CHASSEZ LE NATUREL ET IL REVIENT AU GALOP

CHASSEZ LE NATUREL ET IL REVIENT AU GALOP
1) PREMIERE VISITE DE JESUS DANS LE TEMPLE.
Lecture Jean 2 /13-17.
Jésus s'est rendu à Jérusalem pour la fête de Pâque comme tous les juifs de l'époque.
Le peuple élu commémorait la sortie de leurs ancêtres du pays d'Egypte. Sous l'impulsion et la conduite de Moïse, Dieu a opéré des miracles et a délivré les hébreux de l'esclavage dont ils étaient prisonniers depuis 4 siècles. Exode 12/40-41.
Ils ont été préservés de la mort parce qu'ils ont sacrifié un agneau dont ils ont répandu le sang sur les linteaux et les poteaux de leurs portes. Exode 12/1-39.

Au niveau spirituel, cette histoire éclaire sur la condition de l'être humain: il est esclave du péché. Sa nature est mauvaise, même s'il est capable de faire le bien. Ecclésiaste 7/20; Matthieu 7/11; Romains 3/10; 3/23; 2 Pierre 2/19.
Mais l'envoyé de Dieu, Jésus, est venu pour affranchir les hommes de la tyrannie du péché et leur offrir la possibilité de vivre en nouveauté de vie.
Le Seigneur est l'agneau immolé qui sauve de la mort éternelle tous ceux qui croient dans Son œuvre. Jean 1/29; 1 Pierre 1 /17-20.

Entré dans le temple, Jésus a été irrité de constater que la maison de prière avait été transformée en lieu de commerce. Les vendeurs et les changeurs avaient investi la place.

Le Seigneur a alors opéré un grand nettoyage.

Il convient de préciser que leurs activités étaient légitimes. Les uns vendaient les animaux qui étaient destinés aux sacrifices. Les autres changeaient les monnaies des pèlerins en monnaie du temple avec laquelle les achats des bêtes étaient effectués.
Le problème se situait à 2 niveaux: tous ces échanges n'auraient jamais du avoir lieu dans le temple.
La prière, la méditation, la réflexion concernant les choses de Dieu ont été remplacées par le tumulte des affaires.
De plus, les changeurs appliquaient un pourcentage sur les transactions.
Cela constituait leur revenu. Mais comme avec les collecteurs d'impôts, il était souvent exagérément élevé. Ces commerçants profitaient du système et s'enrichissaient malhonnêtement.
Les changeurs et les vendeurs n'étaient pas présents dans le temple pour louer le Seigneur et L'honorer. Leur motivation était financière et matérielle.

Cet aspect pousse les croyants à s'interroger sur les véritables mobiles de leur présence à l'église. Est-ce l'habitude routinière ?
La crainte de ne pas être béni en cas d'absence ?
Le recherche exclusive des bienfaits divins ?

Lorsque les disciples se retrouvent ensemble autour de la présence de Jésus, la ferveur et le zèle sont-ils au rendez-vous ? Jean 2 /17.
Dans ce verset, "zèle" a pour définition "ardeur, agitation, ferveur de l'esprit".
La racine du mot signifie : "bouillir de chaleur".
Jésus était animé de ce zèle ainsi que les chrétiens du premier siècle. Ils se rassemblaient avec beaucoup d'enthousiasme.
Actes 1/12-14; 2 /46; 4 /32; 5 /12.


La bible invite les enfants de Dieu à désirer être rempli de zèle. 2 Corinthiens 9/2; Galates 4/18: Ephésiens 6/15; Hébreux 6/11; Apocalypse 3/19.

De plus, le temple représente le corps du croyant. Ce-dernier est appelé à permettre au Seigneur de le purifier de toute souillure.
1 Corinthiens 6 /19-20; Ephésiens 2/22.

Prendre soin de son corps revient à glorifier Dieu. L'enveloppe charnelle n'est pas à mépriser, ni à idolâtrer. Le juste équilibre consiste à l'entretenir correctement et à le préserver de tout péché.

Jésus est donc entré dans le temple de Jérusalem et a opéré un grand ménage.
Sur un plan spirituel, il s'agit de la même action dans la vie d'une personne qui se convertit.
En effet, le Seigneur invite tous les humains à venir à Lui pour recevoir le repos de la vie éternelle. Matthieu 11/28; Jean 11/25.
Quand un individu manifeste sa foi pour se repentir, demander pardon et s'engager à suivre le Fils de Dieu, le Saint-Esprit réalise une œuvre de sanctification.
Jean 17/17; 1 Thessaloniciens 4/3; 5 /23; 2 Thessaloniciens 2/13.


Le nouveau-né spirituel est mis à part pour le Seigneur.
Une vie nouvelle prend forme et se développe.
Progressivement, les différents éléments liés à la mauvaise nature s'évanouissent pour laisser la place dans le cœur du disciple aux qualités de Jésus.
Le fruit de l'Esprit remplace petit à petit le fruit de la chair. Galates 5/19-26; Ephésiens 5/9.
La sanctification consiste à rendre saint un enfant de Dieu afin qu'il ressemble à Jésus.
Elle n'est pas une action instantanée mais un processus qui dure toute la vie.
L'essentiel pour le disciple est de s'abandonner entre les mains du Seigneur pour Lui donner la possibilité de poursuivre Son action. Hébreux 12/14.


2) DEUXIEME VISITE DE JESUS DANS LE TEMPLE.
Lecture Matthieu 21/10-16.
Jésus a participé à Sa dernière Pâque quelques heures avant Son arrestation et Sa crucifixion. Avec le récit de Matthieu, nous découvrons le Seigneur entrer une nouvelle fois dans le temple pour y chasser les vendeurs et les changeurs.
Ce passage ressemble à celui relaté par Jean.
Matthieu apporte une précision: il souligne le fait qu'il s'agit du "temple de Dieu". Matthieu 21/12.

Comme nous l'avons vu, le temple symbolise l'Eglise et le croyant.
En effectuant l'application spirituelle, nous réalisons une fois de plus que l'Eglise appartient bien au Seigneur.
Elle n'est pas la possession d'un homme, d'un pasteur, d'un conseil d'anciens, d'un conseil d'administration.
Une assemblée locale n'est pas la propriété de ceux qui en sont à l'origine ni de ceux qui jouent un rôle important et appréciable.
L'Eglise n'appartient pas à ceux qui y exercent un ministère ni à ceux qui sont généreux financièrement.

Quand un chrétien précise "mon église", il est important que ce soit dans le sens d'appartenance à l'église et non l'inverse.
Jésus a affirmé : "Je bâtirai Mon Eglise". Matthieu 16/18.
Respecter l'Eglise revient à respecter l'œuvre de Dieu.
Aimer l'Eglise revient à aimer l'œuvre de Dieu.
S'investir dans l'Eglise revient à s'investir dans l'œuvre de Dieu.

De plus, comme l'Eglise est constituée de personnes, respecter, aimer l'Eglise et s'y investir signifie respecter, aimer des gens et s'investir dans leur vie de façon positive afin qu'ils grandissent dans la foi.

Un individu n'appartient à personne. Même un enfant n'est pas la propriété de ses parents.
Dieu le leur a confié afin de le conduire sur le chemin du bonheur.
Chaque créature appartient au Seigneur.

Jésus a retrouvé le temple comme lors de Sa visite du début de Son ministère.
Le commerce et les affaires remplaçaient le recueillement et la prière.
Les gens étaient bien dans le temple, mais leurs cœurs étaient préoccupés par les affaires de la terre.
De la même façon, un croyant peut être présent physiquement dans l'église mais avec un cœur orienté vers les choses terrestres. Dans la semaine, il peut être excessivement attaché à la satisfaction de ses besoins, de ses loisirs, de son confort plutôt que tourné vers le royaume de Dieu.
Matthieu 6/33; Luc 2/49; Colossiens 3/2.

Dans ce verset, "affectionnez-vous" a le sens de "préoccupez-vous, attachez-vous".

Le Seigneur nous invite a bien choisir nos priorités.

De plus, la société de loisirs nous presse et nous pousse à vivre pour le matérialisme.
Ce-dernier tente de s'imposer pour avoir une mainmise sur chaque existence.
Les changeurs et les vendeurs du temple représentent les croyants qui ne savent pas résister aux sirènes de la consommation et qui se laissent piéger et dominer par le bien-être matériel.
Les pensées, les projets, l'énergie, l'argent sont principalement investis dans ce domaine. Pourtant, le Seigneur a opéré dans le passé un grand ménage.


3) ENTRE LES 2 VISITES.
Entre Matthieu 21 et Jean 2, 3 années se sont écoulées.
Il convient de se souvenir que Jésus a purifié le temple afin d'y restaurer la dimension spirituelle. De la même manière, il délivre les cœurs de toute souillure et de toute impureté pour que la vie divine par le Saint-Esprit se développe.
Le but est la croissance spirituelle de chaque disciple pour parvenir à la maturité et ainsi ressembler à Jésus.
Luc 6/40; Ephésiens 4/15; Colossiens 1/10; 1 Pierre 2 /2; 2 Pierre 3 /18.

La première purification du temple symbolise un cœur sanctifié de ce qui n'est pas à la gloire de Dieu. La nouvelle naissance a eu lieu, les désirs, la mentalité, les raisonnements, les habitudes ont été changés et sont en phase d'évolution pour correspondre de plus en plus à ce qui plaît au Seigneur. Le croyant grandit dans la foi et réalise des progrès dans sa marche avec Dieu. Jusqu'à ce point, c'est très positif.

Lors de la deuxième purification du temple, on remarque que les activités décrites dans Matthieu 21 sont identiques à celles mentionnées dans Jean 2. En effet, on retrouve des changeurs et des vendeurs (peut-être les mêmes) La prière et le recueillement ont été chassés pour être remplacés par le tumulte des affaires commerciales. Pourtant, Jésus avait bien fait le ménage 3 ans auparavant. Mais les mauvaises habitudes sont revenues pour de nouveau s'installer.
Le risque est identique dans la vie du chrétien. Après avoir été libéré de l'esclavage du péché et de l'emprise de la mauvaise nature, cette-dernière multiplie les tentatives pour retrouver la première place et manifester sa domination.

Comme le précise un adage populaire :
"chassez le naturel et il revient au galop".

Ainsi, des chrétiens expérimentent une authentique transformation par le Saint-Esprit.
Le caractère est changé, le péché abandonné. La vie de Christ se déploie.
Mais il leur arrive de retourner à leurs mauvaises tendances passées, de retomber dans les travers de leur nature charnelle. Démas en est un exemple. 2 Timothée 4/10.

Il peut s'agir de vices grossiers lorsqu'un croyant se fait de nouveau piéger par l'alcool, le tabac, les jeux, les dérives sexuelles... D'autres rechutes ont un rapport avec le caractère: retour de la violence verbale, physique, jalousie, animosité, critique, susceptibilité...
D'autres défaillances ne sont pas des péchés mais conduisent les personnes dans une grande détresse: retour des pensées négatives, de la dépression, de la crainte, de l'angoisse, de l'anxiété, d'une mauvaise estime de soi...
Les chrétiens de Galatie sont quant à eux revenus à des pratiques religieuses légalistes après en avoir été affranchis. Galates 5/1-7.
Dans tous les cas, après une période de victoires et de progrès, le croyant rencontre un échec cuisant: celui de ne pas avoir su rester sur une position de foi qui garantit de ne plus retomber.
Le lecteur de la bible comprend alors aisément les recommandations de Jésus: veiller et prier. Marc 14/38.
Le Seigneur a rappelé la faiblesse de la nature humaine même lorsque le cœur est bien disposé.
"Veiller" a le sens de "porter une attention stricte". Ainsi, la foi inclut une vigilance active face au péché et aux sursauts de la mauvaise nature.
Le croyant mou et coupable d'apathie et de paresse spirituelle est en danger.
"Veiller" contient aussi la notion suivante: "élever, construire, ériger un immeuble".
Ainsi, être vigilant consiste à élever, construire, ériger un édifice dans lequel on peut se réfugier et se protéger des tentations.

La prière est une arme efficace car elle renforce la communion entre le disciple et le Seigneur. Plus le chrétien est uni à son Dieu, plus il reçoit et développe la vie divine, et moins il a de risques de chuter de nouveau. Une vie ancrée dans la prière permet de grandir dans l'attachement à Jésus. La vieille nature, bien que présente, n'a alors plus la possibilité de dominer l'existence du disciple.
"Prier" contient les sens de "plaire, désirer, souhaiter".
Cela signifie que lorsqu'un chrétien grandit dans la prière, il ressent plus intensément le désir et le souhait de plaire au Seigneur. Motivé dans ce sens, il oriente sa vie afin de réjouir le cœur de Dieu et de Le glorifier.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • ignacia Il y a 7 années, 10 mois

    Une même source ne peut donner de la bonne eau et de la mauvaise. Si nous étions si foncièrement mauvais, nous ne serions pas capables de bonnes actions. Or l'inverse est plus qu'évident. Je crois que nous sommes foncièrement bons mais, faibles et influencés par l'ennemi, le diable.
  • kimberley Il y a 7 années, 10 mois

    Merci Pasteur Landrevie pour cet enseignement inspiré par Le Saint-Esprit.
  • Olivier Côté Il y a 7 années, 10 mois

    Les gens de mon église Ce sont des gens de Dieu De JÉSUS ce qu'ils disent C'est toujours merveilleux. (oc) 2000