C'est vraiment dur d'aimer "les autres"

C'est vraiment dur d'aimer "les autres"

Vous est-il déjà arrivé de recevoir en pleine figure,
et donc en plein coeur :
"Je ne vous aime pas ? "

Moi oui ...

Cette conversation un peu surréaliste se passait il y a quelques années dans l'entrée de la maison de retraite où je travaillais comme animatrice :

  • Je ne vous aime pas parce que vous portez des sandales.
  • Vous ne m'aimez pas parce que je porte des « sandales » ?
  • Oui c'est bien ça.
  • Mais vous savez je me lave les pieds !
  • Oui mais ça fait quand même sale.
  • En effet ça me paraît une raison suffisante pour ne pas aimer quelqu'un ! (Ouh la vilaine menteuse !)

Je savais que cette mamie ne m'aimait pas, elle me le faisait clairement ressentir, mais au final, j'étais plutôt fière qu'elle n'ait rien trouvé d'autre à me reprocher que mes fameuses sandales. En fait, c'était presque un compliment (presque !). Ce jour-là elle n'a rien su me répondre. Je crois qu'elle avait senti la limite de son affirmation, mais qu'elle ne voulait surtout pas revenir dessus.

Photo : guirlande d'été ! ©Elisabeth.Dugas

Nous ne pouvons pas être ami(e) ou proche avec tout le monde, même dans nos églises. Certaines personnes nous « agacent » et quelquefois nous ne savons même pas trop pourquoi. Ou bien nous n'aimons pas leur manière de s'habiller, de parler, de chanter, de prier... Comme ces caractéristiques extérieures nous dérangent ou nous rebutent, nous avons facilement tendance à leur mettre une étiquette, donc à les juger et à passer un peu au large.

  • Ah excusez-moi "sœur", je ne vous avais pas vue ! (hypocrite va !)
  • Ce n'est rien. Bonjour ! 

Est-ce que vous ne vous reconnaissez pas un peu, juste un tout petit peu ?

Mais l'Éternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L'Éternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur.
1 Samuel 16.7

Seigneur, je sais que tu ne juges pas en fonction des apparences, mais du cœur. Seigneur, je veux t'honorer et te ressembler chaque jour un peu plus. Seigneur, je te demande pardon pour mes jugements hâtifs. S'il te plaît, viens à mon secours quand je dérape ! Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

24 commentaires