sortis grandis. Adultère? Ce n'est pas la fin du monde où l'amour de Dieu règne.
    • Charlotte Il y a 2 années

      Merci pour votre teloignage de la puissance de notre Dieu. je sors d’un adultère aussi. Nous essayons de reconstruire notre mariage mais cette fois ci je Place constamment Dieu en premier
  • Afficher tous les 20 commentaires