Tout quitter par obéissance

Tout quitter par obéissance

Dans un pays idolâtre, au milieu d’une famille idolâtre, Abram entend la voix de Dieu qui lui demande de quitter la ville où il habite, ainsi que toute sa famille, pour aller dans un pays dont il ignore tout : il obéit. (Genèse 11.27 à 12.9)

Dans une lecture stricte des généalogies telles que rapportées par la Bible, Abram aurait pu connaître Sem, un des trois fils de Noé qui lui-même avait connu l’ancien monde et le déluge.

Très certainement Sem et tous ses descendants jusqu'à Abram ont raconté l'histoire de Noé et du déluge. En effet, tous les descendants de Sem vivent dans la même région comprise entre la Mésopotamie, la Chaldée, l'Arabie et l'Asie mineure. Ils ont dû parler aussi de l'ancêtre "Adam" et du jardin d'Eden. Ils vivaient dans une tradition orale où les choses se transmettent de père en fils. Et lorsque Dieu lui parle, Abram a dû être surpris, mais le nom de l'Éternel ne lui était pas inconnu.

A cette époque, bien qu’il y ait quelques velléités monothéistes issues de la branche sémitique, le polythéisme est absolument majoritaire. C’est l’époque de la fin de la domination Sumérienne et avec notamment la fameuse stèle connue sous le nom de "code d'Hammourabi".

Térach est le père d'Abram. Il habite Ur en Chaldée avec ses fils où sa famille se livre à l’idolâtrie. Le nom Abram signifie « père élevé ». Á Ur, il a épousé Sara, sa demi-sœur.

Térach, convaincu par Abram, quitte Ur avec Lot son petit-fils, pour aller en Canaan. Mais il s'arrête en route, à Harân.

Á Harân, Abram se souvient de l'appel de Dieu, il a soixante-quinze ans. Dans ce même temps, son père est décidé à rester dans cette ville, qui à l’époque est très prospère, où il mourra à l’âge de 205 ans. Abram quitte le reste de sa famille et sa patrie pour aller vers la terre promise par Dieu, un voyage qui va durer une année. Mais son obéissance n’est pas totale. Sans doute plein d'affection, il décide d'amener avec lui Lot, son neveu, fils de son frère décédé. Malheureusement, Lot va être la source de nombreux problèmes, et ce ne sera qu’après la séparation d’avec lui que les promesses relatives à l’Alliance commenceront à s’accomplir. Cette expérience d'Abram est celle que de nombreux chrétiens ont faite. Tant que l'obéissance demandée par Dieu n'est pas totale, il ne peut agir et accorder une bénédiction complète.

L’ordre de Dieu ne s’adressait ni à Térach, ni à Lot. Mais Lot part pourtant avec lui. À aucun moment dans la Bible il n’est écrit que Dieu reproche à Abram d’avoir emmené avec lui son neveu. Bien sûr que rien n'est impossible à Dieu et que ses plans s'accomplissent toujours. Mais en attendant, que de temps perdu et peut-être même, que de douleurs qui auraient pu être épargnées.

Malgré cela, le chapitre onze des Hébreux cite Abraham comme un héros de la foi disant : « C’est par la foi qu’Abraham, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait ».

La foi agissante d'Abraham est un modèle pour tous les croyants du monde

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire