Purification et sanctification

Purification et sanctification

Lorsque les Hébreux ont quitté l'Egypte, ils ont demandé aux Egyptiens des vases d’argent et d’or ainsi que des vêtements. Sans doute ont-ils pris d’autres objets, comme des miroirs qui à l’époque étaient des objets rares et précieux, et d’autres instruments. Plus tard, lorsque Moïse fait appel au peuple pour qu’il donne ce qu’il a en vue de la construction du temple portatif dans le désert, il récupère un grand nombre de miroirs d’airain poli dont les femmes se séparent. Le livre de l’Exode nous dit qu’il « fit la cuve d’airain, avec sa base d’airain, en employant les miroirs des femmes. » (Exode 38.8)

La cuve d’airain est un bassin rempli d’eau qui devait servir aux ablutions des sacrificateurs. Elle était installée sur le parvis entre la tente d’assignation et l’autel, à l’entrée de la maison de Dieu. S’ils ne voulaient pas mourir, les sacrificateurs devaient se laver avant d’entrer dans la maison de Dieu car rien d’impur ne pouvait y pénétrer. On peut imaginer que cette cuve faite avec des miroirs devait refléter le ciel mais aussi les visages de ceux qui s’y lavaient. (Exode 30.17-21)

La parole de Dieu, comme la cuve d'airain, est un parfait miroir qui reflète d’une part la gloire de Dieu mais aussi, l’état de notre cœur.

L’apôtre Jacques nous donne une indication précieuse quant au miroir de la Parole. Il dit :

« si quelqu’un écoute la Parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. » ( Jacques 1.23-24)

Tout comme les sacrificateurs devaient se laver avant d’accomplir leur service, nous devons de la même manière nous laver de toutes souillures que la vie dans le monde nous inflige pour accomplir notre service au nom de Dieu. 

Ce n’est pas la cuve d’airain qui purifie, c’est l’eau qui est dedans. Une eau comme ce torrent qui sort du trône de Dieu pour arroser le jardin d’Eden. Ou encore l’eau du fleuve qui alimente la nouvelle Jérusalem. Cette eau, ce sont les fleuves d’eaux vives qui jaillissent de Jésus, c’est la Parole de Dieu. Oui c’est la Parole de Dieu qui nous purifie des souillures de ce monde. (Jean 7.38)

Il nous faut donc quotidiennement et, particulièrement avant le service de la maison de Dieu, plonger nos regards dans la Bible pour accomplir les œuvres qu’Il nous donne à faire car lorsque nous lisons la Bible, « nous contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, par l’Esprit du Seigneur. » (2 Corinthiens 3:18)

La cuve d’airain illustre la régénération du cœur produite par l’action conjuguée de la Parole et de l’Esprit de Dieu.

Si les sacrificateurs devaient entrer 10 fois dans la tente, ils devaient passer 10 fois par la cuve d’airain ! Nous avons besoin d’une purification constante, nous qui nous engageons dans le service de Dieu.

De la même manière, le disciple de Jésus-Christ se purifie quotidiennement par la lecture de la Bible, la confession des péchés et la demande de pardon… La Parole de Dieu est un miroir qui nous purifie.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire