Vous les anciens vous êtes précieux !

Vous les anciens vous êtes précieux !

Nous avons du pétrole en France !!

C’est bien vrai ! Ne le saviez-vous pas ?

En fait, Comme tous les pays du monde, la France possède bel et bien cette richesse, mais pour des raisons qui nous sont cachées, elle ne l’exploite pas.

On parle de l’or noir, mais il est bien blanc, rouge, jaune et noir également…et c’est pourtant vrai !

Il faut avouer que cette richesse ne se pas laisse exploiter facilement et qu’il faut probablement devoir déployer des moyens exorbitants pour la faire apparaître et l’utiliser. Elle ne se laisse pas faire… que de profits cachés !!

Nous parlons, il est vrai de profits ! Encore me direz-vous ?

Le profit d’abord pour nos enfants.
Le profit pour nous-mêmes.
Le profit pour la société.
Le profit pour " l’or noir "
C’est-à-dire nos retraités, car c’est d’eux dont il s’agit !

Mais ou sont-ils nos retraités ?

Ou est donc passée cette richesse, cette expérience, ce recul, ce sourire doux, cette compréhension, cette capacité à prendre des coups en tendant la joue, cette recherche permanente d’amour à donner et à partager, ce regard à l’écoute, ce temps immense à offrir…
Cette prudence, ce conseil, cette science, cette raison, cette sagesse que la vieillesse.

Vieillesse tendre et infinie de douceur,
Ou es-tu amie ?
Ou te caches-tu ?
Aurais-tu honte de tes années données ?
De ton dur labeur pour élever ?
De ton repos enfin trouvé ?

Sais-tu que nous avons besoin de toi ?
Sais-tu qu’il te faut maintenant te lever ?
Quarante années tu as cotisé
Trente années vas-tu te reposé ?
Bien sûr pour cela tu as payé
Mais penses-tu que tu l’as fait assez ?

Nos enfants, arriveront-ils à payer ?
Combien de générations, derrière nous
Allons-nous engager ? Entraîner, obliger ?
L’ont-ils demandé ?
Pour cela sont-ils nés ?

Ils ont besoin de toi, l’ancien !
Je te veux, toi plus vieux que moi
Celui qui sait, celui qui aime
Toi qui dors et toi qui peine.
S’il te plait reviens
La société parfois t’a traité
Comme un moins que rien.
Mais sans toi, irons nous aussi loin ?

Viens, la vie t’a donné
En plus toutes ces années
Sans aucun doute, aussi, pour m’accompagner.
C’est mon appel, ne me laisse pas
Demain, fais sonner ton réveil
Le combat continue, on a besoin de toi.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

10 commentaires
  • fdbfd540-d216-4516-a35b-12d6ba3ebbd5 Il y a 2 années, 3 mois

    Merci ! Comme cette façon de parler des anciens , j'ai 81 ans passés, est belle! Et surtout en lisant cela j'y ai trouvé une certaine tendresse! La carte d'identité donne un âge , il est vrai , mais l'âge véritable se trouve dans le cœur et l'esprit ! Rester là où on est sans vouloir s'imposer à tout prix, je pense que cela notre sagesse : et c'est alors que les plus jeunes et souvent des biens jeunes viennent et demandent , écoutent car quoiqu'on en pense trop souvent ils sont à notre écoute , à condition que nous attendions qu'eux viennent avec ' leur ' questionnement, pas que nous cherchions à leur imposer ce que nous croyons être bien ou bon pour eux! Merci pour ces messages du " top "! Sincèrement à vous tous !
  • La-maman-de-Senna Il y a 4 années, 1 mois

    Amen!
  • isoleilla Il y a 4 années, 1 mois

    La vieillesse, la tendresse, la sagesse... tous ces mots en "esse" font-ils peur ? Néanmoins ils font fuir ceux qui ne l'ont pas atteint, par contre ils attirent les petits ceux qui n'ont pas encore eu droit au formatage, ceux qui ont le coeur simple, sans détours, ceux qui ont envie de découvrir, et qui veulent recevoir un héritage... Pourtant, combien l'Eglise, la classe des 30-60 ans ont besoin d'eux, ont besoin de leur sollicitude, de leurs paroles, du produit de leurs réflexions ; mais s'il vous plait arrêtez de les prendre pour un aspirateur, ou des gardes d'enfants. Croyez-vous que lorsque leur dos est courbé, est bloqué, est usé par tant d'années de travaux qu'ils ne sont bons qu'à nettoyer vos églises, votre salon, votre bureau alors qu'ils ne peuvent même plus faire le ménage chez eux ? Et pourquoi lorsque vous leur amenez les enfants, ne restez-vous pas avec eux ? Ils ont eu du temps pour prier, et écouter la parole, recevoir des songes et des visions vous concernant, mais vous ne leur laissez pas le temps de vous les transmettre. Pourquoi ne pas mettre le pied sur le frein, éteindre vos portables, faire une pause et vous rendre disponible pour recevoir d'eux ! Le meilleur moyen de vous occuper d'eux ? C'est de les laisser s'occuper de vous, vous transmettre le produit de leurs vies, de leurs expériences, de leur réflexions. Un jour, très vite, ils ne seront plus là, et vous aurez des remords. Eux seront partis dans la paix, dans l'Amour de Dieu qui a rempli leur fin de vie parce que négligés, voire abandonnés par les hommes,... Combien de fois ai-je entendu cette phrase de pasteur ou d'adultes actifs : "Je ne leur demande qu'une chose : se taire ! dans ce cas, ils ne me dérangent pas !" Et si Dieu voulait justement le contraire pour vous ? VOUS DERANGER UN PEU, VOUS BOUSCULER UN PEU ! En acceptant que la porte s'ouvre vers un nouvel univers, croyez vous que vous seriez perdants ? En acceptant de regarder leur coeur, plutôt que leurs visages fanés, leur bouche édentée, vous pourriez découvrir la véritable beauté comme ce verset le dit : "l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au coeur !"
  • Afficher tous les 10 commentaires