Accusé levez-vous !

Accusé levez-vous !

Nous allons découvrir ensemble trois fois où le verbe accuser est employé dans l'histoire de la femme adultère.

Jean 8:6 Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.

Ici nous voyons que le mobile des gens qui amènent cette pécheresse n'est pas l'obéissance à la loi de Dieu, ni le désir de justice mais un prétexte pour accuser Jésus. En effet souvent l'homme, lorsqu'il est confronté à la Parole de Dieu et à l'annonce du salut en Jésus-Christ, essaye d'abord pour se disculper ou se défiler d'accuser les autres et Dieu lui-même.

Jean 8:9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.

Puis une autre accusation fait place cette fois-ci dans le coeur des accusateurs eux-même suite à cette phrase du Christ : "Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle." Ils pensaient pouvoir accuser Jésus et les voilà pris à leur propre piège.

Pour pouvoir condamner les autres il ne faut pas être hors-la-loi ! Jésus, lui, a accompli toute la loi.

Jean 8:10 Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit, Femme, où sont ceux qui t'accusaient ? Personne ne t'a -t-il condamnée?

Puis la démonstration est faite en présence de Jésus le seul juste : nul ne peut condamner son prochain car le fils de Dieu est le seul juge des vivants et des morts.

Ac 10:42 Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts.

Pour finir la Bonne Nouvelle c'est que Jésus n'est pas venu sur la terre mourir sur une croix pour accuser et condamner mais bien pour pardonner et sauver les pécheurs. C'était son but premier. Jésus n'a pas dit que cette femme était innocente mais ayant reconnu en Jésus le Seigneur, il lui pardonne et lui donne de vivre une vie nouvelle loin du péché !

Jean 8:11 Elle répondit, Non, Seigneur. Et Jésus lui dit, Je ne te condamne pas non plus, va, et ne pèche plus.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

1 commentaire