Vous pouvez passer de la morosité à la joie

Vous pouvez passer de la morosité à la joie

Un jour, mon ami Scott et moi-même, nous nous trouvions dans une longue queue, dans un tout nouveau magasin du Luxembourg. Une grande promotion à l’occasion de l’ouverture et une grande campagne de publicité avaient fonctionné à la perfection et les gens s’étaient précipités comme les fourmis d’une fourmilière dans laquelle on aurait shooté.
 
Nous regardions la jeune femme qui se tenait à la caisse, tout au bout de notre queue. Je suis sûr qu’elle était un peu submergée par la foule, mais une machine aurait manifesté plus de personnalité. 
 
Alors, j’ai dit à mon ami Scott : « Tu crois qu’on peut réussir à la faire rire ? »
 
Il était sûr qu’on pouvait y arriver, alors, quand notre tour est arrivé, nous l’avons taquinée et nous avons ri avec elle. Quand nous sommes partis, elle était plus souriante, un véritable rayon de soleil. Bon, plus ou moins.
 
La joie n’est pas loin
 
Ce qui me fait penser que la joie n’est pas très éloignée de la majorité d’entre nous. Tout ce que nous avons à faire, c’est creuser un peu dans le sable et la joie bouillonne alors comme un ruisseau dans le désert. 
 
Les chrétiens ont la réputation d’être des gens moroses et, admettons-le, c’est souvent le cas. Pourquoi ? Si quelqu’un a une raison d’être content, c’est bien ceux qui ont reçu un héritage comme le nôtre. 
 
Il nous est même ordonné par notre Dieu d’être joyeux. Bon, je sais que, lorsque nous disons que la joie est un commandement, c’est souvent une autre raison de se sentir coupable : « Je suis censé être joyeux, mais en ce moment, je suis triste. Je ne suis tout simplement pas ce que je devrais être. » 
 
Nous sommes un peu pitoyables, pas vrai ? Mais la joie a un côté intentionnel. Nous obligeons notre esprit à se concentrer sur les bénédictions de Dieu dans notre vie, à se concentrer sur ce qui va bien et pas sur ce qui va mal dans ce monde.
 
Si nous passons la majorité de notre temps à penser à Hollande et Sarkozy, la dépression nous tombe dessus aussi sûrement qu’un ventre rond pousse après trois cheeseburgers et un milk-shake au chocolat
 
Mon équipe de football préférée a été écrasée ce week-end. Misère. 
 
Pourquoi pas : « Tu me feras connaître le sentier de la vie ; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. »
 
J’aime la bande dessinée Zits. Une des histoires représente le héro de quinze ans allongé sur le canapé, en train de se lamenter sur son sort, quand son père arrive. 
 
« Pauvre de moi ! » grogne l’adolescent. 
 
Son père dit quelque chose du genre : « Pourquoi te plains-tu ? C’est l’été. Tu peux dormir jusqu’à midi. Pas de responsabilités. Moi, je dois travailler, payer les factures et prendre soin de la famille. » 
 
Le garçon a une révélation et regarde son père : « Tu as raison : Pauvre de toi ! Pauvre de toi ! »
 
Je pourrais te parler de mes problèmes, mais tu sais quoi ? Je suis béni.
 
Mes péchés sont pardonnés parce que Jésus est monté sur la Croix à ma place. Il est vivant et Il entend mes prières. Il m’a promis une vie éternelle. Il a dit qu’Il ne m’abandonnerait jamais, ni maintenant ni dans l’éternité. Il est à mes côtés. Il m’a donné une raison de vivre. J’ai une vie merveilleuse, des enfants exceptionnels, des petits-enfants qui sont encore plus incroyables que les tiens. Trop à manger, un lit dans lequel dormir, un toit au-dessus de ma tête, des personnes qui me traitent bien mieux que je ne le mérite. 
 
Si je commence la journée par ma bonne liste et que je me concentre dessus, je creuse dans le sable et laisse le ruisseau du désert m’apporter son eau qui donne la vie.


Le Saint Esprit nous donne la force
 
Son Esprit Saint nous donne la force de le faire. Il fait passer les vérités et les bénédictions de Dieu devant nos yeux, si nous nous donnons la peine de regarder. Il nous fortifie à l’intérieur.
 
Écoute la façon dont les gens décrivent Dieu. Pour de nombreux chrétiens, Dieu ressemble à quelqu’un qui les a baptisés dans le jus de citron et qui vit pour nous rendre misérables.
 
Je ne sais pas de quel Dieu tu parles. Le Dieu que je vois dans la Bible danse et chante de joie à cause de toi et moi (Sophonie 3.17). Il nous remplit de Lui et nous communique Sa joie - « mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie… » (Galates 5.22).
 
Tu vois ces personnes avec lesquelles tu aimes passer du temps ? Dieu est comme ça. Il te fait te sentir bien, quand tu es avec Lui. « Tu me feras connaître le chemin de la vie: plénitude de joie en ta présence, et bonheur éternel auprès de toi. » (Psaumes 16.11 Semeur)
 
« Mais que se passe-t-il quand nous gâchons tout, David ? » 
 
Ouais. Ça nous arrive à tous, n’est-ce pas ? Il nous reprend, ça c’est sûr. Mais Il nous aime toujours et Il restaure notre joie. (Psaumes 51.8,12)
 
Chacun de nous passe par des temps difficiles où nous n’avons tout simplement pas envie de sourire. Le Roi David était un expert de la joie et il est évident qu’il a vécu des moments difficiles quand il a pleuré et crié, quand il a eu l’impression que Dieu l’avait oublié.
 
« Jusques à quand Éternel! M’oublieras-tu sans cesse? Jusques à quand me cacheras-tu ta face? …Donne à mes yeux la clarté afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort, afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu! » (Psaumes 13.2, 3, 5)
 
David nous donne la clé pour pouvoir déblayer le sable qui obstrue la joie :  
 
« Moi, j’ai confiance en ta bonté. » Il se répète encore et encore : « Dieu m’aime, Il ne cessera jamais de m’aimer. Il est avec moi. »
 
« J’ai de l’allégresse dans le cœur, à cause de ton salut » (Tu commences à réfléchir et à penser à toutes les implications de ce que Dieu a fait dans ta vie. Non seulement Il t’a sauvé de tes péchés, mais Il vient à ton aide encore et encore. Et quand les choses ne tournent pas comme tu le voudrais, Il ne t’abandonne pas. Il veut te réconforter et t’entourer de Ses bras d’amour.)
 
« Je chante à l’Éternel. » (Tu protestes : « Mais je chante comme une casserole. » Ce n’est pas grave. Exprime simplement ce que tu as sur le cœur pour Jésus. Si tu as mal, dis-le Lui. Mais n’oublie pas les bonnes choses qu’Il t’a données. Ne minimise jamais Ses bénédictions.)
 
Pourquoi ?  « Car il m’a fait du bien. »
 
Alors te voilà, travaillant comme notre amie de tout à l’heure, à la caisse. Et le Seigneur vient et te sourit. 
 
Ne sois pas un grognon (ou une grognonne). Relève les coins de ta bouche. Pense à tes bénédictions. Commence à chantonner une chanson joyeuse de louange et REJOUIS-TOI ! La joie abonde dans Sa présence. 

 

(Tache de café)



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • FB-sonia-duba Il y a 2 années, 11 mois

    « Tu me feras connaître le sentier de la vie ; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. » Amen!!
  • Lamentinoise Il y a 2 années, 11 mois

    Merci pour ce message aujourd'hui Cela m encouragements Oui la joie est ma force Regardons à tous les bienfaits qu il nous accorde chaque jour Merci Jésus Que cette journée soit une journée de joie pour vous Amen Alléluia
  • FLisa1 Il y a 2 années, 11 mois

    Tes bienfaits o Eternel sont magnifiques à mes yeux. He t'aime car tu m'as fait du bien.