Vivre, c'est quand ?

Vivre, c'est quand ?

Les disciples ont vécu des expériences extraordinaires. Que c'était bien! Maintenant, Jésus est parti. Il faut redescendre dans la vallée.

"Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? " Actes 1.11

Ne nous reconnaissons-nous pas un peu dans cette situation ?

Le culte était si vivant... le séminaire nous a transportés au ciel... ah, l’onction, on sentait tellement la présence de Dieu... Et demain, c'est lundi, la vie (la vraie ?) reprend. Il faudra se lever, travailler, organiser, supporter, nettoyer, rouler, patienter, réparer, aimer... Et l'on se met à attendre le prochain super-génial rendez-vous qui va nous redonner de l'enthousiasme : le culte, le concert de louange, la convention, voire le retour de Jésus et l'enlèvement de l'Eglise.

Certes, ces événements sont positifs et vont arriver, mais maintenant, à l'instant où nous lisons ces lignes, que vivons-nous ? Joyce Meyer a dit : "je suis ravie d'aller au ciel, mais j'aimerais faire un beau voyage". Tout un programme.

"Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme; elles se renouvellent chaque matin. Oh!  que ta fidélité est grande !"
Lamentations de Jérémie 3.22-23

Cessons de vivre en apnée. Il n'y a pas deux vies : une spirituelle du dimanche et une profane pour le reste de la semaine. Dieu est le même tous les jours. C'est notre perception qui change, pas lui. Il sait de quoi nous sommes faits et s'intéresse à notre quotidien. Il est partie prenante de nos engagements professionnels, de notre vie de famille, de nos mandats politiques, de nos problèmes en tous genres et même de nos loisirs.

Si Paul recommande à Timothée de s'exercer à la piété pour "la promesse de la vie présente" (1 Timothée 4.8), c'est qu’il y a une promesse pour aujourd’hui ,mais que tout ne va pas sans décision et sans effort.

Le matin, au moment de poser nos deux pieds sur le sol, ne manquons pas de confier cette nouvelle journée à Dieu.

Lorsque nous entendons le chant d'un oiseau, que nous voyons un arbre en fleurs, louons le Créateur.

Lorsque notre collègue nous tape sur le système ou lorsque nous sommes coincés dans des embouteillages, demandons la patience au Saint-Esprit.

Lorsque nous sommes placés devant des décisions importantes, demandons-lui sa sagesse. Dieu nous encourage à être pro-actifs, à mettre en route une foi concrète avec lui.

Courage. Vivre, c'est tous les jours. Dieu ne change pas !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

12 commentaires