Comment annoncer l'évangile aux enfants N°32

Comment annoncer l'évangile aux enfants N°32
Créer le suspense

a. Le héros

Au cœur de toute intrigue se trouve un héros. Nous choisirons celui dont les défis ou les problèmes rejoignent le mieux notre auditoire. Si nous sommes habitués à toujours prendre le personnage principal comme héros, pourquoi ne pas innover ? Il existe plusieurs sortes de héros: celui qui fait rêver, celui qui est drôle, celui qui est méchant, et bien d’autres.

Si nous prenons l’histoire du fils prodigue, nous pouvons nous intéresser au frère aîné, au père, aux amis ou encore aux serviteurs. Nous nous mettrons dans leur peau, cherchant à comprendre leur problématique. La même histoire prend alors une tout autre allure :
  – Pour le frère aîné, c’est un problème d'identité : il ne connaît pas réellement son père et vit, non comme un fils, mais comme un domestique. Nous chercherons avec lui pourquoi ce père semble l’oublier. Est-il aimé ? Exploité ? Nous rejoindrons les enfants de milieux chrétiens parfois bien mal dans leur peau, tiraillés entre des choix de vie peu clairs.
  – Pour le père, le rejet de son jeune fils le déchire.
  – Pour le fils cadet, sa soif d'indépendance va se cumuler avec un problème de dénuement.

Nous pouvons aussi raconter l’histoire en nous appuyant sur la compréhension d’un témoin extérieur :
  – Un compagnon de fête décrira la déchéance d’un jeune homme généreux mais bien naïf.
 – Un serviteur racontera la souffrance de son maître face à la révolte de son fils.

b. Ses défis

L’exposé des défis du héros détermine le suspense, l’attente angoissée d’une solution incertaine! Plus les problèmes sont saillants, plus l’intérêt est vif; il est proportionnel à la lutte que le héros doit livrer et... à la qualité de sa description.
Les difficultés sont souvent exprimées sous forme de conflits:
  – L’homme contre l’homme (David et Goliath).
  – L’homme contre la nature (la tempête apaisée).
  – L’homme contre sa conscience (Néhémie doit-il sauver sa vie en se cachant dans le temple, endroit sacré interdit au laïc ?).1 Samuel 17, Marc 4 :39-41, Néhémie 6 :11 :12

Ne tuons pas le suspense en donnant prématurément la solution; tenons-la cachée aussi longtemps que possible. Dans les films, l’entracte se produit souvent au moment crucial, par exemple lorsque le tueur se glisse dans la maison du héros endormi! Tous les spectateurs veulent savoir la suite. Retenons la formule suivante :

  héros + défis = suspense !
(Formule de Georges Ansermin, évangéliste pour enfants)


Mise en page de Marianne Dubois


Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire