Un bateau dans le désert

Un bateau dans le désert

L'obéissance est une vertu difficile et pourtant ô combien déterminante dans la vie du chrétien. Dieu demande à ses enfants d'obéir à sa parole et aussi à des hommes de foi qu'il a placés en autorité pour servir loyalement dans des plans, que l'on ne comprend pas toujours, mais qui sont justes parce qu'ils correspondent à des orientations et des vocations que Dieu a validées. Là où cela se complique, c'est lorsque l'obéissance doit se prolonger dans le temps et parfois même dans l'opposition. C'est l'expérience qu'a faite Noé il y a près de quatre mille cinq cents ans. (Genèse 6)

L'histoire se passe en Mésopotamie c'est-à-dire entre la Turquie et l'Irak actuels.

Après les drames de l’expulsion par Dieu d’Adam et Eve du jardin d’Eden, la mort d’Abel et la malédiction de Caïn, l'homme n'a pas appris de ses erreurs. Corrompu et méchant, il pratique des abominations avec des créatures mystérieuses. Dieu voit que tous les hommes sont tournés vers le mal, il décide alors de tout détruire par un déluge d'eau qui engloutira toute la terre.

Cependant, un homme trouve grâce aux yeux de l’Éternel : Noé.

Noé est Fils de Lamek, descendant de Seth. De Noé la Bible ne dit que peu de choses si ce n'est son nom "Noé", donné par son père, nom qui associe repos et consolation. 

Noé est un homme juste et intègre qui marche avec Dieu. Il vivra plus de neuf cents ans et aura trois fils : Sem, Cham et Japhet.

Afin que Noé et sa famille ne périssent pas dans le déluge à venir, Dieu lui ordonne de construire une arche de bois de 135 m de long,  22 m de large et haute de 13 m.
On ne sait pas combien de temps il lui a fallu pour créer un bateau d'une telle dimension ; sans doute des dizaines d'années. Durant tout ce temps, il a dû supporter les moqueries, les quolibets, et peut-être même les insultes et le mépris de tous ceux qui l'ont vu construire son arche.

 Malgré cela, il ne s’est pas découragé. Il a persévéré parce qu’il a cru à la Parole de Dieu et il agit en conséquence. Lorsqu'il entre dans l'arche sur l'ordre de Dieu, Noé a 600 ans. Il laisse la porte de l'arche ouverte encore 7 jours, comme une dernière chance donnée à cette génération perverse et méchante, puis Dieu lui-même la ferme derrière lui. Il n’y a en Noé ni affolement ni hâte ; il accomplit « tout ce que l’Éternel lui ordonne » et son attitude exprime, comme son nom, le repos et la tranquillité.

C’est par la foi que Noé agit.

L'apôtre Pierre qualifie Noé de prédicateur de justice. Il est prédicateur de justice par ses actes de foi : Il ne participe pas aux mauvaises œuvres et à la méchanceté du monde. Il obéit à la parole de Dieu et persévère en construisant un bateau loin de toutes mers alors que rien ne laisse présager l’imminence d’une catastrophe.

En opposition avec tous, il prend au mot la Parole du Seigneur, il obéit par la foi, sans faiblir et va jusqu'au bout ... 

Obéir à Dieu dans l'opposition et parfois même dans l'incompréhension, c'est à de tels gestes de foi que Dieu prend plaisir et qu'il bénit.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire