Dans le monde mais pas du monde

Dans le monde mais pas du monde Dans le monde mais pas du monde

De nombreuses fois, la Bible parle du monde. Jésus lui-même dans les évangiles et dans la prière dite sacerdotale, parle du monde. De quoi s’agit-il réellement ?
Le monde, c’est l’ensemble de la création réalisée par Dieu en six jours et, plus particulièrement, la création de l’homme et de la femme.

Le monde n’est pas mauvais en soi, la difficulté vient de ce que Dieu a donné à l’homme le libre arbitre et la capacité de faire des choix.
L’autre difficulté c’est que Dieu a inscrit dans le cœur de l’homme, dans son ADN, la pensée de l’éternité qui le pousse à rechercher vérité, réconfort, espérance et maîtres à penser.
Après la chute dans le jardin d’Éden, Dieu confirme à l’homme cette liberté de choisir entre le bien et le mal.
Choisir le bien c’est choisir Dieu, ses lois, ses exigences mais aussi ses bénédictions et ses promesses d’avenir et d’éternité.

Choisir Dieu est un chemin d’effort et de persévérance dans l’obéissance et l’amour. C’est un chemin exigeant.

Choisir le mal, c’est choisir le prince du mal, le diable ! Pour séduire, il promet des merveilles, mais il est menteur et, en réalité, il ne dispose de rien.
Maître tyrannique, il fait payer par la souffrance et la douleur chacun des semblants de jouissance qu’il promet et ne peut donner. C’est un chemin apparemment facile.
Manipulateur, il utilise des serviteurs qui prétendent répondre aux besoins des hommes.
Ainsi, on assiste à une multiplication de gourous et autres devins qui les détourne de la voie de Dieu.
Leurs armes ? Convoitise, mensonge, appât du gain, recherche de gloire, orgueil...
Après plusieurs milliers d’années d’activité, de complots et de séduction, le diable est « le prince de ce monde » qui influence la mentalité des hommes jusqu’à impacter leurs pensées et leurs actes, c’est ce que la Bible appelle « l’esprit du monde ».
L’esprit du monde s’insinue partout pour polluer, allant jusqu’à tromper, s’il était possible, les élus de Dieu.

Ce n’est donc pas le monde en soi qui est mauvais, mais c’est « l’esprit du diable ou esprit du monde » qui anime l’humanité et qui la corrompt.

La création de Dieu est parfaite et harmonieuse mais le péché et l’esprit du monde l’ont corrompue et perdue.
Dieu a tant aimé le monde, sa création, qu’il a donné son fils Jésus pour le sauver par grâce.
Jésus n’est pas du monde. Comme lui, les enfants de Dieu ne sont pas du monde. Ils rejettent l’esprit du monde et ne participent pas à ses œuvres.
L’homme ami du monde est ennemi de Dieu.

Un jour, Jésus viendra nous chercher pour nous retirer de ce monde qui gît sous la puissance du malin.
En attendant, il a voulu que nous restions dans le monde pour être ses témoins car c’est par nous qu’il s’y fait connaître.
Parce que le monde est dangereux pour ses enfants, Jésus prie pour eux afin qu’ils résistent à la tentation et qu’ils ne se mélangent pas au monde. Pour que nous soyons forts, il nous donne sa joie parfaite.
Proclamons toujours que Dieu est notre joie.

La joie de Jésus est notre force !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • Arsène Il y a 6 mois, 2 semaines

    Amen
  • FDM7777 Il y a 6 mois, 3 semaines

    Sur le sujet de la remuneration qui est centrale pour alimenter la volonte de faire des exercices spirituels, ceux qui manquent d'assurance le tirent de leurs epreuves et leurs demandes non exaucees. Meme si on se creuse la tete pour trouver des explications aux epreuves et demandes non exaucees, on a beau sortir tout l'arsenal biblique (demandes egoistes, demandes non conformes a la Parole de Dieu, epreuves faute d'autrui), on finit par aboutir a la souverainete de Dieu qui accorde ou n'accorde pas pour la gloire de Son Nom. Il est mensonger de dire qu'une personne n'a absolument rien recu en plus de quelqu'un d'autre; si telle est son impression elle n'a pas bien regarde. Il s'en trouvera une (et meme beaucoup) benediction qu'elle a recu qu'une autre personne n'a pas. Dieu mene chacun par un chemin, les obstacles ne sont pas les memes, les benedictions non plus. Les difficultes font partie de ce que notre voie est (notre lot), les benedictions aussi font partie de notre voie mais on est moins enclin a les apercevoir. Il n'y a pas d'explication plus plausible.
  • FDM7777 Il y a 6 mois, 3 semaines

    Tres bon texte. Oui le chemin de Dieu est un chemin d'effort, d'epreuves qui produisent la perseverance, d'obeissance qui vaut plus que les sacrifices. Celui qui resiste a la tentation recevra la couronne de vie. Or il y a tentation qu'il faut fuir : ne vous mettez pas dans les situations tentantes et declarez apres que vous n'avez pas su y resister. Toute tentation qui serait inevitable a aussi une porte de sortie avec elle. Deficients que nous sommes par notre nature adamique sommes constamment sujet a flancher de volonte pour choisir le bien. Nous ne serons parfaits que dans l'eternite, combatons alors le bon combat, gardons la foi. Nombreux textes cherchent a occulter l'effort de foi en pretextant que le joug du Seigneur est doux et leger et que les commandements de Dieu sont faciles alors nous devons juste s'asseoir sur le canape et attendre que la grace nous visite.... La grace visite celui qui cherche, qui desire la sagesse et le discernement. Comment chercher? D'abord il faut croire que Dieu existe et qu'il est remunerateur de ceux qui le cherchent. Ensuite il faut faire des exercices spirituels (jeune, priere, lecture de la Parole) pour atteindre cette remuneration.
  • Afficher tous les 4 commentaires