Après la bataille

Après la bataille

Le Seigneur Jésus a ordonné à ses disciples d’aller annoncer l’Évangile dans le monde entier. Dans cet exercice de témoignage, de prédication et même d’opposition aux esprits méchants, quel est le moment le plus délicat et même dangereux dans la vie de l’enfant de Dieu ? Est-ce quand il se prépare à se lancer dans l’arène et que dans la prière il revêt les armes de Dieu ? Ou est-ce lorsqu’il est dans l’action et parfois confronté aux esprits méchants ?

Ni l’un ni l’autre. Le moment le plus dangereux pour le disciple de Jésus qui témoigne dans le monde, c’est après le combat, après que Dieu ait secouru, béni et donné la victoire. C’est à ce moment qu’il faut être vigilant et prudent.

Pour ne l’avoir pas fait, les Hébreux, qui ne sont qu’au début de la conquête du pays promis, vont faire une douloureuse expérience. (Lire Josué 6 et 7)

Rappelons l’histoire : La main puissante de l’Éternel a détruit les fortifications de la ville de Jéricho. La ville est investie, les armées ennemies sont battues, c’est une grande victoire pour tout le peuple qui est en liesse. Dieu a ordonné, après la victoire, de détruire « Jéricho » et de ne garder que les biens précieux comme l’or le fer et l’airain qui seront déposés dans le trésor de l’Éternel.

Cet ordre est accompagné d’un avertissement solennel quant aux terribles conséquences d’une éventuelle désobéissance.
Et c’est ce qui se passe, un homme nommé Acan, animé par la convoitise, garde des richesses pour lui-même. Il désobéit à Dieu et place tout le peuple hors de la protection de l’Éternel.

De fait, après cette victoire, et sans consulter l’Éternel, les soldats décident, par eux-mêmes, d’aller avec de faibles effectifs à la conquête d’une petite ville.
Les Hébreux sont battus et comptent de nombreux morts… Quelle humiliation !

Le problème, ce n’est pas que Acan ait désobéi à Dieu. Il aura de toute façon sa punition. Le problème vient du fait que trop sûrs d’eux-mêmes, ils n’ont pas cru bon de demander le secours de Dieu. Ils ont cru qu’ils seraient forts et qu’ils pourraient se passer de Dieu. Le diable a utilisé leur orgueil pour mettre dans leur cœur des pensées arrogantes et les tromper.

Cela nous enseigne qu'après avoir témoigné de la foi en Jésus-Christ. Après avoir prêché la Parole. Après avoir affronté les esprits contestataires, méchants, moqueurs et destructeurs, il faut prier afin d’être gardé des ruses du malin. Prier afin d’être purifié de toutes choses impures qui pourraient faire du mal et nuire à la foi. Il faut se plonger dans la méditation de la Parole qui régénère et qui purifie. Nous n’avons pas peur car la Bible affirme que les puissances et les dominations sont vaincues à la croix. Mais notre responsabilité est d’être vigilants, être comme le dit la Bible :

"prudent comme le serpent et sage comme la colombe"

Ce sont les lendemains de bénédiction et de victoire qu’il faut plus que jamais rester dans la communion avec notre Père céleste et se placer sous la protection du sang de la croix au nom de Jésus.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire