Des rondeurs, des régimes et la route infernale vers l'anorexie

Des rondeurs, des régimes et la route infernale vers l'anorexie

Mesdemoiselles, Mesdames, il est temps de songer à votre silhouette si vous envisagez de porter un maillot de bain cet été ! C’est le message porté année après année par les magazines féminins dès l’arrivée du printemps.

La bible, elle, tient un tout autre discours : " Ne vous faites pas de soucis pour votre vie ni pour votre corps ". Matthieu 6.25a

J’avais alors 17 ans et nous regardions des diapositives en famille. Alors que sous nos yeux nous apercevions le visage rayonnant d’une fillette poupine, une chère vieille tante me fit cette confidence : cette fillette vive et gaie avait mystérieusement disparue, elle était devenue une ado triste et blafarde au visage émacié...

Que s’était-il passé ?
Elle s’était trouvée trop grosse. Elle avait eu du mal à voir ses formes changer, et avait alors débuté un régime. Lentement mais inexorablement, elle avait mis toutes ses forces et son orgueil pour atteindre un seul but : -1kg et encore -1kg et encore et encore...

Mais jusqu’où ?
Ce qui au départ avait semblé être un jeu, était vite devenu un cercle infernal.
Difficile de s'arrêter...
Suivit alors une chute vertigineuse. (Celle-ci peut parfois être tragiquement mortelle pour certaines  jeunes filles).

Pour cette adolescente, l’issue n’a pas été fatale heureusement.
Guidée par l’épouse de son pasteur elle a eu l’occasion de servir bénévolement dans une maison de repos pour femmes.

Là son regard s’est progressivement détourné de ses préoccupations personnelles. Entourée par une équipe chaleureuse et aimante, elle a recommencé à regarder les autres personnes autour d’elles. Elle s'est préoccupée de leur confort, de leur bien être...
Étrangement, en se mettant au service de l’autre, ses propres besoins ont été comblés.

Le chemin a été long et difficile pour retrouver un rapport " normal " avec la nourriture. Qu'est-ce qui l'a aidée ?
L'amour de Dieu toujours et le soutien inconditionnel d'une personne aimante. Cette personne a été là fidèlement dans tous ses instants de luttes et de tourments. Elle a alors pu retrouver un véritable équilibre dans sa vie de jeune fille, de femme puis d'épouse et maintenant de mère. 

L’anorexie (et sa petite sœur souvent cachée derrière elle nommée boulimie) est une souffrance pour la personne qui la vit  autant que pour l’entourage proche qui se sent démunis, voir coupable... Mais, il peut y avoir une véritable guérison possible et c'est un grand clin d’œil d’espoir pour tous ceux et celles qui expérimentent cette situation !

La belle fillette potelée, c’était moi, (photo superbe !) la jeune fille décharnée, c’était moi aussi ! (mieux vaut de ne pas voir la seconde photo !)

Mais honnêtement, chères amies, mieux vaut vous trouver un peu trop ronde dans votre maillot, que de plonger dans les profondeurs d’un monde de régimes incontrôlés.
Vous pourriez être entraînées dans un abîme sans fond ! Alors prudence.

En partenariat avec www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires
  • melissaetsabrina Il y a 1 année, 10 mois

    Seigneur Jésus, je réalise que la décision la plus importante de ma vie, à prendre aujourd'hui, c'est d'être réconcilié avec toi, par le pardon de mes péchés. Je te donne entièrement ma vie et te laisse conduire tous mes choix, afin de faire ta volonté chaque jour. Aide-moi à lire ta parole et à persévérer dans cette voie. Je ne peux pas vivre sans toi et je prie pour que tu aies toujours la première place dans mon cœur.
  • Carole Il y a 1 année, 10 mois

    j'ai connu des desordes alimentaires qui m'avaient conduit vers la boulimie. J'ai prié , beaucoup prié et le Seigneur s'est servi d'un cas précis en retournant une situation ( situation très compliquée au depart) pour dans un premier temps m'aider à reperdre du poids. A cause de ma prise de poids j'avais développé une hypertension. Il n'y avait que lui qui pouvait m'aider à voir la nourriture autrement et à contrôler mes pulsions alimentaires et il l'a fait . Il le fait jour après jour. Je continue à prier car la nourriture en excès est comme une drogue. On se refugie dedans parce qu'on s'ennuie , parce qu'on est triste, on grignotte trop par habitude , on ne s'en rend même plus compte . Le Seigneur me donne la volonté de me nourrir correctement jour après jour. Il m'a délivrée de mes excès. J'aime me rappeler (pour m'encourager) que je suis la fille de Dieu et que je dois respecter mon corps (nous sommes le temple du Saint Esprit) et que les excès de table sont considérés par Dieu comme un péché . Par sa grâce ma tension a beaucoup diminué et mon traitement journalier beaucoup diminué également ! gloire à DIEU
  • Léa Allen Il y a 1 année, 10 mois

    L'image que nous avons du corps est bien souvent celle que nous donne la société. Suivant les époques et les lieux, il est préféré une image ou une autre, comme un phénomène de mode. C'est aussi une vanité. Peut-être vaudrait-il mieux appliquer Romains 12:2 "Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait."
  • Afficher tous les 9 commentaires