Les amitiés de nos ados

Les amitiés de nos ados
Dis-moi avec qui tu traînes et je te dirai qui tu es 

Ce dicton annonce bien la couleur. Le choix des amis de nos ados va déterminer très probablement ce qu’ils vont devenir. Voici quelques réflexions que je vous soumets humblement, issues de notre expérience en tant que parents et tirées des conseils de la Parole de Dieu.

Toute amitié n’est pas bonne à prendre

Mettons-les « à l’abri » de ces « potes » qui n’ont à la bouche que la critique, les mots grossiers ou le pétard. Ils ne cherchent qu’à coucher et se moquent de votre foi et de vos principes… Le mal est extrêmement contagieux.

« Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? » 1 Corinthiens 5.6

« Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. » 1 Corinthiens 15.33

Durant notre ministère pastoral, nous avons pu constater un scénario récurrent : beaucoup de jeunes enseignés dans la foi chrétienne sont idéalistes. Ils pensent tenir le coup face aux tentations de ce monde. Et puis, ce qui ne devait jamais arriver, arrive : une grossesse non désirée, un accident de voiture en état d’ivresse, l’échec au bac à cause de la drogue et des « fêtes », une arrestation pour tentative de vol… 

Nous-mêmes, en tant que parents, avons été quelque peu naïfs en laissant nos enfants fréquenter des copains qui tournaient mal. Nous espérions que nos rejetons deviendraient des témoins, le « sel de la terre », ceux qui allaient guider leurs camarades vers le bien.  Malheureusement, bien des fois, ce sont eux qui ont été contaminés. Je n’oublierai jamais le jour où je me suis retrouvée au commissariat de police et qu’on m’a crié à la figure : « Vous ne savez pas élever vos enfants ! » Gloire à Dieu, entre temps, Sa grâce a coulé !

Il ne suffit pas de prier 

Il ne suffit pas de prier : « Ne nous expose pas à la tentation, mais délivre-nous du mal » (Matthieu 6.13), il faut fuir les relations à risque. L’apôtre Paul disait à Timothée : « Fuis les passions de la jeunesse. » (2 Timothée 2.22) 

Parfois, on entend dire qu’il faut « faire du tri ».  Je trouve cette expression dure, car elle paraît discriminatoire mais elle fait sens.  Nos enfants ne sont pas encore adultes, ils sont influençables par nature et ont besoin de grandir dans un environnement protégé. Et puis, le psalmiste ne dit-il pas « Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs » ? Psaume 1.1

Je conçois cependant que le « risque zéro » n’existe pas. D’où l’importance de la prière d’intercession à leur égard, car cette nouvelle génération est l’objet de toutes les convoitises de l’ennemi.

Pour être franche, les vrais amis ne courent pas les rues, au sens propre comme au sens figuré. Les boums puis, plus tard, les boîtes de nuit sont à l’origine de bien des chutes. C’est pourquoi, il nous faut aider nos jeunes à choisir avec soin les lieux où ils iront socialiser. D’autre part, l’oisiveté étant bien souvent « la mère de tous les vices », le temps des vacances peut s’avérer particulièrement dangereux. Il est important que les enfants soient occupés à des activités saines, telles que le scoutisme, le sport, les arts, les rencontres de jeunesse de l’église etc. Dès que l’âge l’autorise, il est bon qu’ils puissent trouver un job pour gagner leur argent de poche. - Dans notre famille, nos 6 enfants ont passé le BAFA (brevet d’animateur) dès leurs 17 ans.

Personnellement, j’ai été bénie par les colos et les camps chrétiens auxquels j’ai pu participer. J’ai aimé fréquenter ceux qui fréquentent Jésus. Parmi eux, je me suis fait des amis pour la vie, fidèles, écoutants, aidants, compatissants, priants. « L’ami aime en tout temps et dans le malheur il se montre un frère. » (Proverbes 17.17) C’est dans ce réseau, que j’ai rencontré celui qui est mon conjoint depuis 42 ans ! Et plus que tout, c’est aussi là où ma relation avec Jésus-Christ, le meilleur des Amis, a pu s’épanouir.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • Lony Albertine Il y a 3 semaines, 3 jours

    Bonjour Catherine, J'ai apprécié votre témoignage, j'avoue lorsque nous sommes dans le monde sans vraiment connaître qui est Jésus et ce qu'il désire pour nous faire du bien est très dévastateur bien souvent. Nos adolescents ont besoin de rencontrer Jésus et de l'accepter pour seul ami véritable et fidèle, Il est Amour. Avec mes ados c'est parfois chaud ! Avec l'aide de Dieu je réussirais. Je prie pour mes enfants et je sais que mes prières ne sont pas vaines, Dieu agira d'une manière ou d'une autre. J'encourage tous les parents de ne rien lâcher à travers la prière et le jeûne, ainsi que, notre attitude compte pour beaucoup, nos enfants ont besoin de recevoir beaucoup d'amour, de se sentir en sécurité et être à l'écoute, parler avec nos enfants avec respect dans l'amour afin qu'ils aient confiance en nous. Dieu est Grand, Il nous accompagne, soyez patient, lent à la colère, Dieu fera ! AMEN !!!! 🙏
  • Élie Il y a 3 semaines, 4 jours

    Amen
  • rozange Il y a 3 semaines, 4 jours

    Nous-mêmes, en tant que parents, avons été quelque peu naïfs en laissant nos enfants fréquenter des copains qui tournaient mal. Nous espérions que nos rejetons deviendraient des témoins, le « sel de la terre », ceux qui allaient guider leurs camarades vers le bien. Malheureusement, bien des fois, ce sont eux qui ont été contaminés. Je n’oublierai jamais le jour où je me suis retrouvée au commissariat de police et qu’on m’a crié à la figure : « Vous ne savez pas élever vos enfants ! » Gloire à Dieu, entre temps, Sa grâce a coulé !Parfois, on entend dire qu’il faut « faire du tri ». Je trouve cette expression dure, car elle paraît discriminatoire mais elle fait sens. Nos enfants ne sont pas encore adultes, ils sont influençables par nature et ont besoin de grandir dans un environnement protégé. Et puis, le psalmiste ne dit-il pas « Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs »?C’est dans ce réseau, que j’ai rencontré celui qui est mon conjoint depuis 42 ans ! Et plus que tout, c’est aussi là où ma relation avec Jésus-Christ, le meilleur des Amis, a pu s’épanouir. Amen
    • JLP29 Il y a 3 semaines, 3 jours

      Serait-ce votre propre expérience que vous évoquez dans votre commentaire à ce texte , ou bien un "recopiage" dénué de sens profond ? Sil ne s'agit , pour vous , que de recopier , mot pour mot , le texte , où est la profondeur de votre réflexion ? Personnellement , je suis las de relire sans cesse ce recopiage insensible à la profondeur recherchée du texte . Votre "commentaire" ne mérite que désapprobation est demeure sans intérêt !!!!!
  • Afficher tous les 4 commentaires