Transition : grandir vers l’église que vous voulez être

Transition : grandir vers l’église que vous voulez être

Partout dans le monde, les églises sont dans le besoin de transition. Le 21è siècle présente aux leaders d’église de nouveaux défis et de nouvelles opportunités. Il semble que Dieu est en train de faire quelque chose de nouveau dans Son église. Au moins quatre mouvements de Dieu sont en train de parcourir le corps de Christ :

Le mouvement du petit groupe commença dans les églises de Corée durant les années 1950. Les cellules de plusieurs formes sont présentes dans la plupart de toutes les plus grandes églises croissant rapidement dans le monde aujourd’hui.

Le mouvement de la musique contemporaine a commencé dans les années 1960 à la Chapelle du Calvaire à Costa Mesa, Californie. Plusieurs églises à travers le monde sont en train d’embrasser un style de musique qui culturellement s’adapte à leurs dispositions.

Le mouvement du chercheur est né dans l’église de la communauté Willowcreek de Chicago. L’idée de faire l’église pour ceux qui n’y vont pas change rapidement la philosophie de plusieurs leaders d’église.

Le mouvement de l’église dirigée par but a pris son origine à l’église Saddleback de Lake Forest, Californie. Rick Warren a donné au monde une nouvelle vision sur comment faire l’église.

(Pour plus de détails, lisez L’Eglise, une passion, une vision ou allez à www.purposedriven.com)

Ces quatre mouvements majeurs et plusieurs autres plus petits amènent les leaders de l’église à évaluer le besoin de changement dans leurs propres congrégations. Plusieurs sont frustrés par le manque de croissance. D’autres simplement veulent être au pas de ce que Dieu est en train de faire.

La question centrale est celle-ci : Comment pouvons-nous conduire la transition de l’église que nous sommes à l’église que nous voulons être ?

Le livre de Néhémie offre un processus en huit étapes pour conduire le changement dans l’église. Le processus a été mis en œuvre la première fois à l’église de la rue Flamingo de Fort Lauderdale, Floride, et il est suivi aujourd’hui par des milliers de leaders chrétiens dans le monde. Si vous cherchez une carte routière pour la transition, essayez ces huit étapes.

Etape 1 : préparez-vous pour le changement

La plupart des leaders d’églises sont si désespérés pour le changement qu’ils y plongent simplement sans penser aucunement à la préparation. Ces résultats peuvent être désastreux.

Il y a cinq parties pour la préparation :

Rassemblement des informations – vous avez besoin de vous renseigner sur les gens de votre communauté qui ne vont pas à l’église. Pour les atteindre, vous devez les connaître. Vous devrez aussi étudier les églises dans votre communauté qui atteignent les gens qui ne vont pas à l’église.

Un saint mécontentement – rien ne change jusqu’à ce que quelqu’un soit insatisfait. Dieu nous donne habituellement la vision quand nous sommes désespérés pour elle.

Le jeûne – Ceci est la forme de prière la plus sérieuse. Cependant plusieurs leaders d’église passent plus de temps chaque année allant aux conférences pour écouter d’autres hommes qu’ils ne jeûnent pour écouter Dieu.

La prière – Néhémie a prié pendant « des jours » avant de commencer à faire sa transition (Néhémie 1 :5-11). Si vous ne baignez pas vos transitions dans la prière, elles sont condamnées depuis le commencement.

L’attente – Vous devez vous attendre à Dieu. La volonté de Dieu est de faire la bonne chose de la bonne manière pour le bon motif au bon moment.

Etape 2 : définissez votre vision

Avant que vous ne puissiez savoir quels changements sont nécessaires, vous devez répondre à trois questions relatives à votre vision :

Quel est notre but ?

Cette question traite de ce que Dieu veut que l’église fasse. Chaque église est conduite par quelque chose, mais à moins que vous ne soyez conduit par un objectif, vous ne connaissez pas quels changements opérer.

Qui est votre cible ?

Dans Actes 1 :8, Jésus a enseigné à Ses disciples qu’ils devaient commencer à Jérusalem. Cette question identifie qui est votre communauté immédiate. Toute personne dans votre communauté est sur votre cible, mais qui est au centre de la cible ?

Quelle est notre stratégie ?

Cette question traite des méthodes que vous utiliserez pour accomplir votre objectif. Une stratégie qui est conduite par un processus plutôt que par événement est meilleure.

Etape 3 : Implantez la vision

Ensuite vous avez besoin d’implanter la vision auprès des leaders clés de l’église. Avant que les changements puissent être présentés à l’église, ils doivent être partagés avec trois groupes clés de leaders :

Les courtiers de pouvoir – Ce sont ceux les faiseurs d’opinion dans votre église, les gens d’influence. Quand ils parlent, les autres écoutent.

Les personnes dynamiques – Ces personnes pourvoiront aux ressources nécessaires en temps, talent, et trésor qui sont indispensables pour faire arriver les changements.

L’équipe de vision – C’est un petit groupe de personnes qui aide le pasteur à rêver le rêve et définit et exécute les changements nécessaires.

 

Etape 4 : partagez la vision

Il est temps maintenant de partager les changements à venir avec le reste des leaders et avec l’église entière. Puisque la vision est à la fois saisie et enseignée, il est mieux de communiquer la vision de plusieurs manières. Elles incluent la prédication, les études de petits groupes, les exposés de l’objectif, les expressions de la vision, les versets de la vision, les cassettes et livres, les conférences, les témoignages, les rencontres en tête à tête, et une démonstration de la vision dans votre propre vie.

Etape 5 : Exécutez le changement

Après une préparation minutieuse, il est temps de commencer à faire les changements. A ce point, il y a quatre principes qui doivent être suivis :

Exécutez les changements un à un – Aucune église ne s’en sort bien avec de multiples transitions arrivant toutes à la fois.

Fixez un ordre stratégique pour faire les changements – Il est habituellement mieux de faire des modifications dans l’objectif d’abord, la cible ensuite, et la stratégie en troisième position. Si vous changez votre stratégie sans définir votre objectif et votre cible, le processus est sujet à échouer.

Placez les leaders laïques au devant du changement – Laissez les conduire le changement toutes les fois que c’est possible.

Mettez des gens au travail partout où ils sont investis – Quand ils travaillent sur une partie de la vision qu’ils s’approprient, et quand les changements bénéficieront à leurs familles, ils s’y donneront entièrement.

Etape 6 : Traitez les oppositions

Toute personne qui essaye de faire quoique ce soit pour Dieu, rencontre l’opposition. Ceux qui sont assez courageux pour conduire le changement dans une église y auront certainement droit. Néhémie a un plan à deux étapes pour le traiter :

Attendez-vous à l’opposition (Néhémie 4 :1-8) – La plus grande difficulté avec la négativité est que cela vous décourage et vous fait douter de votre vision. Néhémie a expérimenté l’antipathie, la colère, le ridicule, les critiques, et même un combat ! Nous devons nous attendre à la même chose.

Suivez la voie (Néhémie 4 :16) – L’opposition vous distrait de votre vision et déplace votre attention de ceux que vous pouvez conduire vers ceux que vous ne pouvez pas. Vous avez besoin de continuer de conduire, de travailler, de prier, d’encourager, et de veiller sur l’église.

 

Etape 7 : Faites des ajustements

Au cours de tout long voyage, il y a toujours des détours, des barrières, et des surprises. Dans le processus de conduite de changement, nous devons apprendre pendant que nous avançons et faire les ajustements nécessaires. Néhémie a établi trois corrections de parcours :

Les soins des négligés (Néhémie 5 :13) – Au cours de tout changement, il y aura certains qui se sentiront délaissés ou oubliés. Nous avons besoin de leur démontrer notre soin pour eux.

Soyez préparés à négocier la paix (Néhémie 5 :9) – Le changement amène souvent le conflit. Les leaders doivent être prêts à négocier entre ceux qui aiment les changements et ceux qui ne les aiment pas, entre ceux qui sont engagés et ceux qui ne le sont pas, entre les vieux leaders qui tendent à résister au changement et les nouveaux leaders qui tendent à le soutenir.

Restez au milieu de votre peuple (Néhémie 5 :16) – Quand les membres de l’église perçoivent que leur leader est l’un d’entre eux, ils tendent à suivre. Cela veut dire que nous avons besoin de connaître les choses qui tendent à nous séparer de notre peuple. Le leadership de la tour d’ivoire est loin d’être aussi efficace que le leadership de l’intérieur.

 

Etape 8 : Evaluez les résultats

Les huit derniers chapitres de Néhémie décrivent huit résultats spécifiques de la vision. Quand nous conduisons bien le changement, ces résultats doivent être présents :

L’achèvement de la transition – Dieu est un finisseur. Nous devons terminer les changements que nous avons commencés.

Une démonstration objective de l’œuvre de Dieu – Ce sera si visible que Dieu est à l’œuvre qu’il ne peut qu’être cru.

L’émergence de nouveaux leaders – Quand les changements corrects sont effectués, de nouveaux leaders sont propulsés en avant.

De grandes contributions par le peuple – le peuple donne pour la vision. Les églises n’ont pas de problèmes financiers ; elles ont des problèmes de vision.

Des engagements renouvelés pour l’adoration et l’obéissance – les changements justes produiront une nouvelle profondeur dans l’église.

De nouvelles personnes se joignent – Une nouvelle vision attirera de nouvelles personnes.

L’ouverture au changement futur – Quand nous conduisons bien une transition, les gens seront plus ouverts à la transition dans le futur.

Cela demande un grand courage pour conduire l’église dans le changement. Que la peur de rater ce que Dieu veut faire dans nos églises soit encore plus forte en nous que la peur d’échouer.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire