Aimer c'est plus fort que tout (2)

Aimer c'est plus fort que tout (2)
Il y a plusieurs façons d’aimer …

L’homme et la femme reçurent de Dieu une extraordinaire capacité d’amour, pouvant à la fois donner et recevoir. L’amour au sein d’un couple est essentiel mais selon que ce soit l’homme ou la femme, il ne se manifeste pas de la même façon. Cela ne signifie pas qu’il y a une quantité d’amour plus grande d’un côté ou de l’autre. Cela signifie que généralement les conceptions féminines et masculines de l’amour sont différentes.

- L’homme exprime son amour d’une façon ardente :

L’amour passionné est naturel chez l’homme à cause de sa pulsion sexuelle plus forte.
Dieu a pourvu l’homme d’une certaine combativité pour être le protecteur et le chef de la famille. Plus l’homme remplit sa fonction instinctive de protecteur et de leader et plus son instinct passionné d’homme sera visible.
Un tel amour n’est pas naturel chez la femme et pour y parvenir elle doit faire des efforts. Par contre si les circonstances sont favorables et qu’elle se sent aimée, elle parviendra à répondre à l’amour passionné de son mari.
Habituellement, la façon la plus satisfaisante pour un homme d’exprimer son amour est l’acte conjugal.
Cela satisfait ses pulsions sexuelles, accomplit sa virilité, comble son ego, renforce son amour pour sa femme, diminue les tensions conjugales et lui procure l’expérience émotionnelle et physique la plus exaltante.

Ephésiens 5/25 : « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle. »

Colossiens 3/19 : « Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles.

L’homme a souvent du mal à aimer sa femme d’une autre façon, c’est pourquoi la bible répète plusieurs fois aux maris d’aimer (agape) leur femme. Ils doivent comprendre que leur épouse répondra à leur passion dévorante (eros) s’ils savent l’aimer différemment (agape – phileo)
Agape : amour de Dieu – Phileo : Amour sentimental – Eros : Amour conjugal.

1 Pierre 3/7 : « Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières. »

Selon son éducation affective et son contexte parental, les femmes manifestent leur amour de différentes façons :

- Certaines femmes recherchent des moments privilégiés avec leur mari :

Elle aime tout simplement sa présence et ses attentions. Elle peut souffrir de solitude si son mari est très affairé par sa profession et qu’il trouve encore à la maison des moyens futiles de se distraire sans elle. (Jeux vidéo, sport, télévision…)
Pour parvenir à ce lien d’amitié complice au sein du mariage, la femme doit savoir communiquer avec son époux, s’intéresser à ce qu’il aime ou le préoccupe, avoir des conversations intéressantes, des paroles d’encouragement.

Les couples ont rarement des problèmes à être de bons amis l’un pour l’autre avant le mariage, mais s’ils ne prennent pas soin d’entretenir ce genre de relation, ils risquent de la perdre au fil du temps.
Il est souvent difficile à une femme de donner de l’amour physique à un homme si elle ne reçoit pas de lui cette amitié.
L’homme et la femme ont tous deux besoin de cette amitié, même si l’homme en est rarement conscient. En fait, plus un homme a du succès dans sa vie professionnelle et plus sa femme a besoin de son amitié.

- Certaines femmes aiment être aidées :

Sa nature de mère amène la femme à secourir, à soigner, à se réveiller la nuit au moindre bruit… L’homme a plus rarement ce genre de réflexe. Pourtant il doit comprendre que si la femme a cette aptitude, elle est en attente de recevoir cette même compassion, surtout lorsqu’elle souffre moralement ou physiquement.

Il est regrettable que l’homme sache apprécier l’aide de sa femme mais soit si lent à le lui en témoigner en retour.
Dans ce cas la "règle d’or" doit s’appliquer : Matthieu 7/12 : «Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux »

- Les femmes sont romantiques, certaines aiment les cadeaux :

Elles ont besoin de romantisme, de fleurs, de musique douce, de lumière tamisée, de dîner en ville… même si la plupart ont étouffé ce désir pour devenir une femme pratique, en réponse aux exigences de leur mari. (La femme préfère quelques fois oublier ses rêves plutôt que d’avoir à souffrir du manque de romantisme de son mari.)
Les hommes ont en effet, un tel sens des réalités et des émotions tellement éphémères et inflammables que la plupart ignore tout du romantisme et du besoin qu’ont leur femme d’être enflammées dans leurs émotions profondes.

- La plupart des femmes ont un besoin intense d’affection en paroles :

Les femmes ont besoin de tendresse, de gentillesse, de patience et de douceur. Elles oublient la routine et les tracas dans les bras d’un mari qui sait leur parler et les encourager avec tendresse et attention. Un mari qui sait s’exprimer avec tendresse est capable d’enflammer le cœur de son épouse.

- L’acte conjugal répond aussi aux besoins de la femme :

Même si elle ne possède pas une pulsion sexuelle aussi impérieuse et constante que celle de l’homme. Il comble sa féminité, l’assure de l’amour de son mari, la détend et lui procure l’expérience la plus excitante qu’elle puisse connaître. 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

32 commentaires
  • Carole Il y a 2 années, 4 mois

    J'ai trouvé votre pensée tout à fait vrai. Merci de parler aussi de ça. Dans les églises on ne parle jamais de l'amour entre la femme et l'homme . Sujet toujours tabou . sur le top chrétien vous avez dépassé tout ça, merci Seigneur .
  • Christine olive Kewang Il y a 2 années, 4 mois

    Amen. Que le seigneur vous bénisse et merci D Exister.
  • sortilege Il y a 3 années, 2 mois

    Je viens de lire cette page et je crois savoir pourquoi, ma vie sexuelle a été gâchée.Je n'ai pas su me comporter en homme véritable .Depuis l'adolescence,j'étais un exhibitionniste hétéro .Je me cachais la vérité . J'avais peur d'affronter les femmes .C'est pour ça que j'ai ressenti très tôt le besoin de me faire castrer pour en finir avec ma conduite impudique . Depuis que j'ai accepté d'être castré ,je suis définitivement guéri de ma perversion sexuelle interdite.J'ai maintenant le corps d'un castrat, mais je me sens bien comme ça .Vu comme ça,je comprend pourquoi,il y a tant de déviants sexuels qui souffrent de subir une virilité qui n'est pas faite pour eux .
  • Afficher tous les 32 commentaires