Avancer vers la conquête (11)

Avancer vers la conquête (11)

L’AUTEL DES MALENTENDUS

Vingt années passent. Libérés de leur esclavage d’Égypte et de leur errance dans le désert, les Israélites jouissent de toute la richesse de leur héritage. Ils avaient connu des victoires éblouissantes à Jéricho et à Aï. Ils avancent, prenant peu à peu possession du pays de la promesse.

L’ennemi n’arrive toujours pas à la stopper, les villes les plus fortifiées tombent, même la ruse des Gabaonites ne les arrête pas.

L’ennemi essaie une autre tactique plus sournoise.

Il va essayer de faire éclater une guerre fratricide, il va essayer la division.

Les hommes de guerre ont marché main dans la main pour mener à bien les combats. Ils sont unis, risquent leur vie pour se défendre les uns et les autres et voici que des malentendus vont faillir faire tout basculer.

- Josué 22:10à12 : « 10 Quand ils furent arrivés aux districts du Jourdain qui appartiennent au pays de Canaan, les fils de Ruben, les fils de Gad et la demi–tribu de Manassé, y bâtirent un autel près du Jourdain, un autel dont la grandeur frappait les regards.11 Les enfants d’Israël apprirent que l’on disait : Voici, les fils de Ruben, les fils de Gad, et la demi–tribu de Manassé, ont bâti un autel en face du pays de Canaan, dans les districts du Jourdain, du côté des enfants d’Israël.Lorsque les enfants d’Israël eurent appris cela, toute l’assemblée des enfants d’Israël se réunit à Silo, pour monter contre eux et leur faire la guerre. »

- Josué 22:29à34 : «  29 Loin de nous la pensée de nous révolter contre l’Eternel et de nous détourner aujourd’hui de l’Eternel, en bâtissant un autel pour des holocaustes, pour des offrandes et pour des sacrifices, outre l’autel de l’Eternel, notre Dieu, qui est devant sa demeure !

30 Lorsque le sacrificateur Phinées, et les princes de l’assemblée, les chefs des milliers d’Israël, qui étaient avec lui, eurent entendu les paroles que prononcèrent les fils de Ruben, les fils de Gad et les fils de Manassé, ils furent satisfaits.

31 Et Phinées, fils du sacrificateur Eléazar, dit aux fils de Ruben, aux fils de Gad, et aux fils de Manassé : Nous reconnaissons maintenant que l’Eternel est au milieu de nous, puisque vous n’avez point commis cette infidélité contre l’Eternel ; vous avez ainsi délivré les enfants d’Israël de la main de l’Eternel.

32 Phinées, fils du sacrificateur Eléazar, et les princes, quittèrent les fils de Ruben et les fils de Gad, et revinrent du pays de Galaad dans le pays de Canaan, auprès des enfants d’Israël, auxquels ils firent un rapport.

33 Les enfants d’Israël furent satisfaits ; ils bénirent Dieu, et ne parlèrent plus de monter en armes pour ravager le pays qu’habitaient les fils de Ruben et les fils de Gad.

34 Les fils de Ruben et les fils de Gad appelèrent l’autel Ed, car, dirent–ils, il est témoin entre nous que l’Eternel est Dieu. »

Ne faisons-nous pas de même parfois ? Dans un moment d’incompréhension, nous n’hésitons pas à nous disputer, nous quereller avec quelqu’un qui nous avait précédemment été en bénédiction, avec qui nous nous entendions si bien.

1- UN ROYAUME DIVISÉ NE PEUT SUBSISTER

- Marc 3/24+25 : «  Si un royaume est divisé contre lui–même, ce royaume ne peut subsister ; 25 et si une maison est divisée contre elle–même, cette maison ne peut subsister. »

L’ennemi sait fort bien que la force de l’Eglise est dans son unité, sa communion. Il fera tout briser l’union et la communion afin de diviser l’église. Il veut que ses membres se critiquent les uns les autres, se blessent les uns des autres.

Combien d’églises ont été détruites de cette manière, combien d’églises sont paralysées ? Hélas trop !

2- L’ESPRIT DE CORPS ET NON LE CORPS À CORPS

- Ephésiens 4/1à3 : «  Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée,

2 en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec amour,

3 vous efforçant de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. »

L’église est un corps, il vaut mieux éviter le corps à corps. Soyons des hommes et des femmes de paix.

Abraham, lorsqu’il voit la discorde s’établir entre lui et son neveu Lot à cause des bergers qui se querellaient, il préfère se séparer. Même si nous devons être considérés comme des lâches apprenons à mettre un peu de distance avec ceux qui aiment trop la querelle et la critique. Toutefois, Abraham garde un cœur fraternel puisque plus tard il intercèdera d’une manière exemplaire pour que Lot et toute sa famille soient libérés de la destruction de Sodome.

- Actes 9:31 : «  L’Eglise était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s’édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s’accroissait par l’assistance du Saint–Esprit. »

Lorsque la paix règne l’église prospère.

3- LES RÉALITÉS DE L’ÉGLISE

- Colossiens 3:13 : «  Supportez–vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez–vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez–vous aussi. »

- Luc 17:3à5 : «  Prenez garde à vous–mêmes. Si ton frère a péché, reprends–le ; et, s’il se repent, pardonne–lui.

4 Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant, Je me repens,  –– tu lui pardonneras.

5 Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente–nous la foi. »

- Galates 6:1+2 : «  Frères, si un homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez–le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi–même, de peur que tu ne sois aussi tenté. Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. »

- 1 Thessaloniciens 5:14 : «  Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous. »

Surtout n’idéalisons jamais l’église. Elle est composée de personnes en souffrance et en difficulté. N’oublions pas que ces personnes sont en marche vers la perfection et laisse apparaître encore bien des défauts.

Apprenons davantage de la Parole et mettons-la en pratique. Nous serons toujours gagnants et bénis si nous le faisons.

4- AVEC L’ÉGLISE C’EST UNE HISTOIRE D’AMOUR

- Ephésiens 5:25 : «  Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui–même pour elle… »

- Jean 13:34 : «  Je vous donne un commandement nouveau : Aimez–vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez–vous les uns les autres. »

- Jean 15:12 : «  C’est ici mon commandement : Aimez–vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. »

- 1 Pierre 1:22 : «  Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez–vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur… »

Aimons notre église avec ses défauts et prions pour son perfectionnement.

- 1 Jean 4:20 : «  Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut–il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? »

- Jean 17/20+21 : «  Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,

21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. »

NOUS AUSSI PRIONS POUR L’UNITÉ DANS L’ÉGLISE ET INTERCEDONS POUR QUE LA PAIX S’INSTALLE TOUJOURS PLUS.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire