Un chrétien peut-il manger du sang ?

Un chrétien peut-il manger du sang ?

C'est un interdit alimentaire dans l'Ancien Testament car l'âme est dans le sang.
Le chrétien peut-il consommer des aliments saignants ou qui contiennent du sang ?

En France et dans d'autres pays, plusieurs recettes de charcuterie comportent du sang d'animal. Un chrétien peut-il en manger ?

Ce sujet fait division. Certains, s'appuyant sur Actes 15.20-29, répondent un Non péremptoire. Pour ma part — en parfaite objectivité, car je ne mange jamais de boudin pour raisons d'hygiène alimentaire — après étude attentive de la Bible, je dis Oui en toute conscience, ce qui ne m'empêche pas de respecter l'opinion des partisans du Non !

Que dit la Bible ?

"Si un homme de la maison d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux mange du sang d'une espèce quelconque, je tournerai ma face contre celui qui mange le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple. Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation. C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël : Personne d'entre vous ne mangera du sang." 
Lévitique 17.10-12

Examinons ce texte d'un peu plus près :

- L'âme de la chair est dans le sang :

Cela veut-il dire que l'âme est en dissolution dans le sang, comme le sucre dans le café ? C'est l'interprétation matérialiste de ceux qui refusent les transfusions sanguines, parce que si je te donne mon sang, je vais te donner aussi une partie de mon âme !

Pour bien comprendre cette histoire d'âme dans le sang, il faut remonter jusqu'à la création de l'homme :

"Et l'Éternel Dieu forma l'homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l'homme devint une âme vivante."
Lévitique 17.11 Darby

Il est remarquable qu'en hébreu comme en grec, l'air et l'esprit sont étroitement liés. Jésus, parlant à Nicodème les associe également :

"Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit."
Jean 3.8

Le souffle de Dieu dans les narines de l'homme crée en lui à la fois la respiration (narines), et l'esprit (âme vivante).

Or la seule utilité réelle de la respiration, c'est le sang. C'est le sang qui alimente le corps en oxygène vital tiré de l'air, et le débarrasse de ses impuretés létales. Le sang, c'est la vie même. Or le texte : "l'âme de la chair est dans le sang" peut parfaitement se traduire par "la vie de la chair est dans le sang", l'hébreu "nephesh" signifiant aussi bien vie que âme.

- Afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes :

Dieu a institué les sacrifices d'animaux, non parce qu'il est un Dieu sanguinaire, mais pour préfigurer l'ultime sacrifice substitutif et expiatoire de Jésus-Christ. Et le sang de l'animal, visible sur l'autel, était un témoignage irréfutable de sa mort substitutive. (le sang d'un animal vivant n'est pas visible !)

- Car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation :

L'emploi du sang dans les rituels de l'Ancien Testament était un témoignage de ce que le péché entraînait implacablement la mort, celle d'un substitut, pour éviter celle du pécheur.

- C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël : Personne d'entre vous ne mangera du sang :

Le sang devait revêtir un caractère sacré à cause même de son utilisation symbolique sur l'autel. On n'aurait pu concevoir que le même sang qui avait fait l'expiation se retrouvât quelque temps plus tard sous forme de boudin dans l'assiette de l'Israélite !

Maintenant, Jésus est venu et il a accompli le sacrifice parfait. Les rituels qui le préfiguraient tombent d'eux-mêmes :

"Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création ; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle."
Hébreux 9.11-12

Continuer de considérer le sang des boucs et des veaux comme sacré serait retourner sous l'Ancienne Alliance, et renier l'efficacité du sang de Jésus. Mais si ce caractère sacré du sang tombe de lui-même sous la nouvelle alliance, pourquoi la conférence de Jérusalem en fait-elle encore cas ? :

"C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang."
Actes 15.19-20

Quatre impositions : (Considérées comme nécessaires, v. 28)

1. Souillure des idoles : Les viandes sacrifiées aux idoles, en abomination aux Juifs, qui finissaient sur les étals des marchés comme viandes de boucherie.

2. Impudicité : Pratique païenne des hiérodules, les prostituées sacrées, servantes de la déesse grecque Artémis, appelée Diane par les Romains (Cf. "La Diane des Éphésiens", Actes 19.24-35).

3. Animaux étouffés : Dont le sang restait dans la chair.

4. Le sang : Considéré comme sacré sous l'ancienne alliance.

Pour quelles raisons ?

"Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues." (Actes 15.21)

Cela ne peut être, en ce qui concerne les points 1, 3 et 4, que pour ne pas heurter la sensibilité des Juifs, encore très attachés à la loi de Moïse. Cela est évident dans ce verset 21, et plus encore dans les textes dans lesquels Paul démontre qu'on peut consommer des viandes sacrifiées aux idoles, à condition de ne pas être une pierre d'achoppement pour les faibles (Romains 14.2-3 ; 1 Corinthiens 8.4-13 ; 1 Timothée 4.4-5).

Cette position de Paul montre clairement que les prescriptions de la conférence de Jérusalem étaient de cette nature. De plus il affirme :

"Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats : c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ."
Colossiens 2.16-17

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

58 commentaires
  • povoq Il y a 1 mois, 2 semaines

    Je ne peux pas rejoindre cette définition du sang "sacré dans l'ancienne alliance". Le sang est toujours sacré, le sang versé sur la terre cri à Dieu depuis Abel jusqu'aux sang des âmes immolées de Apocalypse 6.9-10 Dans Actes 15:28 on lit : "Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire, 29 savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu." --- Ceci est le message transmis par Jude et Silas qui sont envoyés pour répondre à cette même question. On ne parle pas de "sensibilité des juifs" mais de ce que "le Saint Esprit trouve bon et nécessaire". Quant aux 3 passages sensés démontrer qu'on peut manger de la viande sacrifiée aux idôles, aucun d'eux n'argumente pour ça. Bien au contraire 1Cor8.11 le faible périra parce qu'il s'est permi de manger de la viande sacrifiée aux idoles à cause de toi qui a était assis dans ce temple d'idoles. Ces passages ont été rédigés pour des objectifs tout autre et ne justifient en rien le fait que manger de la viande sacrifiée aux idôles soit permi. Bref pour le coté pratique, si vous manger de la viande Halal vous affirmez que c'est OK pour vous de prendre part à quelque chose de païen et que ce dieu de l'Islam ne vous dérange pas. Si vous refusez de manger Halal, vous envoyez un message aux autres disant que Allah est un Idôle et que vous refusez de prendre part à ce qui lui a été consacrée puisque vous réservez votre corps dans la sanctification pour Christ. Si nous acceptons toujours ce qui vient du monde, quand prendons nous position pour Jésus? C'est facile d'éviter de prendre position, mais c'est un honneur de pouvoir souffrir pour Christ. QDVB
  • Martine Matondo Il y a 8 mois

    C'est plus que vrai tout à été accomplis revenir dans l'ancienne alliance c'est renier l'œuvre salvatrice de Christ Jésus le fils du Dieu vivant à la croix
  • Ngaffi Il y a 8 mois

    Merci pour cet éclaircissement
  • SandrineC94 Il y a 8 mois

    Merci, c’est très intéressant de connaître ces explications 😊
  • ELIO Il y a 8 mois

    Nous savons que ce n’est pas sur notre façon de nous alimenter ou d’étancher notre soif que nous serons jugés, mais sur nos pensées et nos actes, ainsi que sur la fidélité à la saine doctrine. Cependant, sur le plan de la santé corporelle aussi bien que dans le domaine de l’hygiène, peut-on nier les conseils de sagesse que Dieu ordonna à son peuple afin d’éviter au maximum le risque sanitaire ? (Lévitique 11 :1-47). Par exemple : Le lièvre (chair urémique) et le sanglier sont aussi, comme le corbeau et les rapaces, des charognards. Et dans ce domaine les sauterelles sont plus saines que les crevettes et autres crustacés. Les coquillages servent à filtrer les eaux de leurs impuretés et peuvent être porteurs de toxines, étant de ce fait soumis aux règles sanitaires alimentaires sévères. On comprend d’autant mieux ces ordonnances alimentaires imposées au peuple dans le désert, Dieu connaissant, et pour cause, les risques sanitaires, mais pas seulement (conservation de la biodiversité). Pour Noé, à l’issue du déluge, la distinction alimentaire n’est pas ordonnée (Genèse 9 :3). Pourtant dans l’arche il y avait bien des animaux classés ‘purs’ et impurs’’, chacun ayant un rôle particulier dans l’entretien naturel de la planète et le cycle alimentaire. Cependant, il est remarquable que l’interdiction est déjà présente de ne pas consommer de chair avec son sang, avec son âme ! Elle sera d’actualité chez les patriarches, tout au long de l’histoire d’Israël, ainsi que dans les premières communautés Chrétiennes (Synode de Jérusalem Actes 15), à la suite duquel Paul, délégué, rendra compte auprès des non-juifs des décisions adoptées portant sur la non- obligation de la circoncision (15 :1) étant sous la grâce (15 :11) et sur ce qui suit : « Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, savoir vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité (Galates 5 :18-21), choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde ». Cela vient-il du Saint-Esprit ou pas ? Est-ce vraiment aussi à ‘’cause des juifs ‘’ (Actes 15 :21) que cette interdiction fut faite à Noé ? Puisque ce n’est pas le cas, la loi mosaïque ayant vu le jour beaucoup plus tard, c’est donc bien le Saint-Esprit qui en est le dispensateur aussi bien à l’origine que dans la loi mosaïque, de même lors de la première assemblée apostolique où cette interdiction est imposée comme une nécessité et mise en garde (15 :28,29). Au demeurant ces décisions furent bien accueillies (15 :30-32), ce qui semble ne plus être le cas de nos jours, le libéralisme ayant tendance à franchir la ligne rouge dans beaucoup de domaines (Voir la mise en garde et les reproches que le Seigneur adresse à ceux qui marchent selon l’esprit qui règne dans l’ensemble ‘’SARDES’’ (Ap 3 :1-6). Quid de l’Apôtre Paul, ce Saint serviteur, lorsqu’il s’exprime : « Tout m’est permis…» (1 Corinthiens 6 :12) ? Peut-il déroger, par exemple, à ce que lui-même rappelle comme étant condamnable : Romains 1 :1-32 ? Il est clair que non ! D'où le discernement, sous le regard de L’esprit, des choses que la Parole enseigne. Ainsi, pour Paul, tout lui est permis dans le cadre de la loi Mosaïque, la connaissant parfaitement, y puisant ce qui lui est utile pour l’édification évangélique des Païens. Aussi, pour moi, « tout m’est permis » dans le domaine alimentaire, par exemple, si le choix m’est offert (ou pas, selon les circonstances, les événements, les temps) étant libre selon les écritures, sachant ce qui est utile à ma santé. Mais quant à la question du sang, l’interdiction est présente. Certains, sans aucun discernement ni réflexion sur cette interdiction ont été des vecteurs de mort pour leurs prochains en refusant le secours de la transfusion sanguine, n’ayant pas compris que le sang est porteur de vie. Dieu n’est pas contre celui qui donne de sa vie pour sauver son prochain, ce qui est un geste d’amour, sans aucune incidence en ce qui concerne l'âme. Sa destination est noble. Ce qui n’est pas le cas pour le sang digéré, dont la destination est celle du fumier. Tout ce symbolisme autour du sang s'inscrit dans le cadre sacrificiel où dans un premier temps c'est la chair sans la vie, pour arriver prophétiquement, dans un deuxième temps, au sacrifice parfait de la chair avec le sang, c'est à dire la vie: "Mangez et buvez-en tous", paroles d'Esprit et de vie qui mènent à la vie éternelle. Fraternellement en Jésus-Christ.
    • SandrineC94 Il y a 8 mois

      Merci pour cet éclairage. A méditer... Ça me fait penser aux femmes réglées aussi et au rejet qu’elles subissent encore dans de nombreux pays dans ces périodes déjà douloureuses en soi.
  • ancri Bénévole du Top Il y a 8 mois, 1 semaine

    Le Nouveau Testament par l'arrivée de Jésus nous fait entrer dans la nouvelle alliance ! Les apôtres savent si bien nous expliquer que nous ne sommes plus sous le joug de la loi, toutefois sous la libération de la Grâce, ils maintiennent pour une bonne raison: "C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang." Actes 15.19-20 et Actes: 15.29 savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Actes: 21.25 A l'égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu'ils eussent à s'abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité. Donc par ---- trois fois--- les actes des apôtres en parlent.. Comme infirmière je peux dire que nous sommes enseignées que le "vieux sang" est le meilleur des bouillons de culture et que par contre il faut l'éliminer complètement pour éviter les infections... donc pour moi cette mesure d'hygiène reste de mise vu toutes les nouvelles maladies ou l'augmentation de virulence de certaines bactéries, et l'augmentation de leur résistance aux médicaments ... je m'en abstiens donc... Ancri
  • laudo Bénévole du Top Il y a 8 mois, 1 semaine

    N'oublions pas le verset qui conclut l'étude ci-dessus : ""Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats : c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ." Colossiens 2.16-17.
  • PierreJaccard Il y a 8 mois, 1 semaine

    La pensée du jour du Top Chrétien fait écho à l'interdiction de consulter les morts. Avec les tatouages et le culte des idoles, elle constitue les raisons principales pour lesquelles Dieu jugé les nations ; Il a décidé de les détruire par le moyen de son peuple Israël en les conduisant à conquérir le Pays de la Promesse. Par la suite, quand son peuple, à qui ces interdictions ont été données, de ne pas se conformer aux pratiques des peuples autour d'eux, s'est lui-même adonné à ces pratiques que leur Dieu avait en horreur, Celui-ci a dû mettre sa punition (avec toujours le but d'une repentance et un retour à l'obéissance), c'est-à-dire les déportations..! L'interdiction de manger du sang, quelles que soient les explications que nous puissions chercher, fait aussi partie de ce que Dieu demande ! Qu'elle soit l'une des rares interdictions reprises dans le Nouveau Testament montre à quel point elle est capitales au yeux de notre Seigneur ! Le changement "d'économie" n'enlève en rien à cette exigence de notre Dieu !
  • Christiane Il y a 8 mois, 2 semaines

    moi j’étais encore sur la loi de moise je suis stupéfaite merci de m'avoir éclairé c'est pas pour aoutent que je mangerais du boudin !! ( je ne l'aime pas du tout )
  • fredi Il y a 8 mois, 2 semaines

    amen
  • Jean-François Il y a 8 mois, 2 semaines

    la seule interdiction qui demeure, c'est de consommer le sang de nos contemporains... la Grâce merveilleuse en Christ nous invite à la reconnaissance et au respect dans ce que nous consommons....
  • magimag Il y a 8 mois, 2 semaines

    👌
  • Myriam Il y a 8 mois, 2 semaines

    Nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce. .... Sauf si je choque en mangeant du boudin. Ou autre aliment .
  • M C Francoise Il y a 8 mois, 2 semaines

    A l’époque tout ceci avait des connotations païennes ....pour ma part ce que Dieu a créé pour être consommé peut être consommé...évidemment si il s’agit d’hygiène c’est un tout autre registre...mais que je sache personne ne consomme du boudin non cuit!!!!!!!
  • filippo Il y a 8 mois, 2 semaines

    Que nos choix ne soient jamais contraires à l'Amour. Si vous vous sentez à l'aise dans la consommation de viande ou de boudin, libres à tous. Si vous ne souhaitez pas associer la mort d'un animal à votre consommation, libres à vous. Si vous désirez éviter d'ingérer les toxines libérées dans le sang d'un animal tué, libres à vous aussi. Eh bien Seigneur, viens au secours de nos conceptions du bien ou du mal, même en matière de nourriture, car sans Toi, nous ne pouvons rien faire ! Soyez bénis.
  • Danièle OULEVEY Il y a 8 mois, 2 semaines

    La Bible dit de ne pas manger le sang, ni de bête étouffée ( dont le sang n'a pas coulé, car pas saignée). Le sang cest ce qui coule dans nos veines et alimente notre corps, cest aussi le symbole du sang de Jésus Christ versé à la croix pour nous délivrer du péché. On ne devrait pas en consommer chez soi, mais si nous sommes invités et que du boudin est au menu, nous pouvons y manger, on ne doit pas dénigrer ce que nos hôtes nous servent, MAIS nous devons rendre grâce a Dieu avant de le manger ( on doit rendre grâce pour toute nourriture en se mettant à table), mais en le faisant pour cette circonstance particulière, Dieu purifie la nourriture. Nous pouvons aussi la refuser et expliquer pourquoi nous sommes embarrassés d'en manger et cest une occasion de parler de notre foi. Moi, le sang, comme le boudin, ça me dégoûte, alors cest plus facile de renoncer à ce genre de produit. Bien affectueusement dans le Seigneur
  • JAGMART Il y a 8 mois, 2 semaines

    Jésus a dit "ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme qui souille l'homme, mais ce en sort"...
  • Jemima Il y a 8 mois, 2 semaines

    Excellente etude biblique sur la question. Bien clair ! Merci Jean Claude.
  • 8515a37d-7264-4c30-96f4-8bd1da6eb41e Il y a 8 mois, 2 semaines

    Combien de chrétiens prechant l'abstention de sang en mangent malgré tout car ils mangent de la viande non kasher !!!!
  • yvonnedusud Il y a 8 mois, 2 semaines

    merci pour cet exposé dont je salue l'objectivité! Dieu vous bénisse..et nous ouvre l'intelligence...
  • Sophie Bouvier Il y a 8 mois, 2 semaines

    Je n'aime pas le boudin et je trouve cela pas trop appétissant
  • Toty Il y a 8 mois, 2 semaines

    Colossiens 2:16-17 resume tous les ecrits ci-dessus. Que chacun agisse selon sa foi en la Parole de Dieu et non selon son appetit!
  • batteur89 Il y a 8 mois, 2 semaines

    Merci pour cet éclaircissement. Je penses que tout a été résumé dans cette phrase : " Continuer de considérer le sang des boucs et des veaux comme sacré serait retourner sous l'Ancienne Alliance, et renier l'efficacité du sang de Jésus." Comme vous l'avez écrit, en France et dans d'autres pays, plusieurs recettes de charcuterie comportent du sang d'animal. Cela veut dire nous pouvons en manger sans même nous en rendre compte. Croire en tant que disciple de Jésus que manger du sang ou non nous rapproche ou non éloigne de Dieu, c'est tomber dans le piège que le Diable nous a tendu. Comme nous le dit l’Apôtre Paul, en Romains 14:17; En effet, le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. Mais nous devons quand même considérer ceci : " Si ton frère est attristé à cause de ce que tu manges, tu ne marches plus selon l'amour. Ne cause pas, par ta nourriture, la perte de celui pour lequel Christ est mort."(Romains 14:15) PAUL RÉSISTE A PIERRE CAR IL ÉTAIT RÉPRÉHENSIBLE ! " Mais lorsque Pierre est venu à Antioche, je me suis ouvertement opposé à lui, parce qu'il était condamnable. En effet, avant la venue de quelques personnes de l'entourage de Jacques, il mangeait avec les non-Juifs, mais après leur arrivée, il s'est esquivé et s'est tenu à l'écart par crainte des circoncis." (Galates 2:11, 12) Conclusion : " Je vous encourage donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à vous conduire d'une manière digne de l'appel que vous avez reçu. En toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l'amour. Efforcez-vous de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix." (Éphésiens 4:1-3)
  • domidom Il y a 8 mois, 2 semaines

    A une époque où notre planète va si mal, où l'athé lui même prêche de diminuer voire arrêter de manger de la viande, comment nous chrétiens pouvons nous nous poser ce genre e question ? Qu'est ce que Dieu a donné à l'homme comme nourriture lorsqu'il l'a crée ? Tu mangeras des animaux ? Et dans la nouvelle terre prunus si retour de notre Sauveur, n'est il pas dit qu'il n'y aura plus de mort ? Non, l'homme n'est fait ni pour manger du sang, ni de la viande. Dieu a autorisé cette pratique après le déluge et il est mentionné que dès lors les jours de l'homme seront diminué, il vivra 120 ans. En tant que croyant nous devons respecter la vie dans tous les domaines, animaux compris. Rien n'est encore parfait, mais si il est nécessaire pour nous d'avoir de la viande dans notre assiette alors que nous aspirons à vivre avec le Christ dans un monde sans cela, est ce que nous nous préparons vraiment à rencontrer Christ, à vivre avec Lui ?
  • jacqueline Il y a 8 mois, 2 semaines

    Pour ma part je ne m'arrete à ce que mange un chrétien c'est ce qu'il fait qui a de la signification je ne mange pas de sang parce que je ne concois qu'on puisse tuer les animaux comme ça en fait il ne meurt pas tout de suite c'est comme le foi gras le gavage des oies ou la viande ou les on gaze les porcs pour les tuer ce n'est pas se qui entre dans la bouche de l'homme qui est mauvais mais ce qui en sort alors je choisi de manger tout ce qui vient des animaux quand il sont mis a mort rapidement quand il on eu une vie comme selon la condition que DIEU a voulu Un chrétien doit d'abord oeuvrer en esprit c'est ce qui le différencie des autres et non pas ce qu'il mange JESUS a déjà fait le Sacrifice pour Nous par son SANG ce qu'il veut c'est que nous cheminions dorénavent avec nous IL a mangé chez ZACHE et ZACHE n'était pas chrétien ne le suivait pas et en ce tant là les gens mangeaient beaucoup de cochons C'est que nous sommes qui nous DEFINIT ON A LA CONNAISANCE ON A LE DISCERNEMENT
  • Marie Séraphine KAMBOU Il y a 8 mois, 2 semaines

    Gloire à dieu, au père, au fils et au saint esprit ! Amen ! Je suis chrétienne. Je crois en dieu. Je crois en jésus Christ notre seigneur. Je suis née dans une très grande famille de père et mère catholiques au départ. Un moment mon père a dérouté. Il a préféré être polygame. Ma mère est restée ferme sur son chemin. Pendant les fêtes, mon père faisait tuer un mouton et les garçons recueillaient le sang et donnaient à préparer pour que nous mangions entre enfants. Lorsque j'ai connu jésus et suivais les enseignements j'ai compris qu'il fallait que j'arrête. J'ai demandé pardon à dieu et qu'il sache que je n'en mangerais plus d'autre sang. Ce qui est passé est passé. Toutes choses sont devenues nouvelles pour moi. Vu que le sang précieux de jésus est versé sur la croix pour mes péchés, pour me sauver. Pour me purifier de toutes mes iniquités. Et aussi je plaide le sang de jésus sur tout ce qui est impur, injuste... Pour guérir les maladies, chasser des esprits du monde des ténèbres, démoniaquesi, sorcellerie,... Il ya une puissance dans le sang de jésus. Rien qu'en l'invoquant il manifeste. Il est vivant. Il me protége. Il me renouvelle... Moi personnellement ça fait des années que jai arrêté et ça ne me tente pas. Un chrétien qui aime jésus Christ, même s'il ne comprends pas la parole, la conscience est là. Il faut avoir les deux pieds dedans que d'en avoir un dedans et l'autre dehors. Voilà comment je vois et comprends cette question "un chrétien peut il manger du sang ?". C'est ce que me dit mon coeur. 💜💜💜
  • Jean-Yves Il y a 8 mois, 2 semaines

    Aimons-nous les uns les autres et n'entrons pas dans des jugements religieux. Suivons la conviction que Dieu met dans notre cœur!
  • deffc965-6944-44d0-a084-19694ee313ec Il y a 8 mois, 2 semaines

    bon texte oui le sang est un élément de purification de notre être et quand Dieu souffla dans les narines de l'être humain il devint une âme vivante, et dans le sang est la vie sur cette terre, il n'y a que par le sang que la vie se transmet d'un être a un autre, cela met un frein a ceux qui croient en la réincarnation parce que sans le sang la vie n'est pas possible comme être humain mais ce n'était pas le but de mon commentaire ce sang qui était une préfiguration que quand Christ viendrait par son sang il ferait la purification de notre âme niveau spirituel mais Dieu par le sang des animaux avait donné a l'homme le moyen de faire temporairement la purification et n'aurait jamais fait utilisé le sang d'un être humain fait a sa ressemblance et son image, car tout est en l'être humain, en plus de cela le sang de l'être humain est l'élément qui a le plus de valeur aux yeux de Dieu plus que tous les anges réunis ensembles et cela nous pouvons le comprendre quand Cain tua son frère Abel, immédiatement Dieu a réagi en disant qu'as tu fais le sang de ton frère crie vers moi plus tard Dieu a fait écrire tu ne tueras point ton semblable un être innocent la raison est que seul Christ pouvait verser son sang pour le salut de quiconque croirait car la chair et le sang d'un être humain ne peut hériter du royaume de Dieu car le sang de Christ a lui seul avait le pouvoir de tout purifier tant sur la terre que dans les cieux, car les cieux avait été souillé par la guerre que Satan avait provoqué par orgueil Dieu a aussi mis le sang dans l'être humain pour le conduire au salut, car sans le sang aucune chance de pouvoir être pardonné, les anges par une seule désobéissance sont privés de la gloire de Dieu et sont chassé de la présence de Dieu car devant Dieu il ne peut se trouver aucune impureté même si celle ci est plus petite que la plus petite fraction d'un atome divisé par elle même plus de mille et mille fois, c'est pourquoi le sang a été l'instrument de salut, car pour la vie terrestre le sang transmet la vie et pour le royaume de Dieu le sang de Christ transmet la vie spirituelle dans le royaume de Dieu, et par ce sang nous avons le privilège ici sur cette terre de devenir la fiancée de Christ qui est son église par la repentance et l'humilité, qui fera de nous un jour être l'Épouse privilégié de Christ et du royaume des cieux Heb 9:12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. et par la nouvelle naissance qui se fait au travers du sang de Christ, par le baptême de la régénération, qui nous transforme en un être nouveau et par ce sang Dieu s'engage Lui même a nous garder en Christ pour je jour ou nous serons transporter par le Saint Esprit sur les nuées non pas les nuages mais les nuées qui sont la gloire de Dieu dans les airs a la rencontre du Seigneur après cette immersion dans le coeur de l'amour de Dieu au travers du sang le Seigneur nous a donné un commandement le baptême qui est notre engagement personnel parce que nous avons été lavée par le sang et cet engagement et notre loyauté, l'Intégrité, d'un coeur en amour avec Christ c'est cela au travers du sang que nous sommes changés en une nouvelle créature créé selon le coeur de Dieu **** beaucoup trop de personne ne sont pas consciente que Dieu nous demande d'être loyale parce que ce que le sang de Christ a fait en nous a une valeur d'un sang royal et a cause de ce sang il n'est pas permis a un disciple de prendre a la légère la valeur de l'amour de Christ manifester a la croix pour un si grand salut par le sang qui est en nous nous avons le privilège de pouvoir parfois manquer a notre but mais comme la Parole nous dit vous avez un avocat qui est en tout temps a votre écoute Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. tout cela a cause de la valeur inestimable du sang de Christ, et le sang de Christ est notre sceau sur notre passeport pour notre entrée dans le royaume de Dieu Dieu nous voit parfait en Christ a cause du sang, car Dieu ne peut voir aucune souillure et aucune impureté comme j'avais écrit un peu avant que ceux qui entre dans ce plan merveilleux offert gratuitement de veiller sur leurs coeurs et de ne rien prendre pour acquis car chacun devra répondre pour lui même au Tribunal de Christ ou devant le grand Trône Blanc le Sang, le Sang, le Sang prenons y garde et veillons en Lui par sa grâce et Son Amour Alain Baril
  • pierre6 Il y a 8 mois, 2 semaines

    Dieu n'ai pas un Dieu religieux mais un Dieu de relation, car maintenant on n'ai dans la nouvelle alliance, car l’ancienne a été accomplie par la venue du fils de l'homme qui est Jésus-Christ Amen. Merci d'exister!!!
  • c0ea3d2c-e8da-4ced-aa5d-7c26cd00a37d Il y a 8 mois, 2 semaines

    Je ne comprends pas pourquoi on remettrait en cause ce qui est écrit noir sur blanc dans la bible...Cette injonction à ne pas nous nourrir de sang est bien spécifiée APRES l'extase de Pierre qui entendit la voix céleste :" ce que Dieu a déclaré pur, ce n'est pas à toi de le considérer comme impur ". D'ailleurs le fait de s'abstenir du sang est une occasion de témoigner à ceux qui s'en étonnent. Il faut parler du sang de Jésus qui purifie de tout péché. Nous devons le rappeler jusqu'au retour de Jésus qui vient bientôt ! Grâce à votre question, je viens seulement de découvrir la raison pour laquelle cette interdiction demeure ! Auparavant j'obéissais aveuglément. Merci Seigneur !
  • Moukfarel MOUKILOU Il y a 8 mois, 2 semaines

    D'après moi et les connaissances que j'ai des Saintes écritures (la bible) je dirai que toute personne se disant être un Chrétien doit voir sa doctrine religieuse centrée sur 《Christ》sur ses enseignements, bien qu'implicitement, je ne dis pas de ne pas prendre en compte les autres livres bibliques, notamment l'Ancien testament. Cela dit, c'est par 《Christ》que ne nous sommes sauvés et Il n'est pas venu abolir mais accomplir la la volonté du Père. Et c'est dans l'accomplissement de Sa volonté que Christ a basé ses enseignements. Ainsi, au sujet de ce que l'on doit ou non manger, en l'occurrence " le sang", je vous invite à lire Mathieu.15.10-20 . Les versets 10 et 11 disent: "Jésus appela la foule à lui et dit: «Ecoutez-moi et comprenez bien: ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l'homme impur, mais ce qui sort de la bouche. Voilà ce qui rend l'homme impur.»". L'impureté ici est le symbole même du péché. Ce qui m'emmène à dire que manger du " sang " ( vu que tout ce qui entre dans la bouche de l'homme ne le rend pas impur, mais plutôt ce qui en sort ) d'après Christ ne rend pas impur donc ce n'est pas un péché. Étant chrétien, je me base sur les enseignevents de Notre Seigneur Jésus Christ ayant reçu toute l'approbation du Père.
    • 7Miracles Il y a 8 mois, 2 semaines

      Oui, en effet, nous devons nous référer à l'enseignement du Christ et laisser tomber les vieilles ordonnances du temps de Moïse comme la loi du talion, etc. La nourriture ne fait que "passer" dans notre corps, ce qui importe, ce sont nos pensées et nos actes!
  • f096c7a3-3d75-49a9-a797-4b4b1ff972c6 Il y a 8 mois, 2 semaines

    Matthieu 15 10Ayant appelé à lui la foule, il lui dit: Ecoutez, et comprenez. 11Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme Romains 14:14,17,20 Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n'est impur en soi, et qu'une chose n'est impure que pour celui qui la croit impure. Bienveillantes salutations
  • Jean-Yves Il y a 8 mois, 2 semaines

    Mon point de vue: en effet nous ne sommes plus sous la loi mais sous la GRACE en Jésus. Toutefois les principes DIVINS demeurent. Comme vous le dites: « Je ne mange jamais de boudin pour raisons d'hygiène alimentaire» et vous avez raison! Il y a des peincipes deDie que si nous les respectons pas comme une loi mais en faisant confiance a Dieu par AMOUR nous resterons certainement plus en santé. Voyons le cas des viandes impures, du jour de repos… N'y a -t-il pas une sagesse divine derrière ces interdictions de l'ancien testament? pasteur Jean-Yves
  • HeleneSukosd Il y a 8 mois, 2 semaines

    Tres instructif. Merci!!!AMEN
  • KonanOlivierBrou Il y a 8 mois, 2 semaines

    Merci de traiter ce sujet.Gloire à Jésus Christ.
  • Conti Il y a 8 mois, 2 semaines

    Quoiqu'il en soit je pense que le sang que ce sois dans lAnt ou dans NT il specifie bien de ne pas en manger mais si je dois être une occasion de chute pour mon frère je lui expliquerais les musulmans ne mange ni du sang ni du porc pourtant ont respecté bien leurs opinions
  • dijdalia Il y a 8 mois, 2 semaines

    JÉSUS dit ne déclare pa impur ce que déclare pur!! (lorsque Pierre refusait de manger c q Dieu lui avait fait descendre ds une nappe!!)(actes)
  • Annie Il y a 8 mois, 2 semaines

    Merci je me posais des questions depuis longtemps à ce sujet. Que penser? Amen.
  • navashenri Il y a 8 mois, 2 semaines

    Romain chap 14 verset 23
  • navashenri Il y a 8 mois, 2 semaines

    Tout qui n'est pas fait de conviction est pécher
  • Soly Blauwblomme Il y a 8 mois, 2 semaines

    A part la surprise de voir que vous répondez oui à la question tabou,ce texte est riche d'enseignements !! Toutefois le texte est claire par rapport au sang!!Je ne comprends pas que l'on discute cette parole! Dans ce cas tout est négociable dans la Parole!!?? Alors dans le doute ,je m'abstiens
    • PierreJaccard Il y a 8 mois, 1 semaine

      C'est une excellente position : se soumettre à la Parole de Dieu, même si je ne comprends pas encore le pourquoi ! Quelqu'un a demandé le passage du NT : Actes 15, v 28-29.
  • rozange Il y a 8 mois, 2 semaines

    Alléluia
  • Zozo Il y a 8 mois, 2 semaines

    Peut-on donc aussi manger des animaux étouffés ou de la viande qui aurait été sacrifiée à des idoles ?
  • SmileEveryTime Il y a 8 mois, 2 semaines

    Merci pour cet éclaircissement appuyé par les écritures 🙌🏽📖
  • André LANG Il y a 8 mois, 2 semaines

    Pas de soucis particulier avec ça!
  • Rebecca Kango Il y a 8 mois, 2 semaines

    Si Jésus nous affranchit nous sommes réellement libres. Ce que nous ne mangeons pas, nous le faisons pas convenance personnelle et non par respect des traditions juives.
  • nicole1 Il y a 8 mois, 2 semaines

    Merci pour l’explication et le partage de la parole!