Une critique positive

Une critique positive

Parce que vous y croyez, vous ? A dire vrai je ne veux décourager personne, mais au cas où il y aurait un doute dans votre esprit, la critique positive n'existe pas. Dommage pour ceux qui pensaient que l'on pouvait s'adonner à cette mauvaise habitude sans faire trop de casse ! La critique est un péché que Dieu déteste. Pourtant elle s'exerce un peu trop librement dans nos vies et nos milieux chrétiens, comme si au final on remettait en question sa gravité. Il me vient à l'esprit ce verset " Tout m'est permis mais tout n'est pas utile " 1 Corinthiens 10:23. Oui c'est sûr, à part que là ce qui doit nous faire réfléchir c'est que la critique n'est tout simplement pas permise quand on se dit chrétien et vouloir faire le bien. Alors évidemment, il est inutile d'en chercher l'utilité.
Par contre, que l'on soit la victime ou le médisant, il est vital pour nous croyants de réagir et de lutter contre la critique. En décortiquant chaque lettre de ce mot " CRITIQUE", essayons ensemble d'en retirer des principes, des conseils, des vérités pour nos vies afin de réagir positivement.

C comme une critique qui CATALOGUE les gens et les emprisonne. C comme une critique qui COLPORTE tout ce qui se dit, peu importe si c'est fondé, sérieux, ce qui compte c'est d'en parler.
Mais surtout C comme CARAPACE, CAPITONNAGE. Face à la critique, le mieux c'est de " laisser couler " comme l'eau sur les plumes d'un canard ou comme dira l'autre " laisse la mer battre ". C comme COURAGEUX, COMBATIF, je ferme mes oreilles et je décide d'avancer. Encore C comme resté CENTRE sur Dieu coûte que coûte quand les " on dit " se déchainent. Une chose est sûre, Dieu est là !

R comme une critique qui RAVAGE tout sur son passage. Peu importe les conséquences. R comme une critique qui RONGE les vies. On pense pouvoir critiquer et ressortir indemne. Quelle erreur !
Mais surtout R comme REPOUSSER, RESISTER, à la tentation de répondre, de se défendre, de se justifier à tout prix. C'est vrai cela fait mal, mais au final ma réaction ne changera pas grand chose. Cela risque même d'aggraver. Dieu s'en occupe. Alors R comme REFLECHIR et RELATIVISER, pour ne pas se rendre malade, se gâcher la vie. Après tout tant pis ce que l'on pense, ce que l'on dit... Ce qui compte c'est ce que Dieu pense de moi !

I comme une critique INSIDIEUSE qui se faufile partout, dans notre propre vie, dans nos familles, nos églises. I comme INDELEBILE parce que les mots blessent, détruisent autant que les actes et laissent des cicatrices indéniables.
Mais surtout I comme IRREPROCHABLE, INTEGRE devant mes détracteurs. Ou encore I comme INTERCEDER ou INVOQUER, demander toujours et encore l'aide de Dieu. Que notre prière soit un cri, ou un soupir, c'est la meilleure arme possible face à la médisance et à la méchanceté.

T comme TACTICIEN parce que je te critique quand tu n'es pas là et quand tu es là, on se demande bien tous les deux qui est-ce qui te critique ? T comme TRIOMPHALISTE, la critique a toujours l'air de savoir de quoi elle parle, c'est qu'elle s'y connaît elle !
Mais surtout T comme TEMOIGNAGE, TEMOIN parce que je suis enfant de Dieu et que je suis un exemple pour ceux qui m'entoure. Je ne ferai rien, je ne dirai rien de mal face à cette critique. T comme TEMPERANCE, répondre de façon modérée, réagir avec sagesse, prendre le temps d'analyser, de discerner les choses.

I comme IRRESPECTUEUSE, parce que la critique va toujours beaucoup trop loin. Peu importe les conséquences, les dommages collatéraux. I comme INDIGESTE, au début, on peut s'en délecter mais très vite elle reste sur l'estomac et se révèle être un vrai poison.
Mais surtout I comme INIMAGINABLE, IMPENSABLE parce que quoi qu'on dise, qu'on fasse, qu'on pense, Dieu finit toujours par changer le mal en bien, au-delà même de ce que l'on peut espérer... I comme INFINI, IMMUABLE, INCONDITIONNEL. Aucun mot ne peut définir l'amour de Dieu pour moi. Je suis si précieux à ses yeux.

Q comme QUELQU'UN, QUICONQUE, personne n'est à l'abri. Q comme QUINTESSENCE, être expert dans l'art de critiquer, avoir un talent inéluctable, une manière de faire incomparable...
Mais surtout Q comme QUALITE de vie spirituelle. Si je suis sérieux dans ma marche avec Dieu, il n'y a pas de raison que je ne garde pas le cap, que je ne tienne pas ferme lors de cette épreuve. Q comme QUESTION de confiance en Dieu, car tout est là. Ma vie est entre ses mains. Je sais en qui je crois et je n'ai rien à craindre du lendemain. Que peut me faire un homme ?

U comme UNIVERSELLE, parce que la critique existe depuis toujours, dans toutes les langues, quel que soit le pays, la race, la couleur de peau. U comme USURE, car à force la critique fatigue tout le monde.
Mais surtout U comme UTILISER toujours le négatif de nos vies pour avancer, construire et progresser. U comme UNI pour le meilleur et pour le pire, si c'est vrai dans le mariage, dans les familles, c'est aussi vrai dans mon union avec Dieu.

E comme ENERGIE bêtement déployée, de temps perdu à jamais, quel gâchis ! E comme EVIDEMMENT, il faut faire des efforts pour ne plus succomber à la tentation de critiquer.
Mais surtout E comme ENERGIE pour poursuivre la route, ne pas rester bloqué dans ma vie par ce moment difficile. Et encore E comme EVIDEMMENT, être critiqué cela fait mal mais Dieu ne nous a pas promis un chemin de pétales de rose, non ?

Si faire un peu d'humour n'a jamais tué personne, peut-on dire la même chose de la critique ? A méditer sans aucune modération.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

19 commentaires
  • Lisiane Randi Il y a 8 années, 4 mois

    J'aime beaucoup ce texte, c'est agréable à lire, et en plus... ça fait réfléchir!
  • serviteur777 Il y a 8 années, 4 mois

    Trés bon méssage que j'ai reçus comme une leçon personnel ,alors que le diable voulais que je lache le groupes "le combat des vainqueurs" et le top.Car un pasteur à la retraite ma dit que satan voulais ma mort car j'étais appeler à faire de plus grandes choses .Et deux soeurs me l'on rapeller ,alors que je suis crétiquer je sais maintenant que c'étais une prophétie ,pour dire et faire ce qui me donne ,car jésus -Christ a étais crétiquer car comme moi il dérange,et si je ne dérangerais pas j'aurais jamais eu le ministére de serviteur.
  • PATOU13 Il y a 10 années

    Je pense que la critique est rarement positive et elle a la plupart du temps ses racines dans la jalousie, l'orgueil et les frustrations qui sont dans les coeurs. Mais la critique positive existe, il s'agit de noter les dysfonctionnements dans le but de les corriger et de progresser. On est appelés à le faire d'abord pour soi même, pour grandir dans le Seigneur. Le faire pour les autres est beaucoup plus délicat, on ignore ce que les autres ont dans leur coeur, leurs motivations en particulier. 'Les hommes jugent selon les apparences mais Dieu regarde au coeur", donc on peut faire des erreurs en attribuant aux autres des pensées, des intentions qu'ils n'ont jamais eues et faire beaucoup de tort et de mal.
  • Afficher tous les 19 commentaires