Amour sans abonnement et sans engagement…

Amour sans abonnement et sans engagement…

Passionnés de publicité, nous visitions sur Lyon une exposition dédiée à ce qui s’apparente de plus en plus à un art. Nous feuilletons le catalogue des " pubs " ayant le plus marqué leur époque, et nous sommes tombés sur celle d’un opérateur connu de téléphonie mobile.

Celui- ci proposait une offre promotionnelle très attractive intitulée : " Sans abonnement… et sans engagement "
Pas grand-chose à dire, si ce n’est que l’évènement ciblé pour cette action marketing n’était autre que la Saint Valentin…et le public envisagé… la jeunesse.

Nous sommes dans l’air du temps, et l’engagement et l’effort sont des valeurs que l’on ne souhaite plus promouvoir … Nous sommes entrés dans le " tout… tout de suite ", le " sans contraintes " et l’on consomme du " light ", du "sans sucre, sans calorie et sans caféine " au même titre que du " sans souffrance ".
Mais cela est-il compatible avec notre recherche effrénée d’épanouissement et de réalisation pleine ? Avec cette volonté de donner un sens à notre vie ?

Est-ce juste et réaliste de vouloir vivre une relation durable et stable qui ne prendrait pas pour données de base la contrainte de l’engagement ?

Dieu, dans son plan parfait pour l’homme, a esquissé un projet exprimé en Genèse 2/24 : " C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et ensemble ils deviendront une seule chair  ".
Nous aimons à nous souvenir que ce plan a été conçu d’origine, avant la faute… qu’il n’est pas le résultat d’un plan " B " de secours pour rattraper la situation suite à notre problème d’obéissance. La sexualité a été envisagée dans ce cadre, pleine et complète épanouissante pour les 2 personnes qui composent le couple. Oui, tout à été prévu d’avance pour notre bien, par celui qui nous connaît et nous aime le plus.

Dieu, dans son grand amour, a également prévu cette chronologie dans les étapes proposées….
Aujourd’hui ces étapes se conjuguent à l’envers… C’est d’avantage, devenir un sans toujours quitter et pour souvent ne pas s’attacher !
Dieu a prévu que " quitter " ses parents, ses habitudes, son passé puisse permettre le " S’attacher  ". Ensemble et avec le temps et l’engagement, Christ est le 3èm brin de cette corde quand il vient nous rejoindre.
" Devenir un " n’est pas une soustraction vers laquelle chacun résoudrait à se réduire mais d’avantage la finalité de cette construction et de cette alliance scellée en Christ.. Une unité engagée et librement consentie, avec toute la vie pour terrain d’application.

Le mariage et la vie de couple n’est pas non plus un forfait bloqué, nous assurant une facture prévisible de nos et de nôtre communication(s)… C’est un cadre délimité permettant la construction de notre vie personnelle, affective, sexuelle et bien sûr spirituelle…

Oui avec Christ, il nous faudra alors bien toute notre vie pour " réussir à devenir un ".

En partenariat avec www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires