Une clé pour aimer

Une clé pour aimer
Jean 13 v. 34 et 35 : " je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres ".

Jésus prononce ces paroles durant le souper de la Cène, dernier temps fort d’enseignement du maître, dernières heures avant que tout ne bascule. Quand quelqu’un va quitter ce monde, nous savons que les dernières paroles comptent d’une manière toute spéciale. Mais est-ce réaliste de demander cela aux disciples ? La barre n’est-elle pas trop élevée ?

Ces paroles s’adressent aussi aux Chrétiens d’aujourd’hui, à ceux qui sont les disciples de Christ, ceux qui forment son église. Est-ce réaliste de nous demander cela à nous aussi ?

A la base, c’est une parole que Jésus a adressé aux disciples. Jésus leur a demandé de faire l’effort de se souvenir de ce qu’ils ont vécu avec lui, de se remémorer des situations du quotidien où lui, le Fils de Dieu, leur a montrer concrètement combien il les a aimés.
Quand on pense à la relation de Jésus avec ses disciples, on pense souvent au fait qu’ils les a formés, enseignés, qu’il a été un maître exceptionnel. Mais même au travers de ce chemin de formation, il leur a manifesté son amour. Les 4 évangiles foisonnent d’exemple : Jésus les défend quand ils sont dans une situation embarrassante face aux Pharisiens (Matthieu 9 v.10 à 13), il ne leur cache pas la vérité, il les averti qu’il y aura des moments difficiles (Matthieu 10 v.16 et suivants), il ne force pas leur choix (Jean 6 v.66 & 67), il prend soin d’eux (Marc 6 v. 30 & 31), il prie pour eux (Jean 17v.9), il leur a fait confiance (Jean 17v.19), leur a donné des responsabilité bien qu’il connaissait leurs faiblesse.
Un dernier exemple, le plus grand : Jésus mettra le comble à son amour en donnant sa propre vie. Il n’y a pas de plus grande preuve d’amour.

Mais quel est notre carburant pour être en capacité d’aimer ceux qui nous entourent comme Jésus a aimé ses disciples ? Le Seigneur nous a-t-il laissé un mode d’emploi, quelque chose pour nous y aider ? Le verset de Jean 13.34 et ceux de Jean 15.12 et13 qui le complètent sont comme deux bornes, qui encadrent une idée maitresse, une clé pour mettre en pratique ce commandement du Seigneur. Cette clef, c’est celle de garder la Parole du Seigneur, de garder ses commandements pour demeurer dans son Amour.

Jésus va insister encore et encore
. Il veut que les disciples comprennent que ce qu’il leur demande, dans ce commandement nouveau, est étroitement lié à cette clause : ils ne seront capables de s’aimer les uns les autres comme leur maître les a aimés que s’ils gardent les enseignements du Seigneur, que s’ils demeurent en lui. Ainsi, nous avons cette promesse que si nous aimons le Seigneur, si nous gardons ses commandements, nous trouverons la force d’aimer d’une façon nouvelle.

Vous connaissez surement cette histoire, où l’on voit une petite fille demande à sa maman : " maman, qui est-ce que tu aimes le plus : Jésus ou moi ? ". La maman est embêtée avec cette question. Elle réfléchit et se dit : " Si je dis Jésus, elle va être triste, mais si je dis que c’est elle, je ne mets pas le Seigneur à la bonne place dans ma vie c'est-à-dire la première ".
La maman réfléchit et finit par répondre : " Eh bien, tu vois ma chérie, plus j’aime Jésus et plus je t’aime ".

Cette petite histoire est une illustration du " mode d’emploi " que le Seigneur a laissé aux disciples dans ces chapitres 14 et 15 de l’Evangile de Jean. Parce que les disciples se sont sentis aimés, ils ont changé ! Ils ont appris à vivre une vie digne de lui. Les disciples ont pu voir que la façon de vivre de Jésus était indissociable de sa façon d’aimer. Etre proche de Jésus, c’est changer ! voulez-vous apprendre à aimer vraiment ? C’est à votre portée, dès aujourd’hui.

En partenariat avec www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

11 commentaires