Joseph fuit la tentation

Joseph fuit la tentation

La Parole de Dieu dit que la chair est faible. Par elle, naît la convoitise qui enfante le péché, et le péché étant consommé produit la mort.

Jésus était sans péché, il n'était pas tenté par le péché parce qu'il n'y avait en lui aucune convoitise. Et c'est pour cela que Satan lui-même se déplace pour le tenter, mais il échoue.

De son côté, l'homme naturel, suite à la faute dans le jardin d'Eden, est soumis à la tyrannie de la chair qui convoite en utilisant une porte d'entrée redoutable, ses cinq sens. Ce sont eux qui le mettent en contact avec le monde. L'homme de Dieu est celui qui maîtrise ses sens.

La deuxième porte d'entrée de la tentation, c'est l'orgueil, péché que Dieu condamne absolument et définitivement.

Joseph, 11ième fils de Jacob, n'est pas un homme orgueilleux. L'histoire de Joseph commence dans la maison paternelle où il est haï par ses frères à cause de songes et de visions qu'il raconte peut-être un peu maladroitement. Jaloux, ses frères décident de s’en débarrasser et de le tuer. Il est vendu pour 20 sicles d’argent à des caravaniers qui l’emmènent en Egypte.

Là, il est acheté par Potiphar, chef des gardes de Pharaon qui constate que tout réussit à Joseph parce qu'il est béni de l’Éternel. Afin de le faire tomber dans le péché et la condamnation, le diable va utiliser un moyen bien connu, la séduction sexuelle. Joseph qui était beau de taille et de figure est l’homme le plus important de la maison de Potiphar ce qui ne manque pas de séduire Madame Potiphar qui, jour après jour, le harcèle pour arriver à ses fins. Joseph est un homme intègre dans toute sa conduite, personnelle ou professionnelle. Il refuse donc poliment, mais fermement, les avances de la maîtresse de maison et lui explique que ce serait d’une part trahir la confiance que son maître a placée en lui, et d’autre part une offense contre l’Éternel son Dieu qui interdit l’adultère. Prisonnier de la femme de Potiphar par sa fonction et son statut, il n’a d’autre solution pour résister à la tentation que de s’enfuir.

La fuite n’est pas toujours une défaite, ça peut aussi être un acte de foi et d’obéissance.

Satan tente l’homme par les choses matérielles et par les plaisirs des sens. Le meilleur moyen de résister à la tentation est de veiller à ce que l’on regarde ou entend et s’il le faut, s'éloigner de certaines fréquentations… Joseph l’a fait, il n’est pas resté au contact de ce qui le tentait, mais il s’en est rapidement éloigné, il s’est échappé, pour sauver sa vie.

Fuir devant la tentation pour ne pas pécher est un acte de foi qui peut avoir des conséquences douloureuses sur le moment, mais y succomber a des conséquences dramatiques.

À de nombreuses reprises, la Parole de Dieu exhorte le croyant à fuir l’inconduite sexuelle, l’idolâtrie et les passions de la jeunesse. Mieux vaut la fuite que la chute !

Si nous décidons de ne pas commettre le mal, alors fuyons résolument les occasions qui nous entraîneraient sûrement à la chute morale.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Maya76 Il y a 2 mois, 2 semaines

    Seigneur, aide moi à tenir ferme et à ne pas céder à la tentation. Montre moi par ton Esprit ce qui pourrait être une occasion de chute et aide moi à fuir lorsque c'est nécessaire. Je te prie aussi que tu m aides à bien choisir mes fréquentations, car j'ai parfois fait de mauvais choix par le passé. Amen.