Comment gérer ses échecs ?

Comment gérer ses échecs ?

 

Question d'un Internaute : "Comment gérer mes échecs ?"

Dans son poème célèbre "Si…", Rudyard Kipling écrit :

"Si tu peux rencontrer le triomphe et le désastre, et traiter ces deux imposteurs de la même façon…"

Deux imposteurs : L'un veut nous faire tourner la tête, et l'autre nous plonger dans le désespoir ! La Bible nous dit :

"Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis" (Eccl 7.14)

Lorsque nous subissons un échec, aussi douloureux soit-il, il est préférable de réfléchir que de se laisser aller à des sentiments de pitié de soi ou de culpabilité. La réflexion nous permet de cerner la cause de l'échec, parfois chez les autres, mais bien plus souvent en nous-mêmes. Être déçu d'un échec est chose parfaitement normale, mais ce qui ne l'est pas, c'est de s'effondrer comme un château de cartes ! Parfois des traumatismes subis dans l'enfance, et refoulés, en profitent pour ressurgir : "Tu n'es bon à rien !… Tu ne fais que des bêtises !… Tu n'es qu'un imbécile !…". Cela peut aller jusqu'à un syndrome d'échec dans le subconscient qui pousse l'individu à ruiner inconsciemment toutes ses velléités de succès (Voir : Pourquoi ma vie ne rencontre-t-elle que des échecs).

L'Écriture a mieux à nous offrir. Paul affirme que "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu" (Rom 8.28). J'ai souvent expérimenté que mes échecs m'ont appris bien plus que mes succès. Ne nous laissons pas décourager ou déstabiliser par l'échec ! C'est tellement ce que voudrait l'Imposteur ! Tournons nos regards vers celui dont nous parle Paul :

"Je puis tout par celui qui me fortifie" (Phil 4.13)

(Rediffusion TL - La déception de l'échec - 728)

3 commentaires
  • marlenejeremie Il y a 2 années, 6 mois

    Notre Père est un Dieu de succès, nous sommes plus que vainqueurs
  • nduwimana Il y a 6 années, 6 mois

    Ce n'est pas la volonté de Dieu que nous ayons des échecs mais s'il nous arrive, cela nous apprends, pas parce que Dieu nous aime et qu'il veut que nous soyons des enfants corrects. Sinon fais recours à la Parole de Dieu et à sa volonté de DIEU pour nous. Jérémie 29_10 et 11
  • JPMPOYI Il y a 6 années, 7 mois

    "L'homme n'est vraiment homme que lorsqu'il est inquiet". Les difficultés sont une des voies, si pas la meilleure, que Dieu utilise pour nous amener vers le bonheur. La condition, c'est que chacun le discerne. "Car sans moi, vous ne pouvez rien faire" (Jean 15:5)