Une résolution : Approchez-vous de Dieu

Une résolution : Approchez-vous de Dieu

Approchez vous de Dieu

 

A. Avec un cœur sincère

 

«Approchez-vous avec un coeur sincère…» Hébreux 10.22

 

Le puritain Andrew Murray nous dit : «Le cœur est au centre de la personnalité humaine : tel est le cœur, tel est l’homme. Ce que désire et choisit le cœur, ce qu’il aime et ce qu’il hait, montre ce qu’est l’homme et détermine ce qu’il deviendra. Si l’extérieur d’un homme nous permet d’apprécier ses qualités physiques et d’évaluer approximativement son âge, ses forces et ses habitudes, seul le cœur constitue la valeur réelle de l’homme intérieur ; aussi est-ce à l’homme caché du cœur que Dieu regarde. Puisqu’en Christ il nous a donné l’accès du Sanctuaire de Sa résidence, l’accès de Son propre cœur, il n’est pas étonnant qu’Il réclame avant tout de nous, un cœur sincère».

 

La relation entre le chrétien et Dieu doit reposer sur l’honnêteté. Lorsqu’une relation est basée sur les faux-semblants, cette relation est vouée à l’échec. Ce que Dieu désire, c’est que nous venions à Lui avec un cœur sincère, avec un cœur qui ne cache pas ses manquements.

 

Un jour David s’est écrié: «Ô Dieu crée en moi un cœur pur» (Psaume 51.10). Suite à son péché David désirait un cœur sans tache devant Dieu mais également un cœur transparent. David ne voulait plus rien cacher à Dieu, c’est pourquoi il a dit : «Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée… Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité, j’ai dit: j’avouerai mes transgressions à l’Eternel! Et tu as effacé la peine de mon péché» (Ps 32.3-5).

 

Si aujourd’hui vous cachez des péchés, il est temps de les confesser à Dieu. En faisant cela Dieu vous pardonnera et votre cœur sera léger et joyeux.

 

B. Dans la plénitude de la foi

 

«Approchez-vous […] dans la plénitude de la foi» Hébreux 10.22

 

La foi sous-entend : une confiance certaine, une conviction que Dieu existe, qu’il est le créateur et maître de toutes choses, celui qui pourvoit et qui accorde le salut éternel à travers Christ. En d’autres mots nous devons avoir la certitude que DIEU EST LÀ.

 

John Bisagno a dit : «Vivre exige beaucoup de foi! Par exemple, vous vous rendez chez un médecin dont vous ne pouvez pas prononcer le nom, il vous tend une ordonnance que vous ne pouvez pas déchiffrez, vous la présentez à un pharmacien que vous n’avez jamais rencontré, il vous vend un médicament qui vous est totalement inconnu et vous l’avalez sans sourciller. Question de foi!» Nous devons avoir la foi et l’intime conviction que lorsque nous nous approchons de Dieu il s’approche de nous.

 

L’ange a dit à Marie : «Le Seigneur est avec toi» (Luc 1.28), pourtant cela fait quatre cents ans que c’est le silence, il y a l’occupation romaine, l’impôt à César… Certains devaient dire : -Dieu a disparu, il n’est plus avec nous. Comprenez ceci: que vous ayez des frissons ou non, que vous voyez des miracles ou non : DIEU EST LÀ ! Alors approchez-vous de Lui dans la plénitude de la foi avec la conviction qu’il vous entend.

 

C. Les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience

 

«Approchez-vous… avec les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience» Hébreux 10.22.

 

Chers lecteurs j’aimerais vous encourager en vous disant ceci: Dieu n’attend pas que vous ayez une bonne conscience pour vous approcher de Lui mais plutôt que vous ayez une conscience purifiée par le sang de Jésus, et la différence entre les deux est majeure.

 

Au début de ma vie chrétienne, si j’avais commis une mauvaise action, je ne priais pas car je me sentais indigne, mais si ma journée était bonne alors je priais! Grâce à Dieu j’ai grandi spirituellement. Un tel raisonnement sous-entend que si nous pouvons nous approcher de Dieu ce n’est pas grâce au sang de Jésus qui nous purifie mais grâce à notre bon comportement, ce qui est un grave erreur biblique.

 

Dans son ciel de gloire, Dieu ne dit pas : -Celui-ci mérite de s’approcher de moi car il a passé une bonne semaine spirituelle mais celui-là ne mérite pas! Saisissez cela: Personne n’a une conscience assez bonne pour mériter de s’approcher de Dieu mais c’est le sang de Christ qui purifie notre conscience et nous donne accès à la présence du Père. C’est pourquoi avec respect et révérence, appliquez le sang de Christ sur vos consciences et approchez vous de Dieu.

 

D. Le corps lavé d’une eau pure

 

«Approchez-vous… le corps lavé d’une eau pure» Hébreux 10.22.

 

Dieu ne désire pas uniquement nos cœurs, il veut également nos corps. Lorsque la foi entre dans le cœur alors le corps est baptisé. Dans la première alliance ce n’est pas uniquement en Esprit que le sacrificateur entrait dans le tabernacle mais également avec son propre corps. L’épître de Paul aux romains 12.1 nous dit : «Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable».

 

Christ, entrant dans le monde, dit : «Tu m’as formé un corps» (Hébreux 10.5). Notre corps, à l’exemple de Christ doit être à la disposition du Père. Notre consécration doit être totale: corps, âme et esprit. Dieu nous veut entièrement, c’est pourquoi, sans tomber dans la sensualité du monde ou dans certains excès, prenons soin du corps que Dieu nous a formé.

 

Si nous prenons soin de notre corps, notre être intérieur en ressentira les effets. Si nous ne mangeons pas assez, nous serons affaiblis, si nous mangeons trop, nous aurons du mal à être dynamiques. Si nous dormons trop, nous serons «dans le brouillard» mais si nous ne dormons pas assez nous serons fatigués.

 

Andrew Murray nous dit : «Si quelqu’un devait courir dans un concours, et que sa vie fut l’enjeu, il se soumettrait à un régime approprié. Pour nous le but à atteindre, c’est la sainteté, c’est l’attachement aux choses éternelles, de sorte que notre régime ordinaire n’a qu’une règle : rendre notre corps plus apte à la vie spirituelle».

 

ššš

 

Approchez-vous de Dieu avec sincérité, dans la plénitude de la foi, les consciences purifiées du sang de Christ et le corps lavé d’une eau pure. Oui, Dieu est là il vous attend : approchez-vous de Lui.

 

Patrice Martorano



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires