Un chrétien peut-il se faire tatouer ?

Un chrétien peut-il se faire tatouer ?

Les tatouages sont de plus en plus pratiqués.

Ont-ils une signification ?

Qu’est-ce que nous dit la Bible à ce sujet ?



Définition et historique :

Le tatouage est un graphisme indélébile réalisé sur la peau. Le tatoueur introduit les couleurs dans le derme par scarification.

Cette pratique est très ancienne, puisqu’on a retrouvé des momies égyptiennes tatouées, datées des IIè et IIIè siècles avant Jésus-Christ.

Le tatouage était une pratique religieuse courante chez les premiers chrétiens.

En 330, l’empereur romain Constantin fait un décret qui interdit le tatouage facial. 

En 745, au Concile d’Ecosse, l’église les interdit pour contrer les tatouages occultes pratiqués dans cette région.

En 787, le pape Adrien l'interdit formellement aux catholiques

Aujourd’hui, le phénomène prend de plus en plus d’ampleur par un effet de mode, et le  désir de mettre en valeur son corps.

Les raisons de ces marquages corporels sont de plusieurs ordres :

  • artistiques
  • religieuses
  • sociales
  • sanitaires (dans l’Egypte ancienne)

Dans la Bible

Vous ne ferez pas d'incisions sur votre corps pour un mort et vous ne vous ferez pas de tatouages*. Je suis l'Eternel.
Lévitique 19.28

Le terme hébreu utilisé est kĕthobeth, qui peut se traduire par impression, inscription, marque, dans la chair, peut-être un tatouage.

Que personne désormais ne me fasse de peine, car je porte sur mon corps les marques* du [Seigneur] Jésus.
Galates 6.17

Stigma : marque collée ou tatouée sur le corps. Selon l'usage oriental ancien, les esclaves et soldats portaient le nom ou la marque de leur maître ou commandant tatouée ou incrustée dans leur corps pour indiquer leur appartenance, et il existait certains adorateurs qui se faisaient marquer de la même manière du signe de leurs dieux. (Concordance Strong)

Voir aussi Exode 21.6 et Deutéronome 15.17.

Dieu aimerait-il les tatouages ?

Vois ! Je t'ai gravée* sur mes mains.
Esaïe 49.16

Le verbe chaqaq traduit ici par graver, est présent 19 fois dans la Bible. Il fait souvent référence à des inscriptions sur un support (voir Esaïe 30.8).

Dans ce verset, le tatouage est un rappel permanent de l’amour fidèle que Dieu a pour nous. Le fait de graver dans la chair a pour but de le commémorer en permanence.

Dieu est esprit, on est donc face à un anthropomorphisme. On peut se demander pourquoi Dieu aurait utilisé une telle image, s’il était formellement contre les marques sur le corps.

Non au tatouage ?

Le passage souvent utilisé par les opposants à cette pratique est 1 Corinthiens 6.19-20.

Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes, car vous avez été rachetés à un grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps [et dans votre esprit qui appartiennent à Dieu].

Mais si on regarde le verset précédent, on constate qu’il parle d’immoralité sexuelle. L’utiliser comme support pour interdire le tatouage est une extrapolation.

 

Que peut-on conclure ?

Les textes bibliques ne nous permettent pas d’opposer une interdiction formelle à la pratique du tatouage corporel.

C’est donc à chaque chrétien de développer sa conviction dans la prière, d’agir avec sagesse et surtout de ne pas juger les personnes tatouées, puisque Dieu lui-même ne le fait pas.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez lire :

Et si Dieu aimait les tatoués… ET les tatouages ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

147 commentaires
  • JEAN GARCIA Il y a 2 semaines, 6 jours

    Lodycey ; sachez que l'Amour que porte un chrétien pour Dieu n'a tristement rien a voir avec les tatouages, sur tout si celui-ci les avait avant de se convertir, sachez aussi que je ne juge point qui que ce soit, mais que je vous met face a la parole de Dieu,sachez que les cicatrices qu’ont laisser les clous qui ont transpercés ses mains ne sont pas des tatouages, mais les cicatrices qu’ont laisser les clous, elles sont Éternelle et manifeste pour l’Éternité l’Amour que Dieu a eu pour nous. ensuite sachez que l'apparence extérieure reflète toujours ce qu'il y a a l'intérieur,comparez les cicatrices de Jésus a un tatouage qui n’est autre qu’une Introduction par scarification jusqu'au niveau du derme d'un ou de plusieurs colorants formant un dessin bien déterminé, est une erreur. je le répète je ne juge pas j'apporte simplement et humblement la vérité biblique,il ne s'agit pas de juger les personnes tatoué, mais d'exprimer ce que la parole de Dieu enseigne, sur ce qu'un enfant de Dieu peut faire et ne pas faire .ne prenons pas de raccourci ! vous dite votre nom tatoué au creux de sa paume, est tendue vers vous ! " cela aussi est une contre vérité je suis désolé, pour vous mais mon nom est inscrit dans le livre de vie , et cela avant même que le monde ne fût crée,Quand je n'était qu'une masse informe, tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient tous inscrit les jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d'eux existât.( Psaume 139 v 16). je crois mon amie quand me traitant de pharisiens ce soit toi qui porte un jugement ,mais cela n'est pas grave je te pardonne l'essentiel c'est que la parole de Dieu puisse a travers cette conversation éclairé ton cœur, et que tu puisse te dire au moins une fois que ce n'est pas tout le temps les autres qui ont tord, car celui qui nous juge c'est Dieu qui par sa parole, nous révèle la Vérité, ce n'est pas la parole d'un homme ni d'une femme.je prie le Seigneur, qu'il illumine les yeux de votre coeur.que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous !!
  • JEAN GARCIA Il y a 3 semaines

    Définition de chaqaq : Bâton souverain, sceptre, législateur, chefs, écrites, tracer, ordonner, poser, loi, prononcer, se tailler, graver, peints Origine du mot "Chaqaq" Une racine primaire Traduction dans la Bible Louis Second Bâton souverain, sceptre, législateur, chefs, écrites, tracer, ordonner, poser, loi, prononcer, se tailler, graver, peints Chaqaq a été trouvé dans 19 verset(s) :je vous en livre une partie. Genèse 49 : 10 Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain (Chaqaq) d'entre ses pieds, Jusqu'à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent. Nombres 21 : 18 Puits, que des princes ont creusé, Que les grands du peuple ont creusé, Avec le sceptre (Chaqaq), avec leurs bâtons ! (21. 19) Du désert ils allèrent à Matthana; Deutéronome 33 : 21 Il a choisi les prémices du pays, Car là est caché l'héritage du législateur (Chaqaq); Il a marché en tête du peuple, Il a exécuté la justice de l'Eternel, Et ses ordonnances envers Israël. Esaïe 49.16 Je t’ai gravée sur la paume des mains : cette image est em¬prun¬tée à l’u¬sage de se mar¬quer la main d’un nom on d’un signe qui rap¬pelle ce qu’on aime. (Ésaïe 44.5). « Celui-ci dira : Moi, je suis à l’Éternel ! Celui-là se réclamera du nom de Jacob ; un autre prendra sur sa main la marque de l’Éternel, et il célébrera le nom d’Israël ». Ce passage d’Esaïe 49 v 16 nous parle de notre appartenance à Dieu, nous avons ici la manifestation de l’Amour de Dieu qui c’est manifester dans le fait qu’il nous a gravés sur la paume de ses mains, sachez que les cicatrices qu’ont laisser les clous qui ont transpercés ses mains ne sont pas des tatouages, mais les cicatrices qu’ont laisser les clous, elles sont Eternelle et manifeste pour l’Eternité l’Amour que Dieu a eu pour nous. Sur toute les définitions que peut vouloir dire ce verbe vous ne pouvez pas choisir celui qui vous convient et lui donner le sens que vous voulez ? comme je viens de vous le montrer cela n’a rien avoir avec un tatouage, comment peut-on prendre pour signe un tatouage, que le monde païens pratique pour décorer leur corps ? les meurtrissures de Jésus-Christ on bien plus de valeur qu’un simple tatouage ? comparez les cicatrices de Jésus a un tatouage qui n’est autre qu’une Introduction par scarification jusqu'au niveau du derme d'un ou de plusieurs colorants formant un dessin bien déterminé, est une erreur. Vous citez Esaïe 30 v 8 Viens maintenant, grave cela en leur présence sur une tablette, inscris-le sur un document afin que cela serve de témoin pour les jours à venir, et à toujours, dans l’avenir cela devait leur servir de témoignage perpétuel. Il fut dit cela à Esaïe parce que le peuple était un peuple rebelle, des enfants menteurs qui refusent d’écouter les instructions du Seigneur, dans ce verset il n’est aucunement question de tatouage, comment pouvez-vous dire qu’un tatouage est un rappel permanent de l’Amour fidèle de Dieu pour nous ?
    • Lodycey Il y a 3 semaines

      " L’amour pour Dieu du chrétien tatoué est bien plus important que la marque qu’il porte sur son corps. Mais en jugeant le prochain par ses tatouages, vous envoyez un signal erroné, à savoir que l’apparence extérieure est plus importante que la disposition intérieure, que la foi en Christ. Regardez donc : la main de votre Père céleste, votre nom tatoué au creux de sa paume, est tendue vers vous ! " Dans vos nombreux commentaires vous faites pourtant l’une des choses que Dieu a pourtant interdit «  tu ne jugeras pas ton prochain » arrêtez de jouer au pharisien car seul Dieu connaît réellement le cœur de tout homme sur cette terre et il y’a sûrement parmis ces hommes des tatoués qui ont plus leur place au Paradis que nous ...
  • JEAN GARCIA Il y a 3 semaines

    il ne s'agit pas de juger les personnes tatoué, mais d'exprimer ce que la parole de Dieu enseigne, sur ce qu'un enfant de Dieu peut faire et ne pas faire .ne prenons pas de raccourci ! soyez béni !
  • Afficher tous les 147 commentaires