Amertume, ressentiment…et pardon !

Amertume, ressentiment…et pardon !

Il est curieux de savoir comment l’on dresse un éléphant. Depuis son plus jeune âge on attache une corde à sa patte, comme il est petit, il essaye de s’en défaire à plusieurs reprises ; mais il n’y arrive pas. Quand il devient plus grand, on lui attache une chaîne à la patte, et il n’est pas besoin de lui attacher une grosse chaîne, on en met une petite.
C’est assez drôle n’est-ce pas ? Savez vous pourquoi ? L’éléphant, ce gros animal plein de force est vaincu. Il a par le passé essayé tant de fois de se libérer qu’il continue à croire qu’il n’y arrivera pas. Il s’est résigné, il vit dans l’esclavage. Ce qui est étonnant c’est qu’en un seul coup de patte il pourrait certainement se dégager et connaître la liberté !

Et nous chrétiens où en sommes-nous ?
Sommes-nous libres ou esclaves ?
Sommes-nous tenus par des liens d’amertume, des liens de « non pardon » ? C’est une forme d’esclavage !
Voyez-vous, il y a quelques années, j’ai eu du ressentiment par rapport à des personnes proches de moi, un couple que nous avions amenés au Seigneur avec mon époux. Peu importe qui avait tord ou raison. Ce ressentiment se transforma en amertume, à un tel point, que j’étais sans cesse tourmentée par ce qui s’était passé. Je savais pertinemment que cela déplaisait au Seigneur. Je ne savais que faire. Mes prières étaient inefficaces. Je voulais pardonner, mais dès que je faisais quelque chose, je repensais à tout le mal que l’on m’avait fait. J’étais esclave de ce ressentiment. Cette « lutte » a duré des semaines entières. Ces personnes étaient parties à l’étranger et devaient revenir en vacances là où je me trouvais.
Je savais qu’il était urgent de pardonner une fois pour toute, je voulais surtout plaire à Dieu.
Durant une réunion, j’ai crié à Dieu :
« Seigneur, il faut que je leur pardonne comme toi tu m’as pardonné !».
J’ai également demandé pardon à Dieu pour cette amertume.
J’ai « lâché prise ». Dieu m’a donné la force de pardonner.
J’ai été littéralement délivrée, guérie à ce moment là.
Quand ce couple est arrivé : j’ai même pu les inviter à manger. Ce qui est incroyable, durant ce repas, ces personnes m’ont demandé pardon. J’ai été confondue par l’amour de Dieu.

Dieu a conçu son royaume de telle façon que la seule manière de recevoir son pardon consiste à le donner aux autres.

Pour conclure Jésus nous dit dans Matthieu ch 6 v 14, 15 :
« Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi;
mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses
. »



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • geneva32 Il y a 3 années, 2 mois

    Amen. pere delivre moi de tout l amertume du aux peines subies et de pardonner tout ceux qui m ont offonsé ...fortifie moi jai tant besoin de toi
  • xavier100 Il y a 3 années, 3 mois

    Vivre avec de l'amertume dans son coeur, c'est comme vivre dans une prison. Nous dépensons de l'énergie négativement en pensées. Comment vivre en Dieu quand nous sommes nous-mêmes, victimes de la part des autres de préjugés,...Je suis passé par cette expérience et ce n'est pas facile car nos émotions se manifestent . Il serait interessant de se demander comment Jésus a fait et ferait dans de telles situations. Je te demande Seigneur de me rendre fort dans cette voie que je traverse, et prie de m'excuser si je n'ai pas eu les outils célestes et n'est pas regardé en premier et fais place à l'amertume, la rancoeur mais grace à toi, je me sens mieux maintenant. Amen
  • Yimgos Il y a 3 années, 5 mois

    "Dieu a conçu son royaume de telle façon que la seule manière de recevoir son pardon consiste à le donner aux autres." Très vrai! Seigneur, préserves moi de toute racine d'amertume, de rancœur et du non pardon. Papa, je ne T'ai fourni AUCUNE raison valable, pour être pardonnée, lavée, purifiée, alors que je méritais la perdition éternelle. Ainsi Papa, au travers de Ton pardon, que le mien envers ceux qui m’offensent s'affermisse de jour en jour. Tu m'as fait grâce d'un cœur qui retient difficilement l'offense de l'autre, mais il m'arrive encore souvent de murmurer, me plaindre d'un tel ou tel. Papa, renouvelles mon intelligence je Te prie, et conformes chaque jour jour mon cœur au tien, car par moi-même, c'est impossible. Merci de m'aimer comme Tu m'aimes, que ton amour en moi, grandisse et s'affermisse. Au Nom de Jésus, je Te l'ai demandé, Amen!
  • Afficher tous les 7 commentaires