Comment être délivré d'un péché répétitif ?

Comment être délivré d'un péché répétitif ?
Question d'un Internaute : "Je retombe toujours dans le même travers. Comment m'en débarrasser ?"

Vous souffrez d'une addiction qui vous obsède depuis peut-être plusieurs années. Je suppose que cela se manifeste en actes que vous réprouvez, et qui vous causent un sentiment de culpabilité, qui, à son tour, est la cause d'une stagnation spirituelle que vous déplorez.

Cette culpabilité, non seulement vous empêche de vivre une vie spirituelle épanouie, mais surtout elle vous semble être une barrière entre Dieu et vous, alors que c'est seulement en lui que vous pouvez avoir la force de vaincre cette addiction.

Sachez tout d'abord que le Seigneur comprend votre problème et ne vous rejette pas. Il veut seulement que vous vous confiiez à lui, et que vous croyiez de tout votre cœur qu'il veut vous communiquer la force de vaincre cet ennemi, selon sa promesse : "Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous" (Romains 6.14).

Mais s'il est vrai que seule sa puissance peut nous affranchir, nous avons également notre part à faire. Rappelons-nous que toute action a son origine dans notre pensée : "… la convoitise (pensée), lorsqu'elle a conçu, enfante le péché" (Jacques 1.15). Il est donc nécessaire de mener un combat sur ce terrain-là.

En psychologie, pour lutter contre des pensées obsessionnelles, on parle de "sublimation". Cela consiste à se lancer à corps perdu dans une activité qui occupe toute notre pensée, parce qu'on ne peut "extraire" une pensée, on ne peut que la "remplacer" par une autre. C'est pourquoi il vous faut une activité prenante, et une stricte discipline de pensée, en vous interdisant tout ce qui est susceptible de vous ramener à nouveau dans le processus obsessionnel. Nous, chrétiens, nous avons le privilège d'avoir le Seigneur qui veut nous aider dans notre faiblesse. Nous pouvons "sublimer" sur le Seigneur et sa parole, qui sont sublimes, si vous me permettez ce jeu de mots.

Bon courage à vous. Ne désespérez pas, la victoire est au bout  !


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • Joe-972 Il y a 2 années, 6 mois

    Bonjour. Le livre de Jacques est la première référence. Je vous prie de faire preuve de tolérance à l'égard du premier post. Vous aurez compris qu'il y a beaucoup à dire et à comprendre. J'ai essayé de concentrer le tout afin de donner des réponses rapides. Je reste ouvert à la suite, à l'échange et aux questions !
  • Joe-972 Il y a 2 années, 6 mois

    Bonjour. Dans la bible il y a une phrase qui se rapporte particulièrement au processus de délivrance : . Ce verset dit : Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. Maintenant analysons le processus. Ce même apôtre nous explique le fonctionnement du coeur dans le péché et en donne les étapes. Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: C'est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. 14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. 15 Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort.… Les étapes décrites se rapportent à la "confession" d'Acan dans le livre de Josué. Elle n'est qu'un aveu mais a la structure d'une confession. La confession en fait, est l'expression du mal que l'on a fait. C'est la dénonciation de notre propre coeur quand nous avons reçu la tristesse de l'Esprit qui émane de notre séparation d'avec Dieu. 2 Crinthiens 7 l'explique : 10 En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais. En résumé, il faut avoir conscience de la conséquence du péché dans notre relation avec Dieu. Conscience que ce péché nous sépare de Dieu et ne lui donner aucune justification, aucune excuse. Ne regarder qu'à soi et à personne d'autre. Quand nous aurons ressenti cette séparation, le Saint-Esprit créera cette tristesse qui nous permettra de confesser. Quand vient le moment de confesser, n'oublions pas ce qu'à dit l'apôtre, confessez les uns AUX autres. Acan à confessé à Josué ! L'autre à qui l'on confesse, est celui qui ne voit pas mon coeur. Il est celui qui me permet de dénoncer ce mauvais coeur. Dieu et Satan eux vient mon coeur. Les chrétiens pensent qu'il faille confesser à Dieu, alors que c'est Lui qui voit, entend, sait tout ! Mon prochain est celui qui me permet de DÉNONCER. Les étapes sont : repentance, confession, prière, guérison Dans le livre de'Esaie (59 v 1&2) Dieu dit que son oreille n'est pas trop dure pour entendre, mais que ce sont nos péchés qui font obstacle tant à son oreille qu'à son bras. C'est la preuve qu'il faille confesser avant de prier. Dans l'ordre naturel des choses, le péché s'oppose à la relation d'avec Dieu, il faut donc l'ôter avant de prier. Prier n'enlève pas le péché. La repentance qui sert de cadre à la confession qui dénonce la péché...guérit !
  • obednsemi4 Il y a 2 années, 8 mois

    merci seigneur jesus je la foi que tu me delivrera
  • Afficher tous les 7 commentaires