Pourquoi tu ne devrais pas avoir peur de la rĂ©orientation đŸ€”

Pourquoi tu ne devrais pas avoir peur de la rĂ©orientation đŸ€”

L’été đŸ„„ est pour beaucoup d’entre nous synonyme de vacances 🍉. Un agréable moment où l’on sirote un cocktail đŸč étendu sur une plage de sable fin đŸ–ïž au coucher du soleil (oui, oui, tu sais de quoi je parle !), un temps d’insouciance entre l’année qui vient de s’écouler et la prochaine rentrée. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, et cet été est peut-être pour toi rempli d’interrogation đŸ€” plus que d’insouciance.

  • Suis-je à la bonne place ?
  • Dois-je continuer dans cette voie ou bien changer complètement ?

Ces questions, tu te les poses peut-être avec la pression qui va avec.

  • Et si je change d’études ? Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ?
  • Est-ce que ça veut dire que je me suis complètement planté la première fois ?
  • Est-ce que ça veut dire que je n’ai pas su écouter Dieu ?
  • Est-ce que cela voudra dire que j’ai perdu du temps ?

Je te propose d’en discuter et de voir ensemble pourquoi tu ne devrais pas avoir peur de la réorientation. 

Je commencerai par préciser que je ne dis pas que la réorientation est la voie parfaite qu’il te faut ou qu’elle est une voie facile. Ce n’est évidemment pas à prendre à la légère (comme toute décision, d’ailleurs).

Je dis simplement que la réorientation peut être parfois nécessaire et qu’il ne faut pas avoir peur d’y recourir lorsque c’est le cas. 

La première grosse question, c’est : “est-ce que tu as le droit de te réorienter ?” Moi, je dis oui ! Bien sûr, tes décisions comptent et il faut les faire avec attention. Mais ton premier choix d’études ne détermine pas ta vie ou ta mort ! Tu as le droit de t’être trompé, ou de changer d’avis. D’ailleurs, ça ne s’applique pas que dans les études. Mon père a longtemps été agriculteur, il est aujourd’hui directeur d’une maison de retraite. Quant à ma mère, elle a été tour à tour fleuriste 💐, assistante maternelle ou encore cuisinièređŸ‘©‍🍳!

Il faut aussi te dire que même en prenant tes décisions avec toute l’attention du monde, tu le fais avec les données dont tu disposes au moment où tu les prends. ça peut paraître bête, comme ça, mais ça change tout. Il y a un film génial sur ce sujet : “Sully”. C’est l’histoire d’un pilote d’avion qui a réussi à faire un amerrissage 🛬 sur un fleuve après une avarie et sauver les passagers. Les compagnies d’assurance lui ont fait un procès en prouvant avec des simulations qu’il aurait pu atterrir dans un aéroport et ainsi sauver aussi l’avion (la bande de radins !). Sauf que ces simulations n’étaient que des simulations et en fait, il a réussi à montrer qu’il a vraiment fait le meilleur choix au moment où il l’a fait, avec les données dont il disposait à ce moment-là. 

Ainsi donc, devoir te réorienter, ça ne veut pas forcément dire que tu t’es planté en premier lieu. Tu as pu faire le meilleur choix que tu pouvais faire avec les données que tu avais.

Tu as peut-être même fait ce choix avec certaines contraintes, conscientes ou pas : la pression des amis, de la famille, d’un prof… Maintenant que tu as d’autres données, tu as le droit de prendre une nouvelle décision. 

La seconde question, c’est : “est-ce que tu as perdu ton temps âł ?” Et là, je dis non, ou plutôt, pas forcément. Il est évident que si tu te réorientes, certaines connaissances ne te sembleront pas forcément utiles (et encore, tu pourrais être surpris). Mais il faut aussi prendre en compte les personnes rencontrées pendant ces années, la capacité de travail, de réflexion que tu as acquise, la relation que tu as tissée ou approfondie avec Dieu. Tu n’as pas perdu de temps ⏳ : tu as grandi.

Ces années d’étude n’arrêteront pas de te servir juste parce que tu n’es plus dans le même domaine. Elles auront participé à faire de toi qui tu es, et te permettront même peut-être d’aborder la suite avec un prisme que d’autres n’auront pas. 

Juste un petit exemple : David a passé toute une partie de sa jeunesse en tant que berger. A priori, pas grand chose à voir avec ce qu’il a fait ensuite… Et pourtant, c’est sa formation de Berger (et le fait qu’il se soit battu contre des animaux plus forts que lui) qui lui a permis d’envisager de se battre contre Goliath ! 

Et cela m’amène à la dernière chose que je voulais te dire : si la réorientation ne doit pas te faire peur, c’est qu’elle peut parfois faire partie du chemin que Dieu a prévu pour ta vie. Il a le recul d’un GPS : tu as peut-être parfois l’impression de faire des détours, mais lui sait exactement où il veut t’amener, et quelle est la meilleure route pour y arriver !

Alors voilà, en résumé : fais tes choix avec toute l’attention qu’ils méritent et en t’appuyant sur Dieu, mais accepte aussi la possibilité de faire des virages, car cela ne sera qu’une richesse de plus dans ton parcours. Et surtout, rappelle-toi : si tu te confies dans le GPS 🧭 divin, il t’amènera toujours au meilleur endroit et par le meilleur chemin ! 

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
4 commentaires