Traquons le “gourmand”

Traquons le “gourmand”

Mon jardin commence à ressembler à quelque chose. J’ai tout semé, planté, «tuteuré », biné, c’est bien beau, maintenant commence la phase d’entretien. J’étais dans mes pieds de tomates avec ma fille, retirant avec soin les mauvaises herbes qui commençaient à pointer leur nez. Ma fille m’observait avec un air inquiet. « Y’a un problème ? -Mais Maman, qu’est-ce que tu fais là ? ».

J’étais en train de m’attaquer aux pieds de tomates eux-mêmes ! Elle savait avec quel soin j’avais semé, bichonné, chouchouté ces pieds de tomates. Toute la fin de l’hiver, l’entrée de ma maison avait été envahie de pots de fromage blanc et de yaourts remplis des précieuses plantules. Je veillais au taux d’humidité, à la lumière, j’en prenais tellement soin que quand mon chien a renversé et piétiné une demi douzaine de pots, j’en ai presque eu les larmes aux yeux de dépit (le chien a passé un sale quart d’heure, œil pour œil, tomate pour tomate !). Et maintenant, c’est moi qui (aux yeux de ma fille) massacrais tout, en cassant de petites branches !!! Ma fille ouvrait des yeux ronds, se demandant si j’avais perdu la tête.

Je compris son trouble : « Mais non, ne t’inquiète pas, c’est normal, je traque les gourmands ! ». « Tu traques quoi ?.. ».  « Les gourmands ! ». Les gourmands, ce sont ces petites branches qui poussent à la fourche des branches existantes. Elles sont jolies, bien feuillues, donnent à l’ensemble de la plante un air de bonne santé...mais elles sont au bout du compte néfastes. En poussant, elles privent le reste de la plante de sa vigueur, et l’empêchent de produire des tomates en abondance. Il ne s’agit pas d’un parasite ou d’une mauvaise herbe, juste d’une excroissance naturelle qui va « pomper » les forces de la plante et l’empêcher de porter du fruit en abondance.


Chasser de nos vies les « mauvaises herbes », ça nous savons faire ! Nous sommes des chrétiennes assez aguerries pour les voir de loin et les arracher. Mais nos « gourmands » ? Savons-nous les reconnaître ? Là je parle à celles d’entre nous qui sont très actives, qui sont partout, s’investissant sans compter dans l’œuvre de Dieu. Nos « gourmands, ce sont ces activités apparemment bonnes, dans lesquelles nous nous investissons parfois sans compter, qui donnent de l’extérieur l’apparence de bonne santé spirituelle, et qui au bout du compte, nous tiennent « occupées », nous empêchent d’être là où Dieu nous veut, et de porter le fruit abondant là où Dieu nous attend.

Il a préparé de bonnes œuvres d’avance pour que nous les pratiquions (Ephésiens 2 :10), mais si nous partons tous azimuts gaspiller notre énergie, quel temps et quelles forces nous restera-t-il pour nous appliquer à ce que le Seigneur a en réserve pour nous ? Alors traquons le « gourmand » dans nos activités pour ne pas nous disperser et être en mesure de porter le fruit là où le Seigneur nous attend.
 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

2 commentaires
  • France Chabot Il y a 4 années, 4 mois

    Amen. Je suis bien en accord ! Prendre le temps de cesser de courir ici et à droite pour me satisfaire pour ensuite être épuisée. J'avoue que Dieu dans Sa grâce et Sa miséricorde permet qu'avec essoufflement je m'aperçoive que c'est trop. Merci pour Ta bonté à me recueillir à nouveau quand je m'égare trop loin de Toi mon Seigneur. Pardon mon Roi quand je Te détrône . Merci de me ramener, je demande encore une fois sagesse et discernement. Moments consacrés avec Toi d'abord. Prions pour que je résiste dans ma chair à l'activisme, au nom de Jésus .
  • FB.jphilippe.bocquillon Il y a 4 années, 4 mois

    Oui j'ai aussi des plants de tomates mais je ne sais pas bien reconnaître les gourmands. C'est un apprentissage! c'est mon premier potager. De la même manière on ne sait pas toujours quelles activités sont gourmandes d'énergie sans produire de fruits. Que Dieu nos apprenne!