Votre numéro, s'il vous plaît !

Votre numéro, s'il vous plaît !

Chère amie

Tu n’as pas l’impression d’être parfois qu’un numéro ?

Service de l’immigration :
Dring !!!

- "Bonjour, service de l’immigration, que puis-je faire pour vous ?
- J’aimerais avoir des renseignements sur le suivi de mon dossier.
- Donnez-moi votre code client qui figure sur votre visa, numéro à 8 chiffres
. "

Régie de l’assurance maladie :
- "Bonjour, que puis-je faire pour vous ?
- Je viens pour le renouvellement de ma carte d’assurance maladie.
- Donnez-moi votre carte… voici votre numéro d’attente".

Quelques moments plus tard au prompteur, un numéro s’affiche : C18, bureau 32.
- "Bonjour, je viens pour le renouvellement de ma carte .
- Donnez-moi votre numéro d’assurance maladie ! "
.

Caisse d’allocations familiales :
- "Bonjour, je suis madame X et je voudrais……
- Donnez-moi votre numéro d’allocataire
".

Magasin du coin, à la poissonnerie :
Numéro 24…

Partout où nous allons, nous ne sommes connues que par un code ou un numéro d’identification.
A l’autre bout du fil, notre visage est totalement inconnu pour notre interlocuteur.
Tout est informatisé pour une question de logistique. L’ordinateur ne veut rien savoir d’autre que le numéro !

Lorsque je m’adresse à Dieu dois-je aussi me présenter avec un code ou un numéro pour qu’Il sache qui je suis, et attendre mon tour pour prier ? Se souvient-il de moi ? Mon visage lui est-il familié ?
« Bonjour Seigneur c’est mon tour, je suis le numéro 11347654, tu te souviens de moi ? » ça fait un peu drôle !

Heureusement, Dieu n’a pas besoin de consulter son fichier informatique, ni d’un numéro de code pour savoir qui nous sommes.

La Bible dit qu’Il me connaît par mon nom, celui-ci est inscrit dans son livre, ce n'est pas un numéro, mais mon nom. Pas besoin de dossier, il me voit à chaque instant, son regard est continuellement sur moi. Même avant que je sois créée, Il savait tout de moi.

Parfois nos administrations égarent des documents importants. Imagine un peu le Seigneur s’exclamer :
« L’autre jour, quelqu’un m’a prié pour une guérison, mais je ne sais plus qui c'est ! ».
Non, nos requêtes ne sont pas égarées sous une pile de prières. Toutes ont de l’importance à ses yeux, et il ne les oublie pas. Lorsque je commence à lui parler, il me reconnaît aussitôt et se réjouit de notre relation. Il connaît la douleur qui est exprimée dans chacune de mes larmes et dans chacun de mes soupirs. Il m’accompagne sur le chemin.

Dieu sait tout de toi et de moi. Non nous ne sommes pas des numéros !
Ne trouves-tu pas que c’est génial ?

Je te laisse pour aujourd’hui.

Affectueusement

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires