Comment les croyants de l’Ancien Testament sont-ils sauvés ?

Comment les croyants de l’Ancien Testament sont-ils sauvés ?
Question d'un Internaute : « Comment les personnes qui ont vécu à l'époque de l'Ancien Testament sont-ils sauvés sans avoir connu Jésus ? »

Cette question ne semble pas avoir de réponse bien claire dans la Bible. Quelques pistes peuvent néanmoins être avancées, qui ne font certes pas l'unanimité des exégètes.

• Le règne de Jésus s'étendrait au séjour des morts :

« Or, que signifie : Il est monté, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ? Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses » (Éphésiens 4.9-10)
« afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre »
(Philippiens 2.10)

Paul suit la conception de l'Ancien Testament, selon laquelle le séjour des morts est situé « dans les profondeurs de la terre » (Psaume 63.10 ; Ézéchiel 31.16 ; 32.18,24 ; Ésaïe 14.15).

• Jésus aurait prêché dans le séjour des morts :

« Christ aussi a souffert […], ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison » (1 Pierre 3.18-19)

• Certains croyants de l'Ancien Testament se trouveraient déjà au ciel (Moïse, Élie, Abraham):

« Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage changea, et son vêtement devint d'une éclatante blancheur. Et voici, deux hommes s'entretenaient avec lui : c'étaient Moïse et Élie, qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu'il allait accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient appesantis par le sommeil ; mais, s'étant tenus éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui. » (Luc 9.29-32)
« Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour: il l'a vu, et il s'est réjoui » (Jean 8.56)


Certains commentateurs pensent que le futur « il verrait » se rapporte à la vie d'Abraham sur la terre, et que le passé « il l'a vu » se réfère à sa position dans le Ciel, d’où il aurait vu l’accomplissement de la promesse.

Même si les interprétations de ces textes peuvent être sujettes à caution, nous pouvons faire entièrement confiance en la justice de Dieu, comme le fait l'apôtre Paul concernant ceux qui n'ont pas entendu l'Évangile :

« Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes ; ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes. » (Romains 2.13-16)

De toute manière, l'affirmation de Jésus : « Nul ne vient au père que par moi » (Jean 14.6) reste le fondement de l'Évangile.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires
  • dayandaniel Il y a 3 années, 4 mois

    que de questions inutile ,que de temps perdu a chercher le pourquoi du comment restons dans la simplicité ,la simplicité intelligente tout ceux et celles qui ont marché avec le Seigneur sont dans son repos comme nous y serons ci nous marchons avec Lui ! trop de questions tue la question il y a toujours eu une porte ouverte et cela depuis la chute d’Abel a Seth de Seth a Noé de Noé a Abraham d’Abraham a Samuel de Samuel a David sans oublié tout ceux qui on porté le flambeau du temps des juges et après David de Nathan son fils a Marie de qui naquis la gloire de notre Seigneur au travers de Jésus son fils .................... et puis Jésus n'était pas encore monté sur la croix lorsqu’il parla Il y avait une fois un homme riche, toujours élégamment vêtu d’habits coûteux et raffinés. Tous les jours, ce n’étaient que festins et plaisirs. 20 Un pauvre, appelé Lazare, vivait à côté de lui, couché devant la porte de sa villa. Son corps était couvert de plaies purulentes. 21 Il aurait bien voulu calmer sa faim avec les miettes qui tombaient de la table du riche, mais personne ne lui en donnait. De plus les chiens s’approchaient constamment de lui et venaient lécher ses plaies. 22 Un jour, le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent au ciel auprès d’Abraham. COMPRENONS
  • Hesed70 Il y a 4 années, 7 mois

    Pas de réponse bien claire dans la Bible ? On croit rêver… Et Héb 11 ? Et le fait que nul ne peut entrer au royaume des cieux sans être né de nouveau (Jn 3) ? Les "croyants" de l'AT sont sauvés comme tous les hommes dans l'histoire: par la régénération du SE et la foi. M. Guillaume ne voit pas cela à cause d'un défaut fondamental de sa théologie dispensationaliste: une opposition inexistante entre l'AT (époque de "la loi") et le NT (la "grâce"). La réalité est différente: De Genèse 1 à Ap 22 il n'y a qu'un seul âge (la grâce) un seul peuple (les élus de Dieu régénérés) et une seule loi (la foi qui se traduit par l'obéissance). Avec une herméneutique correcte, on y voit tout de suite plus clair.
  • mbolo Il y a 5 années, 2 mois

    Je rend grâce à Jésus d'avoir porté mes péchés passé,présent et avenir et que je sois né au temps de la grâce .Que Dieu vous bénisse.
  • Afficher tous les 10 commentaires