Un échec ?

Un échec ?
Souvent on se considère comme un échec. Nous avons fait beaucoup d'erreurs et de gaffes dans nos vies. Notre mariage n'a pas fonctionné, nous avons perdu un emploi. Peut-être avons-nous fait pire: nous avons menti, triché ou nous sommes querellés. Alors on se considère comme un vaurien.

Avez-vous jamais regardé les personnages de la bible? Moïse, qui ne voulait pas être le leader des Israélites et a suggéré que Dieu envoie son frère Aaron à sa place. David, l'homme selon le coeur de Dieu, qui a couché avec Bathshéba et a tué son mari Uriel. Jonas, qui a pris un bateau pour s'enfuir de l'appel de Dieu. Pierre, qui a renié Jésus trois fois.

On pourrait analyser d'autres personnalités, qui ont presque toutes un défaut ou manquement. Quel encouragement ! Si Dieu pouvait utiliser ces hommes faibles, il peut certainement nous utiliser aussi, malgré nos peurs, craintes et hésitations.

Vous vous rappelez l'histoire de Gédéon, qui ne se sentait pas à la hauteur pour diriger les Israélites. Il avait recruté une armée de 22,000, mais il a gagné la bataille avec seulement 300 hommes, contre une armée de 132,000. (Juges 6-8) Gédéon avait prié, et Dieu a donné la victoire.

Selon 2 Cor 12.9-10 : Mais il m’a répondu: "Ma grâce te suffit, c’est dans la faiblesse que ma puissance se manifeste pleinement." C’est pourquoi je me vanterai plutôt de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ repose sur moi. Je trouve ainsi ma joie dans la faiblesse, les insultes, la détresse, les persécutions et les angoisses que j’endure pour le Christ. Car c’est lorsque je suis faible que je suis réellement fort.

Quand je suis faible, je suis fort. Pensez-vous que Dieu pourrait peut-être vous utiliser? 

 

Édouard Hoyer

7 commentaires