Chaque voix compte !

Chaque voix compte !

Face à la pauvreté, qu’est-ce qu’un chrétien pourrait ou devrait faire ? Le SEL vous propose une série de 8 articles sur le sujet – à raison d’un article par semaine. Face à la pauvreté, il y a de multiples manières de bien faire : à chacun de trouver la ou les sienne(s) !

Idée n°8 : Être porte-parole

Dans un autre article, De la parole aux actes, nous présentions en quoi la lutte contre la pauvreté est une cause pour laquelle chaque chrétien devrait se lever.

Mais, comment agir contre la pauvreté… si personne n’est là pour en parler et mobiliser son entourage sur la question ?

Non seulement, il est important de porter la cause des plus pauvres, mais il est également essentiel d’élever la voix pour eux.

Le héraut, ce héros !

Le porte-parole est un héraut, un messager, qui véhicule autour de lui une cause qui lui tient à cœur. D’une certaine façon, il parle pour ceux qui ne peuvent pas le faire.

Eh oui, faire passer le message, c’est déjà lutter contre la pauvreté ! C’est venir concrètement au secours de personnes en situation de détresse. Car devenir porte-parole pour la cause des plus pauvres, c’est mettre en lumière leur réalité et permettre aux personnes de notre entourage de prendre conscience de ce que vivent certains… et de s’engager à leur tour à lutter. D’une certaine manière, le héraut est un héros.

Porte-parole non diplômé

Être porte-parole ce n’est ni une chose que l’on apprend, ni une qualité avec laquelle on nait. Il n’existe pas (encore) de diplôme « Porte-parole », mention « Lutte contre la pauvreté » pour ça.

Être porte-parole, c’est simplement croire passionnément en une cause et la porter. Et ça, tout le monde peut le faire !

Ce n’est pas la manière de faire qui importe, c’est le cœur qu’on y met. C’est ce qui donnera de la force à nos paroles. C’est parce qu’on y croit – et avec la bénédiction de Dieu – que les autres y croiront aussi. Pas seulement parce qu’on a des arguments convaincants, mais parce qu’on est convaincu.

Prenons l’exemple du roi David, avant même qu’il soit roi. A priori, il n’avait rien pour battre Goliath. David était jeune ; Goliath sûrement dans la fleur de l’âge ; David était petit, Goliath géant ; David était berger, Goliath soldat. Mais David avait une cause en laquelle il croyait ferme et qui méritait tout son investissement : la gloire de Dieu. C’est muni d’une simple fronde que Dieu lui a donné la victoire sur le géant. Pas avec une épée. Simple berger, il a fait avec ce qu’il avait.

Boite à idées

À l’exemple de David, munissons-nous de ce que nous avons pour être porte-parole et agissons concrètement contre la pauvreté.

Voici une liste non exhaustive de moyens de porter la parole des plus pauvres autour de nous :

  • Proposer un temps de prière pour les pauvres pendant le culte
  • Organiser un débat : à partir d’un film, d’un article, d’un fait divers ; le film « 58 : » pourrait vous y aider !
  • Faire signer une pétition
  • Devenir délégué du SEL dans son Église
  • Présenter un projet qui lutte contre la pauvreté et proposer une offrande spéciale à l’Église
  • Partager des articles ou posts publiés sur les réseaux sociaux
  • Réserver une rubrique consacrée à la mission sociale dans le journal de l’Église

Les idées ne manquent pas ! Il y a diverses manières d’élever sa voix pour les plus démunis. Laissons simplement parler notre créativité.

Laura Boyadjian (SEL)

Découvrez l'ensemble des articles de la série :

Prier fait partie de notre réponse à la pauvreté
Quel chrétien vous inspire en matière de solidarité ?
Moi généreux ?
Faire un pas en direction de son prochain
Face à la pauvreté, j'étudie pour agir
S'engager à plein temps pour combattre la pauvreté
La politique, pour aimer son prochain !

SEL

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

0 commentaire