AU SECOURS ! Enfants en difficultés !

AU SECOURS ! Enfants en difficultés !

« Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la Vérité »
- 3° épitre de Jean 1 : 4 -

Nos jeunes passent malheureusement bien souvent, par des épreuves difficiles.
Pour avancer dans la vie, pour faire des progrès, ils ont besoin de notre soutien, de notre compréhension, et surtout de notre amour inconditionnel.

Afin d'éviter des confrontations inutiles et stériles, que pouvons-nous faire pour les aider le mieux possible ?

Nos « conseils », notre « morale », ne peuvent pas les aider beaucoup, car pour se rendre compte eux-mêmes de leurs erreurs, il faut qu'ils fassent leurs propres expériences.

En leur ouvrant simplement les yeux, en leur montrant qu'ils se comportent en désaccord avec La Volonté de Dieu, ils peuvent se rendre compte eux-mêmes que cela provoque un déséquilibre dans leur vie, et que cette désobéissance les entraîne dans des situations pas possible.

Ce déséquilibre les rend vulnérables, les enfonce encore plus, les fragilise et les laisse à la merci des forces adverses.

Il est bon qu'ils sachent, que lorsqu'ils se placent en dehors du champ de « protection Divine » et qu'ils ne sont pas vigilants, ils ouvrent toutes grandes les portes aux forces adverses. Ils reçoivent les attaques parce qu'ils n'ont plus conscience de leur protection, et cela les déstabilise. C'est ce qu'ils vivent !

C'est ainsi que beaucoup se retrouvent "au fond du trou"...
Pour s'en sortir, il faut qu'ils aient une grande aspiration pour La Lumière.
Il faut qu'ils fassent un effort de volonté, qu'ils aient envie de revenir sur le bon chemin. Ce n'est pas facile...

Tant qu'un jeune n'a pas cette « volonté », ni cette « envie », tant qu'il n'a pas réellement pris conscience qu'il marche « en dehors » du chemin spirituel, il vit en déséquilibre constant.


Notre rôle, est de leur faire connaître l'importance de cette protection Divine, et de prier pour qu'ils prennent conscience de ce chemin, et qu'ils aient envie de le suivre.

Unissons-nous donc, en priant pour eux, afin que Dieu leur envoie les forces nécessaires pour rétablir cet équilibre perdu,

Que Dieu rétablisse l'harmonie en eux, qu'Il apporte la paix, la tranquillité, la détente, la confiance, dans l'âme tourmentée de nos jeunes, afin qu'ils n'offrent pas une résistance obstinée et une mauvaise volonté, mais qu'ils fassent preuve de réceptivité et d'ouverture à la Grâce Divine.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

12 commentaires
  • anne-Emma Il y a 8 années, 5 mois

    je dis Amen à ce message madame Eveline, vraiment nous les jeunes nous avons besoins du soutien absolu de nos parents, et la protection Divine du Père céleste que Dieu aide tous les jeunes dans le monde entier qui sont déséquilibré. au nom de Jésus. Amen!!!
  • Pierrette Girardeau Il y a 8 années, 5 mois

    Merci Eveline pour ce partage qui incite les parents de rappeler à nos enfants que nous les aimons ..Il ont besoin de D'amour gardons a la pensée que ce sont les seuls trésors que Dieu nous a prêter et nous avons cette resposabilité de priez pour eux et d,être un modèle pour eux.. Que Dieu te bénisse ma soeur
  • maguy1954 Il y a 8 années, 5 mois

    J ai pris conscience qu il fallait que je dise plus souvent a mes enfts que je les aime et j ai decidé de les BENIR merci seigneur moi jai pas eu d amour avec ma mere elle ma jamais dit je t aime j ai 56ans cela ma beaucoup manqué et j en souffre toujour alors j etouffe mes enfts en voulant toujour avoir de leurs nouvelles eux ils courent apres le temps et moi je suis la a attendre et je suis malheurese bisous
    • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 8 années, 5 mois

      Pour toi Maguy, un texte sur : LE LÂCHER PRISE - peut-être t'aidera-t-il, je le souhaite de tout coeur. Lâcher prise :  * Ce n'est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre. * Ce n'est pas couper les liens, mais prendre conscience que l'on ne peut contrôler autrui. * Ce n'est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement. * C'est reconnaître son impuissance, c'est-à-dire que le résultat final n'est pas entre nos mains. *Ce n'est pas blâmer ou vouloir changer autrui, mais donner le meilleur de soi-même. * Ce n'est pas prendre soin des autres, mais se sentir concerné par eux. * Ce n'est pas "assister", mais encourager.* Ce n'est pas juger, mais accorder à autrui le droit d'être humain. * Ce n'est pas s'occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin. * Ce n'est pas materner les autres, mais leur permettre d'affronter la réalité. * Ce n'est pas rejeter, mais au contraire, accepter. * Ce n'est pas harceler, sermonner ou gronder, mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire. * Ce n'est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient, et l'apprécier. * Ce n'est pas critiquer ou corriger autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir. * Ce n'est pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l'avenir. * C'est craindre moins et aimer davantage.
  • Afficher tous les 12 commentaires