CONSTRUIRE DES MURS.

CONSTRUIRE DES MURS.
1) INSTAURER UNE VIE DE QUALITE.
Il est nécessaire de construire des murs de protection et de séparation dans le cadre de la vie chrétienne.
La protection est indispensable pour préserver les richesses humaines et spirituelles dont bénéficie le disciple. Ce-dernier est invité également à se séparer de choses nocives et polluantes pour sa foi.
Néanmoins, nous allons considérer un aspect basique: pour élever un mur de protection, il faut avoir quelque chose de précieux à protéger, sinon la muraille n'a aucune raison d'être.

Ainsi, chaque disciple est convié à recevoir, à entretenir, à choyer et à préserver le plus merveilleux des trésors: la vie éternelle.

a) Construction de l'autel.
Les hébreux ont subi plusieurs vagues de déportations avant notre ère.
Celles-ci étaient le résultat de péchés et de nombreuses désobéissances accumulées sur plusieurs décennies. Deut 28:36; 28:63-65; 2 Rois 24; 25; Jér 25:3-11.

Après le temps marqué par le Seigneur, le peuple élu est revenu dans le pays de la promesse pour s'y installer. Josué et Zorobabel ont joué un rôle décisif dans le rétablissement des hébreux dans leurs terres. Il convient de noter l'ordre dans lequel ils ont entrepris la restauration du pays. Dans un premier temps, ils ont construit l'autel pour y offrir les sacrifices selon les directives de l'Ancienne Alliance. Esd 3:1-5.
Ils auraient pu commencer par relever le temple et les murailles qui ceinturaient Jérusalem.
Ils auraient pu s'affairer à rebâtir leurs maisons, à embellir leurs propriétés.
Mais ils ont choisi de faire les choses selon les priorités divines.
C'est pourquoi ils ont débuté par la construction de l'autel des holocaustes.

Cette phase de l'histoire des juifs nous montre que le Seigneur souhaite nous apprendre à établir les bonnes priorités et à faire la distinction entre l'essentiel et le superflu, entre le prioritaire et le secondaire, entre les choses importantes aux yeux de Dieu et celles qui ne le sont pas. Mat 6:33.

Chaque famille chrétienne, chaque maisonnée, chaque disciple de Jésus a besoin de prendre conscience de la nécessité de dresser un autel dans sa vie avant toute autre considération.
L'autel permettait d'offrir des sacrifices d'animaux selon les prescriptions de la loi de Moïse.

Pour nous, il signifie placer le sacrifice de Jésus au centre de la vie. Normalement, toute l'existence du chrétien dépend de l'oeuvre du Sauveur à la croix. La mentalité, l'état d'esprit, la manière de penser, de réfléchir, de parler, de se comporter, les projets, les buts poursuivis sont influencés par la mort et la résurrection du Fils de Dieu. L'Evangile est alors placé au centre de la vie du disciple. 1 Cor 9:23.

L'autel a été rétabli sur des fondements pour assurer sa solidité et sa stabilité.
Tout édifice, indépendamment de sa taille et de son volume, doit être érigé sur de solides fondements. Il en est de même pour le chrétien: la croix doit être implantée dans son coeur et sa vie fondée sur un socle indestructible. Selon une image empruntée au monde du bâtiment, Jésus a précisé que l'existence d'une personne doit être construite sur le fondement de la Parole mise en pratique. Mat 7:24-27.

Le Seigneur a fustigé et condamné des personnes qui entendaient les conseils divins mais ne les appliquaient pas à leur vie. Ez 33:31-32.

Jacques a encouragé à expérimenter concrètement l'Evangile et à ne pas se contenter d'un savoir théologique. Jacq 1:22.

b) Construction du temple.
Après avoir bâti l'autel, les hébreux ont ensuite entrepris la reconstruction du temple. Esd 3:8-13; 6:1-5.
Paul a précisé que le chrétien est devenu le temple du Saint-Esprit lorsqu'il a accepté Jésus comme son sauveur personnel. 1 Cor 6:19; Eph 2:22.
L'Esprit est donc bien présent dans les 3 parties de l'être humain: corps, âme et esprit. Ceci entraîne une grande responsabilité: honorer et glorifier le Seigneur avec le corps. 1 Cor 6:13; 6:20. C'est la raison pour laquelle l'apôtre a souvent exorté ses lecteurs à rechercher la pureté et la sainteté non seulement au niveau de l'être intérieur mais également au niveau de l'enveloppe corporelle. 1 Thes 4:4-5.

L'autre temple spirituel dont il est question dans les Ecritures est l'Eglise composée de tous ceux qui ont donné leur vie à Jésus. 1 Pie 2:4-5.
Chaque enfant de Dieu est destiné à être participant de la croissance du nombre de convertis.

Construire l'Eglise revient à agir pour être un acteur impliqué, zélé et engagé.

Beaucoup de personnes même incroyantes démontrent des capacités de don de soi et de consécration pour des oeuvres humanitaires et caritatives par exemple.
Dans ce monde privilégiant le matérialisme, la recherche du confort personnel et de l'individualisme émergent heureusement des gens qui ont un coeur pour améliorer les conditions de vie des plus démunis.
Néanmoins, l'Eglise doit toujours avoir à l'esprit qu'elle est la seule "organisation" sur terre à avoir la capacité de changer la destinée éternelle des individus. Elle possède le seul message capable d'introduire une personne dans le salut divin. De plus, en tendant la main aux gens, Elle leur offre la possibilité de voir leur existence terrestre évoluer de façon très favorable grâce aux délivrances, aux guérisons, à la paix intérieure, au repos, au réconfort que produit la Parole de Dieu.

Chaque membre de l'assemblée est donc invité à remplir et à exercer son ministère avec foi, amour et consécration pour contribuer à la croissance qualitative et quantitative de l'église. 2 Tim 4:5.


2) CONSTRUIRE DES MURS DE SEPARATION.
La vie chrétienne ne consiste pas à conserver des habitudes de la vie passée.
La marche sur le chemin de la sanctification demande de se séparer de tout ce qui pollue l'âme, l'esprit et le corps du disciple.
Ainsi, le peuple de Dieu est destiné à élever des murs qui doivent le séparer du péché.
Il ne s'agit pas d'un isolement et d'une réclusion absolus.
Dans Sa prière en faveur des disciples, Jésus n'a jamais demandé que ces-derniers soient otés du monde. Jean 17:15. Sinon, comment pourraient-ils témoigner de la bonté et du salut de Dieu ? Par contre, Il a prié pour qu'ils soient préservés du mal.

Le Seigneur est le protecteur des croyants. 2 Sam 8:14; Ps 5:12; 29:25.
Cependant, ils ont à prendre leurs responsabilités et à faire leur part en se préservant eux-mêmes du péché. En construisant des murs de séparation, ils évitent des situations, des fréquentations, des endroits qui risqueraient de les conduire hors des voies de Dieu.

Une bonne protection consiste à choisir ses relations. 1 Cor 5:9-13. Dans ce texte, "avoir des relations" signifie "être mêlé ensemble, être intime avec quelqu'un, fréquenter". Choisir des relations saines ne veut pas dire changer de trottoir pour éviter de croiser une personne malsaine ! Par contre, l'intimité et la communion avec des gens entretenant des péchés grossiers ou un mode de vie opposé à la sainteté divine sont à proscrire. 2 Cor 6:14-18; 2 Cor 7:7; 2 Tim 2:22.

Ez 42:20: Le prophète a eu une vision du temple comme Moïse en a eu une du tabernacle.
Dans ce passage, il est question du mur d'enceinte qui sépare le sacré du profane.
Un disciple a une vie spirituelle de qualité quand il possède la sagesse qui lui permet de faire la distinction entre ce qui est de Dieu, ce qui est saint, ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas, entre ce qui réjouit le coeur du Seigneur et ce qui l'attriste. Normalement, tout passe au crible de son jugement: les paroles qu'il entend, ce qu'il regarde sur internet et à la télévision, ses loisirs... Ensuite, pour éviter que le profane souille le sacré qui est en lui, il érige un mur de séparation.


3) CONSTRUIRE DES MURS DE PROTECTION.

Après les étapes du rétablissement de l'autel et du temple, les hébreux ont reconstruit les murailles et des portes de Jérusalem. Néh 3; 4:6; 6:15-16.
L'enceinte rénovée qui allait entourer la ville était destinée à protéger la cité, ses habitants et les éléments centraux de la vie spirituelle des israëlites, à savoir l'autel et le temple.
De la même manière, les membres de l'assemblée ont pour mission d'ériger des murs de protection pour garder toutes les richesses représentées par l'autel et le temple.
Ainsi, la recherche des bonnes priorités selon Dieu, l'état d'esprit selon le message de la croix, le désir de mettre le Seigneur en premier dans les vies, la paix, l'unité, l'amour, la détermination pour entretenir et développer la communion avec le Seigneur, la volonté de se consacrer à la croissance de l'église sont des aspects à préserver.

La vision de la construction des murailles à l'époque de Néhémie était indispensable car des ennemis étaient présents. Esd 4:1-6; 4:23-24; Néh 2:19; 4:1-3; 4:7-8.
Partout où le Seigneur agit, une opposition est manifestée.
Partout où l'Eglise est présente, elle est confrontée à des obstacles et à des adversaires.
Satan agit au travers de canaux humains pour faire échouer les plans divins. C'est la raison pour laquelle des murailles de protection sont essentielles pour la sauvegarde de l'oeuvre de Dieu.
Quand les chrétiens sont unis, en paix et en communion les uns avec les autres, le diable est désarmé. Il est impuissant devant une église unie. Il est démuni devant ce mur de protection.

Les disciples n'ont pas à créer l'unité car elle est l'oeuvre du Saint-Esprit.
Par contre, ils ont la responsabilité de la préserver, de l'entretenir, de la développer par le moyen de la paix. Eph 4:3. D'après Paul, cela demande des efforts et des sacrifices. Mais c'est le prix à payer pour le maintien d'une paix indestructible dans l'assemblée.

Les disciples ont besoin d'avoir une saine vision spirituelle.
Ainsi, derrière des évidences humaines et visibles se cachent des réalités spirituelles.
Ainsi, quand des disputes et des conflits éclatent dans les foyers, il s'agit d'y repérer une influence de l'adversaire qui cherche à détruire les couples et les relations familiales.
Rechercher et favoriser la paix revient à construire un mur infranchissable pour l'ennemi.
De même, le but de ce-dernier est de semer la zizanie et le désordre dans les relations entre croyants. Pour cela, il pousse à la critique, au dénigrement, à la calomnie, au mécontentement et aux plaintes. 1 Cor 3:3; 2 Cor 12:20; Gal 5:15.

Le pardon, la demande de pardon quand on reconnaît avoir offensé, le tact, la délicatesse, les compliments, les encouragements, les paroles qui stimulent la foi et procurent joie et consolation sont les matériaux adéquats pour ériger un mur de protection. Prov 16:24; Es 50:4; Act 11:23; Eph 5:29; Jacq 3:6-12.

L'unité et la paix sont préservées quand les disciples construisent le mur du dévouement.
La vie est ingrate, injuste et source de souffrances pour beaucoup.
Certains ploient sous de lourdes charges. La communion fraternelle est consolidée lorsque le soutien, le secours, la bienveillance sont manifestés.
Paul a encouragé à porter les fardeaux les uns des autres. Gal 6:2.
Concrètement, cela passe par les visites, les appels téléphoniques pour prendre des nouvelles et encourager, les gestes de prévenance, les attentions pleines de tendresse et de délicatesse.
Selon cette réflexion, il est important de prendre le temps de rester après les réunions du programme de l'église.

La protection de la vie de l'assemblée se construit pendant les moments dits spirituels. Cependant, les minutes qui suivent une réunion sont aussi des opportunités à saisir pour renforcer la communion fraternelle aux travers des échanges et des partages.




Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires