Comment est-ce que je fais pour que les gens m’écoutent ?

Comment est-ce que je fais pour que les gens m’écoutent ?

C’est une grande question parce je pense que la plupart des conflits dans l’église résultent d’une mauvaise communication. Vos meilleures idées, plans ou suggestions seront inutiles si vous ne pouvez pas les communiquer efficacement. Souvenez-vous que la communication n’est pas automatique. Que quelques personnes entendent que vous dites quelque chose ne veut pas dire qu’elles vous écoutent réellement.

Heureusement, il y a sept techniques que vous pouvez développer pour garantir l’attention des gens quand vous parlerez. Suivez seulement ces grandes lignes issues de la Bible :

1. Choisissez le bon moment ! Le choix du moment est la première clé. Vous pouvez être prêt à parler, mais sont-ils prêts à entendre ? Ne jetez jamais une bombe ! "Il y a pour toute chose un temps et un jugement" ( Ecclésiaste 8.6).

2. Faites un plan de votre présentation. Réfléchissez-y en premier lieu. Prévoyez spécialement votre introduction et vos illustrations. Ne commencez pas avec les détails. Lors d’un tournage TV, ils commencent avec les prises de long champ vers les prises de champ moyen pour terminer par les prises rapprochées. "Le cœur du sage donne à sa bouche de s’exprimer avec discernement et l’accroissement de son savoir paraît sur ses lèvres" (Proverbes 16.23).

3. Commencez avec leurs besoins. Un auditeur se demande toujours : "Pourquoi devrais-je écouter cela ?" et "Qu’est-ce que cela va m’apporter ?" Si vous répondez à ces deux questions en premier, vous obtiendrez leur attention totale. "Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise , mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent" ( Ephésiens 4.29).

4. Ecoutez d’abord ! Nous nous créons des problèmes quand nous faisons des suppositions. Soyez prêts à écouter l’autre côté d’abord. "Que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler" ( Jacques 1.19).

5. Parlez de façon positive. Personne n’aime entendre de mauvaises nouvelles. Apprenez à être à la fois réaliste et optimiste. Vous n’êtes jamais persuasif quand vous êtes corrosif ! Si vous avez une mauvaise nouvelle à annoncer, faites-le d’une manière factuelle et impersonnelle. Passez ensuite rapidement à un mode constructif. "Celui qui sage de cœur est appelé intelligent et la douceur des lèvres augmente le savoir" ( Proverbes 16.21).

6. Que vos conclusions soient claires ! Résumez et récapitulez ce que vous avez dit. Resituez ce que vous avez décidé de faire et de ne pas faire. "Supportez vous les uns les autres avec amour" ( Ephésiens 4.2b).

7. Terminez avec une parole d’encouragement. Les phrases de conclusion sont très importantes. Même si la discussion était chaude et même si vous avez été la cible de tirs nourris de critique, essayez de finir sur une note élevée. "Une parole d’encouragement fait des merveilles" ( Proverbes 12.15). Ndt : traduction littérale de la version LB.

Essayez ces principes cette semaine !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire