Attention à la mémoire sélective !!!

Genèse 40.12-14,23 : Joseph lui dit: Voici ce que signifie ce rêve: Les trois sarments représentent trois jours. Dans trois jours, le pharaon te permettra de relever la tête et te rétablira dans tes fonctions. Tu lui présenteras sa coupe comme le veut la charge que tu occupais auparavant en qualité d'échanson. Mais, s'il te plaît, pense à moi quand tout ira de nouveau bien pour toi et aie la bonté de parler en ma faveur au pharaon pour me faire sortir de cette prison. En effet, j'ai été amené de force du pays des Hébreux, et ici même je n'ai rien fait qui mérite le cachot. […] Mais le chef des échansons ne pensa plus à Joseph: il l'oublia.

Avant ce passage, Joseph avait été jeté en prison par la vengeance orchestrée de la femme de son ancien maître Potiphar, alors qu’il avait refusé une relation avec elle. Lui qui avait été juste aux yeux de Dieu, il croupissait dans une geôle.

Eh voilà que le chef des échansons vient le voir pour qu’il puisse interpréter son rêve. Dieu donne à Joseph cette interprétation qui est plutôt réjouissante pour l’échanson, d’autant plus qu’elle va se réaliser. Ainsi, cet homme sera rétabli dans ses fonctions et dans sa prospérité. Cependant, il oubliera pendant un long moment celui qui l’avait aidé.

Nous pouvons faire un constat qui est par ailleurs très flagrant dans notre société actuelle : l’être humain est très influençable par la prospérité matérielle. Ce confort lui engraisse le cœur et l’étouffe dangereusement. C’est souvent ce que nous pouvons voir dans un monde rempli de richesse : il y a peu de reconnaissance pour Dieu, car les gens voient cet accumulation de biens matériels comme la quête de sens de leur vie voire même son accomplissement.

Nous devons veiller à cela, car nous avons un cœur naturel identique. Avons-nous toujours à l’esprit que tout vient de Dieu ? Que nos possessions sont accordées et permises par Dieu ? Est-ce que nous avons en permanence ce sentiment d’amour à l’égard de celui qui a payé un prix immense à cause de nos péchés et nos errements ?

« Faites ceci en mémoire de moi » (1 Corinthiens 11 : 24-25). Dieu connaît nos cœurs et lorsque Christ institue la Cène, il sait que les hommes sont faibles et qu’emportés par le tumulte de leur vie, ils ont rapidement tendance à mettre Dieu un peu à côté.

Ne restons pas ingrats comme l’échanson, à attendre de longs moments avant de satisfaire les désirs de notre Père ! N’attendons pas les moments de Cène pour nous remémorer ce que Dieu a fait pour nous.

3 commentaires