Avide de silence

Avide de silence

Loin du tumulte de la ville, j'aime retrouver une réelle communion avec la nature et son créateur parce que la solitude apaise toujours ceux qui n'y sont pas contraints et incite à la réflexion contemplative et méditative.
J'ai aimé cette période de ma vie pendant laquelle j'étais capable de lire les heures dans la lumière ou de connaître la température ambiante en humant le fond de l’air.

A cette époque, j'avais la sensation de faire partie intégrante du milieu naturel dans lequel j'évoluais jours après jours, de vivre harmonieusement au cœur des prairies et de la garrigue, parmi les arbres et les herbes.
C’était comme un retour à des instincts originels et profonds qui m'ont aidée à me retrouver et à me rapprocher de mon créateur.
Je percevais la vie avec respect et admiration, je retrouvais mes yeux d’enfant prêts à s’émerveiller sur le vol d’un héron, sur la digestion d’une couleuvre ou la discipline d’une colonie de fourmis.

Ma "roulotte" isolée au cœur des prairies formait un espace clos, enveloppant, me berçant nonchalamment au gré du vent.
Il émergeait quelque chose de doux de ce lieu conceptuel, rappelant la chaleur du ventre maternel, un havre de paix propice à l’introspection, une invitation aux voyages intérieurs autant qu'aux longues expéditions.
Le récital des cigales et des grenouilles ne m’empêchait pas d’entendre la voix de mon créateur; non au contraire, cette symphonie naturelle portait sa voix jusqu'au fond de mon cœur.
Quel privilège d'avoir vécu cette parenthèse comme hors du temps et des bruits de la ville !

La vie citadine saturée d'agitations de toutes sortes est hélas, davantage propice au stress qu'à la douce communion avec notre créateur.
Ma nature calme et contemplative a du mal à comprendre ceux qui s'immergent de musiques assourdissantes et d'informations constantes à renfort de TV, de PC, d'MP3 ou d'I phone …

Après réflexion, j'ai remarqué que s'il n'y avait que moi à la maison, la radio serait toujours éteinte, les CD ne sortiraient jamais de leurs boitiers et les écouteurs n'existeraient même pas; la TV fonctionnerait  ponctuellement et en sourdine et mon monde serait le monde du silence …
Ce n'est pas que je n'aime pas la musique, j'aime la transparence et la clarté d'Haydn qui me donne une sensation de stabilité, d'ordre et de sécurité; celle de Schubert dont émane une gamme infinie de sentiments et d'émotions; j'aime les musiques douces porteuses de textes profonds, spirituels et poétiques mais j'aime par dessus tout cela  la mélodie des oiseaux, le chant des cascades cristallines ou le ressac des vagues sur le sable …

Et j’aime encore plus le silence, j'en ai besoin comme de l'air qu'on respire ou l'eau qu'on avale.
Je l'aime parce qu'il est porteur de paix et propice à la méditation philosophique ou spirituelle, favorable à l'attention qu'on peut porter aux autres et à l'essentiel.
Le silence me rend réceptive à ce que Dieu veut me révéler car sa voix est un murmure doux et léger.

Certains se demandent pourquoi Dieu parle de moins en moins aujourd'hui …
Dieu ne parle pas moins qu'autrefois, mais sa voix est simplement noyée dans le flot des bruits qui nous submergent tout le long du jour.

Apprenez à faire silence devant Dieu.

Eteignez toute la technologie moderne qui stresse votre âme (même inconsciemment) et vous empêche d'entendre votre créateur.
Faites taire toutes les voix discordantes dans votre âme, tous vos soucis, vos questions, vos frustrations et vos angoisses et penchez vous sur l'épaule de votre créateur, tout près de sa bouche, prêt à écouter ses consolations, ses conseils et ses mots d'amour divins et constructifs.
Ne soupirez-vous pas après son murmure doux et léger qui rafraichit et désaltère l'âme la plus desséchée ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • mamanlion Il y a 7 années, 3 mois

    J'aime me balader avec mon chien dans la campagne et près de la vigne , l'endroit où Dieu me parle le plus souvent , entendre le gazouillis des oiseaux ou le bruit du ruisseau tout celà me rapproche de mon Dieu ! Et je me sens si bien . Je me cache parfois sous les arbres et à travers les branches je regarde vers le ciel , le feuillage est si beau ! Merci Papa pour ta création !
  • jeanmarie19 Il y a 7 années, 3 mois

    Le silence est propice à l'écoute de Dieu, il y a une petite voix à laquelle on ne fait pas toujours attention, restons attentifs, faisons silence dans notre coeur et écoutons en priant.
  • parade Il y a 7 années, 3 mois

    Depuis ma tendre enfance que j"aime entendre fredonner le craquement des roues des autos sur les routes non asphaltées (d"ailleurs ma cour ne l"est pas asphaltée à cause que j"aime voir les animaux qui aiment cela) le bruit des chevaux dans les champs, l"air frais du matin m"inspirant , la neige qui tourbillonne dans le vent , le chant de la tourterelle qui se fait entendre,le chant des cours d"eau, le train entendu au loin, et bien encore ! Sachons prendre du temps à apprécier d"écouté "la nature" qui parle par Notre Dieu Suprême ,,Que Dieu ouvre nos yeux afin qu"ils deviennent Ses yeux , sentons combien Dieu est Grand ,,Offrons-Lui ce qu"il y a de meilleur "Notre Adoration , l"offre de nos personnes, donnons-lui Tout ce que l"on possède car Tout nous vient de Lui et on ne peut rien faire sans Lui ! Je n"ai qu"émerveillement de tout ce qu"Il fait dans ma vie ! Merci Seigneur pour Ta Servante Sophie qui me redonne le goût et me rappelle " mon enfance et ses temps que je n"oublierai jamais " !
  • Afficher tous les 8 commentaires