Apprendre le contentement 10/10 - (Message)

Apprendre le contentement 10/10 - (Message)

Dix Valeurs Qui Construire des Familles Fortes – 10è Partie

Exode 20.17 "Tu ne convoiteras rien de ce qui appartient à ton voisin."

Milton Bradley a sorti un nouveau jeu qui s'appelle La Folie du Centre Commercial. C'est un jeu de société qui ressemble à Monopoly ? Voici la description de ce jeu : Voulez-vous être le premier à perdre votre argent ? Vous êtes envoyé dans un centre commercial avec $200 en poche. Allez-y, et dépensez tout. Si vous êtes le premier à avoir vidé vos poches, vous gagnez. Quand vous aurez dépensé le dernière centime, votre pion pourra accéder à la case du gagnant qui s'appelle 'fauché', et vous gagnez."

Une enquête récente parmi des jeunes adolescentes a montré que pour 93% d'entre elles le passe-temps favori, c'était le shopping. C'est donc l'activité principale, même avant "sortir avec quelqu'un". Un homme m'a dit "Si ma femme ne va pas faire les boutiques au moins trois fois par semaine, je lui envoie une carte 'prompt rétablissement'"

Aujourd'hui nous allons terminer cette série autour des Dix Commandements. Le dixième commandement dit "Tu ne convoiteras rien de ce qui appartient à ton voisin." Dans les deux prochains mois, vous allez être inondé par des catalogues pour Noël et bien que vous n'entendrez pas souvent le mot convoitise, vous allez en voir plein d'exemples. Nous allons entrer dans la saison de la convoitise. Je ne connais pas de message plus approprié à la fin de cette série et à l'approche de Noël qu'un message au sujet de la convoitise.

C'est quoi, la convoitise ? Convoiter : le désir non maîtrisé d'acquérir.

Le désir d'acquérir n'est pas mauvais en soi. Dieu l'a mis en vous. Dieu a fait les écureuils et leur a donné le désir d'acquérir plein de noisettes. Et Il a fait les oiseaux et leur a donné le désir de rassembler des brins de paille pour construire leur nid. Et Il a rempli ce monde avec plein de choses excitantes, belles, bonnes, désirables, et vous a donné le désir de les acquérir. Cela en soi n'est pas mauvais. Mais tout désir non maîtrisé est un problème. Dieu dit que certaines choses dépassent les bornes. Il n'est pas bon pour vous de les désirer. Elles vous feraient mal. Donc il faut contrôler ce désir.

C'est difficile, dans notre culture, d'être satisfait avec ce que nous avons. Ce matin, je voudrais qu'on examine les effets de désirer toujours davantage. La Bible parle de cinq effets bien définis qui résultent d'un manqué de contrôle de ce désir d'acquérir, cette convoitise.

1. La fatigue.

Dans notre course pour avoir davantage (et jamais auparavant nous n'avons été autant stimulés à vouloir tant en si peu de temps), nous faisons des heures supplémentaires et nous cherchons des petits boulots à côté. Tout le monde dans la famille travaille. C'est la foire d'empoigne matérielle, et tout le monde devient fatigué.

"Ne te tourmente pas pour t’enrichir, refuse même d’y penser !" C'est idiot de s'épuiser pour essayer d'obtenir toujours davantage.

2. Les dettes.

Eccl. 5: "Celui qui aime l’argent n’en a jamais assez et celui qui aime la richesse n’en profite pas."

3. Les soucis.

La convoitise détruit le budget. Nous pensons que c'est le fait de ne pas gagner assez d'argent qui fait le problème. Mais non, ce n'est pas le fait de ne pas gagner assez mais plutôt de désirer de trop. Nous croyons avoir besoin de beaucoup de choses, mais en réalité ce n'est que de la cupidité. Un Américain a en moyenne $1300 de crédit pour chaque tranche de $1000 qu'il gagne. Cela s'appelle dépenser plus que ce qu'on ne gagne, et le seul qui peut se le permettre, c'est le gouvernement. Et cela ne lui réussit même pas longtemps. Les choses ne marchent pas comme ça. Donc, si parce que nous voulons davantage que nous nous endettons davantage. Toujours vouloir plus, cela a un coût. Si l'herbe est plus verte de l'autre côté de la clôture, vous pouvez en être convaincu que la facture d'eau est plus élevée aussi.

Eccl 5.12 "Le travailleur dort d’un bon sommeil, qu’il ait peu ou beaucoup à manger. Mais le riche a tant de biens qu’il n’arrive pas à dormir"

Ajouter ces trois effets ensemble – la fatigue, les dettes et les soucis, et vous voyez venir le quatrième.

4. Les conflits.

(BFC). Si nous avons mis notre idée sur quelque chose, nous allons inévitablement nous faire des soucis. Plus qu'on possède, plus qu'on a de raisons de s'inquiéter. Comment vais-je protéger mes biens ? Comment vais-je pouvoir garder mes biens ? Comment vais-je investir mon argent ? Comment vais-je assurer mes biens ? Comment éviter de payer des impôts sur ces biens ? Comment éviter de les perdre ? Plus on possède, plus on a de raison de se faire des soucis. L'homme en bleu de travail termine sa journée de labeur, il rentre, regarde la télé, fait l'amour en s'endort de façon saine. L'homme en chemise cravate rentre avec un paquet de dossiers, ramène du travail chez lui, il est frustré, il pense à son boulot toute la nuit, il se tourne et se retourne dans son lit. J'ai lu une étude qui dit que plus on gagne, plus on risque l'insomnie.

Jacques 4.1 "D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous ? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ?"

5. L'insatisfaction.

Le conflit se manifeste là où l'on veut toujours plus. La première cause du divorce, ce sont les tensions financières. Des discussions concernant l'argent, les possessions. Si vous avez ce que moi je veux, il va y avoir conflit. Dieu dit, "Ne convoite pas ce qu'un autre a." Ne convoite ni son travail, ni sa voiture, ni sa maison, ni sa femme, ni son mari. Dieu dit de ne pas convoiter.

Eccl 5.10 "Qui aime l’argent n’en aura jamais assez, et qui se complaît dans l’abondance ne sera jamais satisfait de ses revenus."

Quel est l'antidote à la convoitise

L'antidote à la convoitise, c'est le contentement. Paul dit,

II. COMMENT APPRENDRE LE CONTENTEMENT

1. REFUSEZ DE VOUS COMPARER AUX AUTRES.

La comparaison amène à la convoitise.

Comment réagir lorsqu'on voit quelqu'un dans une voiture plus jolie ? Dites-vous en vous-même, "J'aimerais avoir cela" ou êtes-vous simplement content parce qu'eux, ils l'ont. Comment réagissez-vous en voyant quelqu'un avec une maison plus jolie ? Ou un intérieur mieux aménagé ? Une des plus importantes leçons à apprendre, c'est d'admirer quelque chose dans désirer l'avoir. Vous n'avez pas besoin de posséder toutes ces choses pour être heureux. Si vous ne pouvez vous réjouir de ce que vous possédez, vous allez passer un bon bout de votre vie à être malheureux. Vous ne pouvez pas tout avoir. Apprenez à admirer sans avoir besoin d'acquérir.

Pourquoi nous faisons des comparaisons ? La Bible nous recommande de ne pas le faire. Nous comparons parce que dans notre société on est estimé par rapport à ce qu'on possède. Nous sommes des êtres incertains. Nous regardons autour de nous en nous demandant "Comment je me débrouille?", comme si la valeur chiffrée et l'estime de soi-même étaient une seule et même chose. Ce n'est pas le cas. La valeur de ce que vous possédez n'a absolument rien à voir avec votre propre valeur à vous. Vous pouvez être millionnaire et minable ou pauvre et superbe. Ne jugez pas la valeur de la personne par rapport à la valeur de ses possessions.

"Lorsque nous désirons être riches, nous sommes en proie à la tentation. On se fait attraper. [Encerclez "se fait attraper"] dans toutes sortes d'ambitions folles et dangereuses qui peuvent éventuellement aller jusqu'à nous ruiner." Les choses peuvent exercer un contrôle sur nous. Vous pouvez être possédés par vos possessions, si vous ne faites pas attention. Les personnes sacrifient des valeurs, la moralité, l'intégrité et toute sorte d'autres choses afin d'obtenir toujours plus. Ils iront même jusqu'à sacrifier des relations pour obtenir un dollar de plus.

Peut-être vous avez entendu l'histoire de cette dame qui venait de gagner au loto ? Elle avait gagné 17 millions de dollars. Elle appela à la maison le petit ami avec qui elle vivait, "Je viens de gagner au loto. Je vaux 17 millions de dollars. Commence à faire tes valises." L'ami disait, "Super, je mets des vêtements pour le chaud ou le froid ?" Elle a répondu, "Peu importe, du moment que tu auras débarrassé le plancher quand je pousserai la porte." On va jusqu'à sacrifier des relations.

2. REJOUISSEZ VOUS DE CE QUE VOUS AVEZ.

Appréciez ce que vous avez et soyez reconnaissants envers Dieu. Ouvrez vos yeux.

On se laisse piéger par ce que j'appellerai le raisonnement Quand et Alors. Le raisonnement Quand et Alors dit, "Quand j'aurai ________________, alors je serai heureux." Mettez le mot que vous voulez. Mais le raisonnement est faux! Vous seriez heureux un certain temps mais pas durablement parce qu'autre chose s'est produit. Vous avez évolué vers un modèle plus neuf, plus gros, plus mieux etc. Mais l'année prochaine ce ne sera plus tellement fantastique. Il vous faut apprendre à rompre ce raisonnement.

Qu'est ce qu'il vous faut pour être heureux ? Quand je serai marié, je serai heureux. Quand j'aurai divorcé, je serai heureux. Quand j'aurai des enfants, je serai heureux. Vous êtes aussi heureux que vous vouliez être. C'est votre choix. Oubliez le raisonnement Quand et Alors. Le bonheur, ce n'est pas obtenir tout ce qu'on veut. Le bonheur, c'est jouir de tout ce qu'on a. Le fait est que Dieu veut que vous jouissiez de ce que vous avez. Il vous ordonne d'être heureux avec ce que vous avez. 1 Tim dit que Dieu nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. Dieu veut que vous jouissiez de ce que vous avez déjà. Trouvez-y de la joie. Dieu se réjouit lorsqu'Il vous voit heureux avec ce qu'Il vous a donné. Vous connaissez ce sentiment, vous qui êtes parents. J'aime regarder mes enfants être heureux avec ce que je leur ai donné. Dieu aime vous regarder être heureux avec ce qu'Il vous a donné.

?
La version TOB dit "Qui aime l’argent ne se rassasiera pas d’argent, ni du revenu celui qui aime le luxe !" Des objets peuvent procurer du bonheur, temporairement. Mais l'enchantement ne dure pas. L'excitation diminue. Lorsque vous recevez quelque chose, en ouvrant l'emballage, vous dites, ouah, c'est super. Mais bientôt ce n'a plus l'air si super du tout. On se lasse de cet objet d'art, de ce meuble, de cette voiture. Pourquoi ? Pourquoi les choses ne nous rendent-elles pas continuellement heureux ? Parce que les choses ne changent pas. L'être humain aime le changement. Quand les choses ne changent pas, on s'ennuie. C'est pour cela qu'il existe ce qu'on appelle une mode, un style. Cela existe parce que les choses qui ne changent pas nous ennuient, nous incitent à chercher quelque chose de nouveau. Cela ne dure pas longtemps avant qu'il faille repeindre, réparer, changer les choses de place, changer leur aspect d'une façon ou d'une autre. Les choses ne procurent pas de bonheur durable. Je me demande bien combien d'entre vous sont encore aujourd'hui excités par le cadeau reçu l'an dernier à Noël. Vous ne vous souvenez même pas de ce que vous avez reçu! Les choses n'apportent pas de bonheur durable. La satisfaction qu'ils apportent n'est que temporaire. Et la convoitise est la première raison derrière le manque de satisfaction dans notre monde."J’ai appris en toutes circonstances à être content avec ce que j’ai." (SEM) Entourer le mot "appris". Le contentement est quelque chose qu'il faut apprendre. Cela ne vient pas tout seul. Je ne suis pas de nature quelqu'un de contenté, et vous non plus. Ce n'est pas automatique. Vous devez apprendre à être satisfait. C'est un processus d'apprentissage. Une des façons pour l'apprendre, c'est en se réalisant quels sont les cinq effets de vouloir toujours davantage. II Cor. 10.12 "Nous n’osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes." Ce qui veut dire que c'est bête ! Comparez ce que vous avez – maisons, voitures, boulots, looks, vêtements – c'est stupide. Ce n'est pas sage. Dieu dit que vous engendrez un manque de satisfaction. Eccl. 5.19 "Si Dieu a donné à un homme des richesses et des biens, s’il l’a rendu maître d’en manger, d’en prendre sa part, et de se réjouir au milieu de son travail, c’est là un don de Dieu." Encerclez "prendre sa part", "réjouir" et "don". Dieu dit qu'Il veut qu'on se réjouisse de ce qu'on a, tout en étant reconnaissant. C'est un don. Vous n'auriez rien du tout, en dehors de Dieu. Tout est don de Dieu.

Prov. 15.27 (SEM) "Celui qui veut s’enrichir à tout prix entraîne sa famille dans le malheur."

3. DONNEZ CE QUE VOUS AVEZ POUR AIDER LES AUTRES.

Dieu ne veut pas seulement vous bénir pour votre propre bénéfice. Il veut que vous partagiez, que vous aidiez d'autres personnes avec ces choses. Il vous regarde pour voir combien vous allez donner.

Tout d'abord, ça s'adresse à qui ? "Recommande à ceux qui possèdent des richesses". Cela concerne qui ? Si vous êtes un Américain, vous êtes riche. Peu importe si vous vivez de l'aide sociale, si vous êtes un Américain, vous êtes riche. Au regard de toute la population de la terre, si vous êtes ici, vous faites parti du 2% des gens les plus riches. Vous êtes riches, peu importe combine vous gagnez, parce que vous êtes un Américain. Ce verset nous parle clairement. La question se pose alors s'il est possible d'être "riche" sans pour autant être matérialiste. Oui. C'est possible d'être "riche" sans être matérialiste. Etre matérialiste, c'est une attitude. Vous pouvez aussi bien être pauvre et cupide que riche et cupide. Vous pouvez aussi bien être pauvre et satisfait que riche et satisfait. Dieu nous parle ici d'une attitude et non de chiffres.

Comment puis-je être "riche" sans pour autant être matérialiste ? En suivant les quatre avertissements contenus dans ce verset. Si vous suivez ces quatre conseils, vous pouvez être aussi riche que vous voulez sans être matérialiste.

1. Ne soyez pas fier de votre "richesse". Ne pensez pas que vous êtes meilleur qu'un autre parce que vous avez plus d'argent que lui.

2. Ne comptez pas sur l'argent. Ne pensez pas que c'est votre sécurité. La sécurité ne se trouve pas dans votre compte en banque. Votre sécurité est en Dieu. Ce qui est sur votre compte en banque peut être perdu en une seule nuit, et ça d'un million de façons différentes. Ne comptez pas sur l'argent, que vous en ayez beaucoup, ou peu.

3. Utilisez votre argent pour faire du bien. Ne le gaspillez pas. Si vous avez beaucoup d'argent, ne le dépensez pas à tort ou à travers. Utilisez-le pour faire du bien.

4. Donnez avec joie. La Bible dit que plus nous avons reçu, plus nous devons donner. Donner, c'est la guérison de la maladie qu'est le matérialisme parce que c'est à son opposé. La racine du matérialisme, c'est le mot "obtenir" – obtenir, obtenir, obtenir... L'opposé d'obtenir, c'est donner. Donc chaque fois que je donne quelque chose à un ami, que je donne la dîme,... je casse l'emprise du matérialisme dans ma vie. C'est dire "Je peux faire sans." Chaque fois que vous êtres généreux, vous obtenez une victoire spirituelle.

Dieu dit de faire ces quatre choses et tout ira bien pour vous. Vous agirez de la bonne façon. Le bénéfice ? Vous allez vous amasser un vrai trésor dans le ciel." La Bible dit que chaque fois que vous donnez, vous accumulez. C'est comme envoyer quelque chose avant d'arriver, et Dieu le met en compte. Vous l'envoyez à l'avance, chaque fois que vous donnez.

Cela me rappelle l'histoire de cet homme qui mourut, il arriva au ciel et y vit son ami, roulant en Mercedes. Il demanda à St. Pierre "Qu'est ce que ça veut dire ?" Pierre : Le véhicule qu'on vous donne au ciel est basé sur combien vous avez donné, envoyé à l'avance. Cet homme a été très généreux. Il nous a donné beaucoup pour travailler avec. C'est pour ça qu'il a eu la Mercedes." L'homme : Et pour moi ?" Pierre: "On peut dire que vous n'avez pas été aussi généreux." et il lui donna une mobylette. L'homme était quelque peu triste, jusqu'à ce qu'il vit, deux semaines plus tard, son pasteur Glenn passer sur des patins à roulettes.

Qu'est ce que vous envoyez d'avance ?

Cela est vrai aussi pour les chrétiens. Etre plus excité par ce que vous donnez que par ce que vous recevez, c'est signe de maturité. Lorsque je vois mes enfants partager des choses entre eux, cela fait du bien à mon cœur de père. Lorsque Dieu vous regarde et vous voit partager ce avec quoi Il vous a béni avec d'autres qui sont dans le besoin, cela fait du bien à Son cœur.

4. CONCENTREZ-VOUS SUR CE QUI EST DURABLE.

Accordez votre attention aux valeurs permanentes. Réorganisez votre vie autour des principes pour l'éternité.

Ce qui est grave avec le matérialisme, c'est que cela jette un voile sur notre connaissance de Dieu. Nous commençons à penser que tout ce qui compte dans les vies, ce sont les choses, mais ce raisonnement est tout à fait faux. La vie, c'est tellement plus que juste obtenir des choses. Notre perspective est brouillée.

Jésus a raconté une histoire à ce sujet. Il disait qu'il y avait une fois un homme d'affaire qui prospérait et qui avait des greniers remplis de blé et d'autres choses, et qu'il avait toujours au moins une année de récolte en stock. Par conséquent, cet homme disait "Je sais ce que je vais faire. Je vais bâtir des greniers plus grands." Cela ne lui est jamais venu à l'idée de partager ce qu'il avait engrangé, ni de payer la dîme là-dessus, ni même qu'il pourrait faire autre chose que simplement le stocker. Dieu lui a dit, ""Insensé." C'est insensé de penser que la vie ne sert qu'à engranger toujours davantage et faire carrière. Vous ne pouvez rien emporter de tout cela de toute façon. Vous pourrez l'utiliser 60, peut-être 70 ans. Si vous en donnez trop aux enfants, cela risque de les ruiner. Alors pourquoi vous vous obstinez à obtenir toujours plus et plus et plus. Il n'y a pas que les biens qui importent dans la vie.

C'est un signe de maturité lorsque vous êtes capable de dire "ça suffit, je suis content." Il y a deux façons pour être satisfait dans la vie: obtenir plus ou désirer moins. I Tim 6.17-19 (SEM) "Recommande à ceux qui possèdent des richesses en ce monde de se garder de toute arrogance et de ne pas fonder leur espoir sur la richesse, car elle est instable. Qu’ils placent leur espérance en Dieu, qui nous dispense généreusement toutes ses richesses pour que nous en jouissions. Recommande-leur de faire le bien, d’être riches en oeuvres bonnes, d’être généreux et de partager avec les autres. Ils s’assureront ainsi pour l’avenir un beau capital placé en lieu sûr afin d’obtenir la vraie vie." Ce verset est très, très important.
Actes 20.35 "Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir." Avoir conscience de cela est un signe de maturité. Ne pas le savoir est signe de manque de maturité. C'est un plaisir pour les parents d'arriver au stade où les enfants sont plus excités par ce qu'ils vont offrir que par ce qu'ils reçoivent à Noël. C'est un signe de maturité.II Cor. 4.18 "Nous ne portons pas notre attention sur les choses visibles, mais sur les réalités encore invisibles. Car les réalités visibles ne durent qu’un temps, mais les invisibles demeureront éternellement." Tout ce que vous voyez n'est que temporaire. Rien de ce que vous voyez ne va durer. Tout ce qu'on voit dans ce monde va un jour disparaître, rouiller, être usé, tomber en morceaux -- un jour, ça ne sera plus du tout, parce que tout ce qu'on possède est temporaire. Les seules choses qui vont durer toute l'éternité sont celles qu'on ne voit pas – la relation avec Dieu, la relation avec les autres, les valeurs, la liberté – des choses invisibles.

Luc 12.15 "La vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance."

Je crois qu'on a besoin d'un contrôle régulier où l'on se pose la question difficile à répondre, "Pour quoi je vis réellement ? Est-ce que mon premier objectif, c'est d'obtenir toujours davantage ? Est-ce la seule façon d'évaluer ma vie, par mon compte de bénéfices ? A quoi je pense le plus ? De quoi je parle le plus ? A quoi je passe le plus de temps ? Le bonheur ne vient pas de ce que l'on possède, cela vient de la connaissance de ce qui est le but de la vie. Pour quoi Dieu m'a-t-Il fait et pour quoi suis-je là ? Que veut-Il que je fasse de ma vie ? Où vais-je à ma mort ? Le but.

Un service d'obsèques à Beverly Hills. Une veuve qui possédait des millions et des millions mourut, les gens se réunirent autour du tombeau et quelqu'un dit, "C'est bien triste. Elle avait tant de choses pour vivre." La personne à côté répondit, "Non. Elle avant tant de choses pour vivre avec. Elle n'avait aucun but pour lequel vivre."

Pour quoi vous vivez ? Juste pour essayer d'obtenir d'avantage ? Ce n'est pas un bon objectif. Je suggère que vous reconsidériez vos priorités. Pour quoi je vis ? Qu'est ce qui va se passer le jour que je meure ? Toutes ces richesses ne feront rien pour moi. C'est ce que j'aurais fait de ces choses ici sur la terre qui peut faire quelque chose pour moi, à condition que j’aie utilisé ces choses dans le bon sens.

Je vous exhorte à mettre au défi le mythe que d'avoir davantage vous rendrait davantage heureux. Chacun d'entre nous a un choix à faire, est-ce que mon style vie sera déterminé par la culture ou par le Christ, par le Maître ou par Madison Avenue ? Qu'est ce qui a réellement de la valeur ?

Si vous voulez en finir avec l'étau du matérialisme dans votre vie, arrêter d'acheter des choses inutiles avec l'argent que vous n'avez pas, appliquer ces quatre principes.

 

Notre culture dit que si j'ai peu de biens, alors je ne vaux pas grand chose. Ce n'est pas vrai. La croix dit, vous avez une grande valeur.

APPRENDRE LE CONTENTEMENT

Dix Valeurs pour Construire

Exode 20.17 " Tu ne convoiteras rien de ce qui appartient à ton voisin."

"CONVOITER": le désir d'acquérir

I. L'EFFET DE VOULOIR TOUJOURS DAVANTAGE

? ____________________

"Ne te tourmente pas pour t’enrichir, refuse même d’y penser." Pr. 23.4 (SEM)

? ____________________

"Plus quelqu’un a de biens, plus nombreux sont ceux qui vivent à ses dépens..." Ecc 5.11 (BFC)

? ____________________

"Doux est le sommeil du travailleur, qu’il ait peu ou beaucoup à manger, mais l’abondance du riche l’empêche de dormir.." Ecc 5.12 (SEM)

? ____________________

"D’où proviennent les conflits et les querelles entre vous? N’est-ce pas des désirs égoïstes qui combattent sans cesse en vous?" Jacques 4.1

?____________________

"Qui aime l’argent n’en aura jamais assez, et qui se complaît dans l’abondance ne sera jamais satisfait de ses revenus." Ecc. 5.10 (SEM)

(NEG) "Celui qui aime les richesses n’en profite pas!"

(Paul) "C’est le secret que j’ai appris: m’accommoder à toutes les situations et toutes les circonstances, … que je connaisse l’abondance ou que je sois dans le besoin." Phil 4.12 (SEM)

II. COMMENT APPRENDRE LE CONTENTEMENT

1. ____________________ DE VOUS COMPARER AUX AUTRES.

"Nous n’osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes." Ce ne serait pas sage… 2 Cor. 10:12

"Ceux qui veulent à tout prix s’enrichir s’exposent eux-mêmes à la tentation et tombent dans le piège de nombreux désirs insensés et pernicieux qui précipitent les hommes dans la ruine et la perdition." I Tim. 6.9 (SEM)

2. ____________________ DE CE QUE VOUS AVEZ.

"Si Dieu donne à un homme des richesses et des biens, et s’il lui accorde la possibilité d’en profiter, de retirer ce qui lui revient et de trouver de la joie dans son travail, c’est un don de Dieu." Ecc 5.19 (SEM)

"Mieux vaut ce qu’on a dans la main que tout ce qu’on pourrait désirer par la pensée." Ecc. 6.9 (SEM)

3. ____________________ CE QUE VOUS AVEZ POUR AIDER LES AUTRES.

"Recommande à ceux qui possèdent des richesses en ce monde de se garder de toute arrogance et de ne pas fonder leur espoir sur la richesse, car elle est instable. Qu’ils placent leur espérance en Dieu, qui nous dispense généreusement toutes ses richesses pour que nous en jouissions. Recommande-leur de faire le bien, d’être riches en oeuvres bonnes, d’être généreux et de partager avec les autres. Ils s’assureront ainsi pour l’avenir un beau capital placé en lieu sûr afin d’obtenir la vraie vie!" I Tim. 6.17-19 (SEM)

"Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir." Actes 20.35

4. ____________________ SUR CE QUI EST DURABLE.

"Car nous portons notre attention non pas sur ce qui est visible, mais sur ce qui est invisible. Ce qui est visible est provisoire, mais ce qui est invisible dure toujours." 2 Cor. 4:18 (BFC)

"La vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance."

des Familles Solides – 10è Partie

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire