Développer mon Imagination. 2/8 - (message)

Développer mon Imagination. 2/8 - (message)

2ème Partie de 8 sermons

« Ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. » 1 Cor. 2 :9

« Or, celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons… » Eph. 3 :20

IMAGINEZ COMMENT DIEU VEUT VOUS UTILISER
Josué 1 :1-11

1. DEBARRASSEZ-VOUS ___________________________________________________

« Celui qui doute est semblable au flot de la mer, que le vent agite et soulève…un tel homme ne pense pas qu’il recevra quelque chose de la part du Seigneur. » Jacques 1 :6-7

« Fortifie-toi et prends courage ! Ne t’effraie pas et ne t’épouvante pas ! Car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi partout où tu iras. »  Josué 1 :9

Qu’est-ce qui nous fait douter ?

2. RECHERCHEZ __________________________________________________________

« Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. »

Josué 1 :3

« Voici que je m’en vais aujourd’hui où va tout ce qui est terrestre. Vous reconnaissez de tout votre cœur et de toute votre âme qu’aucune de toutes les bonnes paroles prononcées sur vous par l’Eternel, votre Dieu, n’est restée sans effet ; toutes se sont accomplies pour vous, aucune n’est restée sans effet. » Josué 23 :14

3 Promesses pour ceux qui vivent pour Dieu

1.           Josué 1 :5

2.           Josué 1 :7

3.           Josué 1 :9

« Ce livre de la loi ne s’éloignera pas de ta bouche ; tu y méditeras jour et nuit pour observer et mettre en pratique tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu mèneras à bien toutes tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. »  Josué 1 :8

3. APPUYEZ-VOUS SUR_____________________________________________________

« Nul ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie. Je suis avec toi comme je l’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas. »  Josué 1 :5

« Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence ; reconnais-le dans toutes tes voies, et c’est lui qui aplanira  tes sentiers. » Prov 3 :5-6

4. DEVELOPPEZ ___________________________________________________________

« Josué donna cet ordre aux officiers du peuple : Parcourez le camp, et voici ce que vous commanderez au peuple : préparez-vous des provisions car dans trois jours vous traverserez le Jourdain. » Josué 1 :10-11

« Qui observe le vent ne sèmera point, qui fixe les regards sur les nuages ne moissonnera pas» Eccl 11 :4

« Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui la gloire dans l’Eglise et en Christ-Jésus, dans toutes les générations, aux siècles des siècles. Amen. » Eph 3 :20

DEVELOPPER MON IMAGINATION
50 Jours de Foi
2ème Partie de 8 sermons

Rick Warren

14-15 Octobre 2000

Nous sommes dans cette série de «  50 Jours de Foi ». Dieu nous a placés sur cette terre pour une raison. Il vous a placé ici pour une raison. Il a un plan pour votre vie. Il a un rêve pour votre vie. Et Dieu veut vous utiliser pour un grand dessein, un dessein encore plus grand que ce que vous pourriez imaginer. C’est pourquoi Dieu vous a créé . Il vous a créé afin de pouvoir vous utiliser sur cette terre.

Le problème est avec votre esprit. Vous avez des blocages mentaux. Vous avez des barrières émotionnelles qui vous font dire : « Comment Dieu pourrait-Il m’utiliser ? » Alors pour que Dieu vous utilise, pour que Dieu bénisse votre vie de la façon qu’Il désire, vous devez avoir un changement dans votre manière de penser, dans votre imagination.

Chaque grand accomplissement qui est arrivé dans l’histoire a commencé par une idée dans l’esprit d’une personne. Cela commence avec une pensée dans votre esprit avant que cela ne devienne effectivement une réalité. Les psychologues nous disent que si vous voulez réellement vivre, vous devez apprendre à avoir un rêve. Vous devez avoir un rêve dans votre vie sinon vous ne faites qu’exister.

C’est bien mais cela n’est pas suffisant. Vous devez avoir plus qu’un simple rêve. Bien plus important, vous devez avoir le rêve de Dieu pour votre vie. Ce pour quoi Il vous a placé sur la terre. Ce pour quoi Il veut vous utiliser. Parce que si Dieu ne vous utilise pas, mais à quoi donc est utile votre vie en cet instant ?

1Corinthiens 2 :9   « Ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. » Le rêve de Dieu pour votre vie est un casse-tête. Il est si fantastique que vous ne pouvez même pas l’imaginer. Vous ne pouvez pas imaginer ce que Dieu pourrait faire avec votre vie si elle Lui était totalement, complètement, et irrévocablement donnée. Vous n’avez aucune idée de ce que Dieu pourrait faire avec votre vie.

« Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. » Un des plus grands cadeaux que Dieu vous a fait est votre imagination. La capacité à imaginer est une des choses qui différencie les êtres humains des animaux. Vous avez été créé à l’image de Dieu. Alors, comme votre Créateur, vous êtes imaginatif. Vous avez la capacité d’imaginer. Napoléon a dit : « L’imagination régit le monde. » Einstein a dit : « L’imagination est plus importante que la connaissance. »

Ce que je veux faire ce matin, c’est développer votre imagination, parce que c’est ce que Dieu veut faire. Il veut que vous imaginiez comment Dieu pourrait vous utiliser dans des voies que vous n’auriez jamais, jamais oser imaginer. Aujourd’hui, vous allez entendre des histoires de quelques personnes très ordinaires qui sont utilisées par Dieu parce qu’elles ont permis à Dieu d’étendre leur foi et qu’elles ont pensé différemment. Nous allons regarder la vie de Josué, un homme de la Bible, qui nous révèle quatre secrets nécessaires pour être utilisé par Dieu.

Si vous voulez être utilisé par Dieu, si vous voulez la bénédiction de Dieu sur votre vie, si vous voulez Son rêve pour votre vie…

1. VOUS DEVEZ VOUS DEBARRASSER DU DOUTE.

Le doute est le grand ennemi du rêve de Dieu pour votre vie. Le doute limite votre potentiel. Le doute cause la procrastination. Le doute vous fait manquer le meilleur de Dieu. Vous dites : « Je doute que Dieu puisse m’utiliser de grande manière. Regardez-moi ! » Et vous arrivez avec toutes sortes d’excuses et de doutes. La Bible dit dans Jacques 1 : « Celui qui doute est semblable au flot de la mer, que le vent agite et soulève. Qu’un tel homme ne pense pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur. » Alors, avant de pouvoir être utilisé par Dieu de grande manière, vous devez gérer ce problème de doute. Le fait que vous doutiez que Dieu puisse vous utiliser de grande manière.

Josué avait un problème de doute. Dans l’Ancien Testament, il y a une histoire d’un homme appelé Josué et il avait un problème de confiance personnelle.  Il n’était pas très confiant pour deux raisons :

1. Il était le successeur de Moïse. Aimeriez-vous être le successeur de Moïse ? C’est comme : « Voici Moïse ! » dont Deutéronome dit qu’il est le plus grand homme ayant vécu et maintenant, « Voici Josué ! » Génial ! J’aurais un peu de doute à suivre la voie de Moïse. Non seulement cela mais la mission que Dieu lui a confiée. Il a dit : « Josué, tu vas être le gars qui va aller conduire ce petit groupe d’esclaves qui a erré dans le désert pendant quarante ans dans la crainte, tu vas les conduire vers le Pays Promis – la terre de Palestine. Il y a un seul problème, Josué. La Palestine est habitée par sept nations ennemies, toutes plus grandes et plus fortes que vous. Mais nous allons y arriver. »

Il avait donc beaucoup de doutes, beaucoup de craintes. Il n’était pas trop confiant dans sa vie. Alors, au  moment pour lui de commencer cette campagne qui allait se transformer en une bataille pendant des années et des années, ils se trouvaient sur les rives du Jourdain qu’ils allaient devoir traverser, et commencer cette campagne pour s’emparer de la Palestine, située à la place d’Israël actuellement. Et dans cette campagne, la nuit précédente, Dieu a dit : « Laissez-moi t’ encourager un peu. » Dans Josué 1, par quatre fois, Il dit : « Fortifie-toi et prends courage. » Il a dit : « Josué, la première chose que tu vas devoir faire si je dois t’utiliser  est que tu dois te débarrasser de tes doutes. » Josué 1 :9 « Fortifie-toi et prends courage. Ne t’effraie pas et ne t’épouvante pas, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi partout où tu iras. » Encerclez « Ne t’effraie pas ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire : « Débarrasse-toi, élimine, mets de côté tout doute. » Et si Dieu vous utilise, la première chose que vous devez faire est de vous débarrasser de vos doutes.

Vous dites : « C’est assez compliqué ! » Non, çà ne l’est pas. Ce n’est pas difficile de vous débarrasser de vos doutes. Pourquoi ? Parce que le doute est un choix. Chaque fois que vous doutez, vous choisissez de douter. C’est un choix comme toute autre attitude. La foi est un choix, le doute est un choix. Chaque fois que vous doutez de Dieu, de vos capacités, des autres, vous choisissez de douter.

Je ne comprends pas la logique de ce fait mais beaucoup de gens croient leurs doutes et doutent de leurs croyances. Cela n’a pas de sens. C’est assez illogique. Je veux vous suggérer de douter de vos doutes et de croire en vos croyances. Cela aurait plus de sens. Et quand le doute survient, et que vous vous dites, « Dieu ne peut pas m’utiliser », dites plutôt, « J’ai ce doute, mais je doute de ce doute. Au contraire, je vais croire en mes croyances. Dieu a dit : « Je t’aiderai, je t’utiliserai, je veux œuvrer dans ta vie. » Croyez en vos croyances.

Pourquoi avons-nous tant de doutes sur le fait que Dieu nous utilise ? Il y a deux choses qui provoquent le doute dans votre vie.

1. Comparer mes capacités m’amène à douter de mes capacités. Au lieu de regarder à Dieu comme je devrais le faire, je commence à regarder à tous ceux qui m’entourent. Je regarde autour de moi et je vois les autres. Ils ont plus de talents. Ils ont plus de capacités. Ils ont plus d’éducation. Ils ont plus d’expérience. Ils ont une meilleure allure. Ils ont un meilleur arrière-plan. Et ainsi de suite. A partir du moment où vous commencez à vous comparer aux autres, vous doutez de plus en plus. Dieu dit de ne pas faire cela. En fait, la Bible dit qu’il est insensé de se comparer aux autres. 2Corinthiens 10 :12 dit : « N’osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes. » Quand vous le faites, vous commencez à regarder autour de vous et vous dites : « Je ne suis qu’une personne moyenne, je suis juste une personne ordinaire. » Dieu utilise les gens ordinaires. Si Dieu n’utilisait que des superstars, peu de choses seraient accomplies dans ce monde. En fait, si Dieu n’utilisait que des personnes parfaites, rien ne serait fait parce qu’il n’y a aucune personne parfaite.  Dieu utilise des gens ordinaires. Dieu utilise des personnes faibles. Dieu utilise des gens avec des problèmes. Dieu utilise des gens avec des motivations mélangées.  Dieu utilise même des gens avec des dysfonctions. Il peut utiliser des personnes bizarres, toutes sortes de gens. Dieu ne veut pas que vous vous compariez à toute autre personne. Il veut que vous soyez unique. Il veut que vous soyez vous-même. Alors ne vous comparez pas aux autres.

2. L’autre chose qui peut vous amener à douter est de vous souvenir de vos échecs. Se rappeler de son passé, de ses échecs, c’est comme faire le film de toutes ses erreurs et de se le repasser sans cesse. Et  nous le repassons, nous le revivons et nous le revoyons encore et encore. Vous visionnez ce film et vous vous dites : « Tu te souviens de cette chose stupide que j’ai faite  en 1995 ? Je pense que je vais me le rejouer dans ma tête, maintenant. » Cela vous torture à mort et vous détestez le faire. Pourquoi continuez-vous alors à le regarder encore et encore ?

Dieu ne veut pas que vous vous focalisiez sur votre passé. Si vous continuez à vous focaliser sur vos erreurs passées, vos échecs, vous n’allez jamais vous satisfaire de votre présent et Dieu ne pourra pas vous utiliser dans le futur. Dieu dit d’oublier votre passé. Si vous regardez à votre passé et à toutes vos erreurs, ( et tous autant que nous sommes, nous avons un grand nombre d’erreurs dans notre passé), alors vous allez dire : « Dieu ne peut pas m’utiliser. Regarde tout ce que j’ai fait. Regarde toutes mes mauvaises combines. Regarde à mon passé gâché. Si les gens connaissaient mon passé, ils ne me suivraient pas, ou ils ne m’écouteraient pas ou ils n’aimeraient pas mes idées. »

Avez-vous lu la Bible récemment ? La plupart des grands leaders de la Bible n’ont pas exactement un passé brillant. Leur passé était assez varié et rempli d’une foule de mauvaises choses. Moïse a été un meurtrier avant de devenir un grand leader. Jacob vola l’héritage de sa famille. David commit un adultère et ensuite il fit tuer le mari de sa maîtresse. Ce n’est pas bien du tout çà, mes amis ! Ce n’est pas une bonne chose. Abraham donna sa femme , deux fois ! « Sauve ma vie, prends ma femme ! » Quel grand homme de foi ! Paul était un terroriste religieux avant que Dieu le change. Pierre était un dur à cuire, grand buveur, adepte des jurons. C’était un marin, qui jurait à tout bout de champ. Il avait un tempérament qui ne lâchait jamais et il mettait toujours les pieds dans le plat. Cependant, Dieu a dit : « Je pense que je vais t’utiliser. »

Ce que je veux dire est ceci :Dieu utilise des gens au passé chargé. N’êtes-vous pas heureux de  cela ? Dieu dit : « Je me soucie peu de ce que vous avez été. Ce qui importe vraiment, c’est la direction que vous prenez maintenant. » C’est ce qui importe. Pas là où vous êtes allé mais plutôt là où vous allez maintenant. En fait, Dieu veut tant que vous vous focalisiez sur votre futur, et non sur votre passé, Il  a construit votre corps de cette manière, comme un rappel physique du sens vers lequel vous devez regarder.

Par exemple, quand Dieu a mis deux orbites oculaires dans votre tête, les a-t-Il mises à  l’avant ou à l’arrière de votre tête ? Il les a mises à l’avant pour que vous puissiez regarder en face et non en arrière, à votre passé. Quand Dieu a attaché deux oreilles à votre crâne, les a-t-Il attachées de façon à ce qu’elles s’ouvrent vers l’avant ou alors vers l’arrière ? Il les  attachées pour qu’elles s’ouvrent vers l’avant pour que vous puissiez entendre les promesses de Dieu plutôt que d’écouter ce qui se dit dans votre dos. Il veut que vous vous focalisiez vers ce qui est en avant. Quand Dieu a attaché vos bras à votre corps, Il les a placés de façon à ce que ce soit plus aisé de se saisir de choses devant nous que derrière nous. Parce qu’il veut que vous atteigniez ce qui est en avant, en aidant les autres à s’en sortir. Quand Dieu a fixé deux pieds à vos chevilles, les a-t-Il attachés l’avant ou vers l’arrière ? Il les a fixés vers l’avant . Il veut que vous marchiez vers l’avant dans la foi, et non vers l’arrière, dans la crainte. En fait, dans toute votre anatomie, il n’y a qu’une seule partie qui regarde vers l’arrière. On ne l’appelle pas le «  derrière » pour rien. Je pense même que Dieu, selon son grand sens de l’humour, nous dit : « Il y a quelques éléments dans votre vie que vous devez vraiment laisser en arrière. » Ne laissez pas vos doutes du passé, ne laissez pas votre culpabilité du passé vous empêcher d’être utilisé par Dieu. Dieu dit : « Je ne me soucie pas de ce qu’a été ton passé. Je veux t’utiliser ! »

Je voudrais que vous écoutiez l’histoire de C.J.

C.J. : J’aimerais vous dire comment Dieu m’a aidé à surmonter mes doutes sur le fait de Le servir en raison de mes regrets et de la honte des échecs de mon passé. J’ai été élevé par un père allemand très strict et j’ai appris ce qu’était la colère de Dieu dans l’Ancien Testament. J’ai grandi en ayant peur de Dieu et cela m’a empêché de Lui faire confiance. Je croyais que Dieu ne pourrait jamais me pardonner ou m’utiliser à cause de toutes les choses que j’avais faites. Alors que je servais dans l’Air Force, j’ai rencontré ma femme, Linda. J’ai rapidement découvert que je ne pourrai pas vivre sans elle alors nous nous sommes mariés. Mais, le temps passant, mes priorités ont changées. La perte de mes valeurs morales m’a mené à une vie de boissons et à une mauvaise relation avec une autre femme en dehors de mon mariage. Mon cœur s’endurcissait et je me suis complètement détourné de Dieu.

A peu près à ce moment-là, notre petit-fils est venu habiter avec nous. Il a commencé à se rendre dans une grande église, appelée Saddleback Church. Alors Linda et moi-même commençâmes à le suivre, par fierté. Après tout, que penserait-il de moi si j’évitais d’aller à l’église ? Donc, j’y allais. Rapidement, ma famille m’exposa mon problème de boisson et je promis d’intégrer le programme de Restauration de Saddleback. C’est là que j’ai commencé à réaliser ce que le mot « grâce » signifiait vraiment. J’ai également commencé à avoir une relation personnelle avec Jésus Christ. J’ai appris qu’Il m’aimait en dépit de moi-même et des choses que j’avais faites. Dans ce voyage, je perdis mon obsession pour la boisson.

Une des choses que j’aime dans Saddleback, c’est que vous n’avez pas à être parfait pour être impliqué. En dépit de mes craintes concernant mon passé, on m’a assigné des fonctions dans le service, et on m’a demandé d’intégrer l’équipe qui prépare le barbecue, en tant que chef-éminceur d’oignons. C’était un début modeste. Ma foi grandissant, mon implication dans le ministère se mit à grandir également. J’ai commencé à voir comment Dieu pouvait m’utiliser dans des voies pour lesquelles je pensais que mon passé m’avait disqualifié. Alors que je continuais à changer et à croître dans ma foi, Dieu commença à transformer mes mauvaises habitudes en bonnes, ou au moins meilleures  habitudes. Ma femme, Linda, commença à remarquer la différence, et rapidement elle marcha à mes côtés, main dans la main. Je ne peux vous dire combien d’amour a été déversé dans notre couple grâce à Jésus et au fait qu’elle m’ait pris la main.  Après toutes ces années de douleurs et de mensonges et de manque de respect, Dieu a ouvert les portes du pardon et nous avons progressé, un jour à la fois, dans une nouvelle relation et un nouveau respect l’un pour l’autre.

Pasteur Rick nous a souvent encouragés à prier : « Dieu, utilise-moi. » Nous avons fait cette prière et Dieu nous a utilisés. En plaçant mes craintes et mes doutes dans les mains de Dieu, et en prenant les risques nécessaires pour servir dans le ministère, Il a doucement ôté de mon esprit le mensonge qui disait que Dieu ne pourrait jamais m’utiliser. Après avoir commencé avec ces oignons, Dieu me procura d’autres opportunités. J’ai eu le privilège de diriger des petits groupes de Restauration et d’encourager et de relever des gens qui pensaient la même chose – qu’ils ne pourraient pas être utilisés par Dieu. Dieu a donné à ma femme et à moi-même l’occasion de partager notre histoire dans d’autres églises et avec l’aide de notre fils et d’autres personnes, nous avons pu porter le Programme de Restauration de Saddleback dans des refuges pour adultes, dans des centres de convalescence, et dans d’autres églises dans la région de Los Angeles.

Si vous m’aviez demandé il y a des années, si je pouvais imaginer que Dieu m’utilise et me bénisse de cette façon, je vous aurais répondu que c’est impossible. Mais une fois que j’ai mis totalement ma foi en Jésus Christ, Il a commencé à étendre ma façon de penser pour voir comment je pouvais être utilisé pour accomplir Son plan dans ce monde. C’est une grande sensation que d’être employé par Dieu.  Si vous n’avez jamais expérimenté cela, je vous presse de vous débarrasser de ces craintes et de ces doutes et de regarder ce que Dieu peut faire avec une vie ordinaire. . Ce sera la plus grande aventure que vous pourrez expérimenter.

Le deuxième secret pour être utilisé par Dieu

2. RECHERCHEZ UNE PROMESSE

Recherchez une promesse de Dieu. Le mot « promesse » est un mot très important dans la vie de Josué et c’est une clé de son succès. Le mot « promesse » est employé treize fois dans le livre de Josué. Si vous deviez résumer la vie de Josué, ce serait « Empare-toi du Pays Promis. » Dieu le lui avait promis. Et, au tout début, alors qu’ils se tenaient sur les rives du Jourdain, s’apprêtant à entamer cette campagne majeure, Dieu a dit : « Rappelez-vous de la promesse que je vous ai faite. » Dans Josué 1 :3, Dieu dit : « Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. »

Encerclez : «  je vous le donne ». Dieu ne peut pas mentir. S’Il vous a fait une promesse, Il la tiendra. S’Il dit qu’Il va vous utiliser, Il va le faire. S’Il dit qu’Il va vous bénir, Il vous bénira. S’Il dit : « Je te protègerai », Il vous protègera. Parce que Dieu ne peut pas mentir.

A la fin de la vie de Josué, des années et des années après, alors qu’il était très âgé et sur le point de mourir, il regarda sa vie passée et il vit qu’ils avaient pu conquérir toute la Palestine. A la fin de Josué 23, il dit : « Voici que je m’en vais aujourd’hui où va tout ce qui est terrestre. Vous reconnaissez de tout votre cœur et de toute votre âme qu’aucune de toutes les bonnes paroles prononcées sur vous par l’Eternel, votre Dieu, n’est restée sans effet ; toutes se sont accomplies pour vous, aucune n’est restée sans effet. »

Voulez-vous être utilisé par Dieu ? Plongez-vous dans ce livre, la Bible ! Voici un livre qui contient les promesses de Dieu, la Bible. Comme Pasteur Tom l’a précisé la semaine dernière, il y a plus de 7 000 promesses dans ce livre. Elles sont comme des chèques en blanc, attendant que vous les encaissiez. Si vous voulez grandir dans la foi, vous devez construire votre foi sur les promesses de Dieu. C’est pourquoi chaque semaine dans ces 50 Jours de Foi, nous allons mémoriser ensemble une promesse de Dieu. La promesse de cette semaine se trouve dans Ephésiens 3 :20 ( notre thème cette semaine) « Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment qu-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. » J’espère que vous allez mémoriser le verset de cette semaine parce que vous avez besoin de vous approprier quelques promesses de Dieu, dans votre être, votre esprit afin que lorsque vous commencez à douter, quand vous commencez à vous décourager, quand vous commencez à être déprimé, Dieu puisse vous ramener ces choses à votre esprit.

Que nous promet Dieu si nous disons : « Je veux être utilisé. Je veux que Tu m’utilises pour le but pour lequel Tu m’as placé sur cette terre. » ? Que promet Dieu ? Il vous promet trois choses. Ces trois choses se trouvent dans Josué 1.

Premièrement, Il promet la force. Verset 5 « Nul ne tiendra devant toi. » En d’autres mots, ce que Dieu vous demande de faire, Il vous donnera la force de le faire. Il vous donnera la force de le faire. Là où Il vous guide, Il pourvoit.

Deuxièmement, Dieu promet de vous donner du succès. Dans le verset 8, Il dit : « C’est alors que tu réussiras. » Dieu veut que vous ayez du succès lorsque vous Le servez. Il ne veut pas que vous soyez un échec. Il veut que vous réussissiez. Il dit deux fois dans  ce chapitre : « C’est alors  que tu réussiras. » Vous pouvez compter dessus.

Mais Il ne vous promet pas de vous donner de la réussite dans ce que vous voulez faire. C’est pourquoi vous échouez. C’est pourquoi vous vous trompez. C’est pourquoi vous chutez parce que vous faites souvent ce que vous voulez faire non ce que Dieu veut que vous fassiez.  Si vous voulez avoir de la réussite dans votre vie, c’est vraiment simple. Commencez par faire ce pour quoi Dieu vous a créé et vous aurez l’assurance de réussir. Dieu ne garantit pas votre succès dans des choses que vous voyez comme distrayantes. Dieu garantit le succès dans ce qu’Il vous a destiné à être et à faire sur cette terre. Si vous n’avez pas de réussite, vous devez changer votre voie, et entrer dans ce que Dieu a prévu pour vous.

Les gens me demandent souvent : « Etes-vous surpris de la réussite de Saddleback  Church, lorsque vous regardez aux vingt dernières années ? » Je réponds toujours : « Je suis surpris de la taille de Saddleback Church. Mais je ne suis pas surpris de sa réussite . » Je savais que cela allait être une réussite parce que quand j’ai commencé il y a vingt ans, Dieu m’avait donné une promesse. Et c’est tout ce que nous possédions alors – une promesse. Mais c’était suffisant parce que Dieu tient toujours Ses promesses. Et Dieu ne sponsorise jamais les échecs. Alors voulez-vous connaître la réussite ? Commencez par faire ce pour quoi  Dieu vous a créé.

Troisièmement, le soutien.

Dans le verset 9, Il dit : « L’Eternel, ton Dieu, est avec toi, partout où tu iras. » Le soutien de Dieu ne fera jamais défaut quand la Parole de Dieu sera accomplie selon les voies de Dieu.

Chaque semaine, pendant ces 50 Jours de Foi, j’ai mis dans votre programme « Comment ma Foi a grandi. » Ecrivez-moi comment votre foi a grandi chaque semaine. C’est bien de pouvoir dire à quelqu’un d’autre comment vous grandissez dans votre foi. Avant chaque culte, j’en lis certaines qui me sont arrivées la semaine précédente.

J’ai lu l’histoire d’une femme qui a partagé le témoignage de sa vie. Elle avait connu de grandes pertes. Elle a dit : « Cher Pasteur Rick, j’avais l’habitude de commencer mon temps de prière par Pourquoi ? Maintenant, je sais que je ne dois pas demander les raisons de Dieu. Maintenant je commence mes prières par Qui ? Qu’est-ce que ? Où ? Quand ? ou Comment ?  [ En d’autres mots, « Que veux-tu que je fasse, Seigneur ? »] Et je termine toujours mes prières avec Merci. Maintenant, je reconnais et je reçois les promesses de Dieu. Je suis passée de la dépression en raison de mes pertes à l’acceptation et la confiance en Dieu. »

Aimeriez-vous passer de la dépression, le découragement, la défaite à la confiance et l’acceptation de Dieu ? Il y a une méthode. Emparez-vous d’une promesse de Dieu. Dieu a beaucoup, beaucoup de promesses en réserve pour vous dans ce livre mais vous devez les découvrir. Josué 1 :8 : « Ce livre ne s’éloignera pas de ta bouche ; tu y méditeras jour et nuit pour observer et mettre en pratique tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu mèneras à bien tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. » Cà c’est une promesse ! Combien d’entre vous  diraient qu’ils veulent être sages  dans la vie ? Combien diraient : J’aimerais réussir dans ma vie ? La Bible vous dit ici comment faire. Notez que la promesse de réussite faite par Dieu n’est pas basée sur nos capacités. Elle est basée sur notre engagement envers Sa parole. Notez qu’Il vous dit de faire trois choses : ne pas s’éloigner de la parole, méditer la parole et obéir à la parole.

C’est si important que nous allons construire ces 50 Jours de Foi autour de  ces trois choses. D’abord, nous allons retenir la parole grâce au verset hebdomadaire à mémoriser. Nous allons méditer la parole et nous allons obéir à la parole. Nous avons un guide de dévotions quotidiennes spécial 50 Jours de Foi. Les pasteurs de cette église ont écrit des dévotions matinales quotidiennes sur les 50 plus grandes promesses de la Bible. Et en troisième lieu, nous allons faire une étude biblique hebdomadaire spéciale 50 Jours de Foi, où nous allons étudier les plus grands personnages de foi. Cette semaine, nous allons  étudier un homme nommé Jabez, qui pria à Dieu en demandant de faire de sa vie une réussite. Si vous voulez être une réussite dans la vie, vous devez étudier Jabez.

Parce que vous avez été si nombreux à vous inscrire à l’étude des 50 Jours de Foi, la semaine dernière, nous sommes plus de 5 000 personnes à suivre cette étude. Certains d’entre vous n’étaient pas ici la semaine dernière. Si c’est le cas, vous devez choisir le jour où vous voulez suivre cette étude et le noter sur le feuillet bleu. Nous avons encore sept semaines d’étude.

Kurt est une des personnes ayant découvert que sa vie avait changé parce qu’il s’était attaché à la parole de Dieu et qu’il avait réalisé les promesses de Dieu pour sa vie.

Kurt : J’aimerais vous partager comment un couple de promesses de Dieu tirées de Sa parole, me donnèrent la foi pour me lever et faire quelque chose que je n’aurais jamais imaginer moi-même. Au début de cette année, ma femme, Mary, me dit que Saddleback était en train de former une équipe de volontaires en partance pour un voyage missionnaire en Chine. Depuis des années, elle avait une passion pour la Chine. Elle me demanda si cela m’intéresserait d’y participer ou au moins de me rendre à la première réunion de présentation. Je n’étais pas intéressé. Alors elle alla seule à la première réunion. J’aime voyager mais je me sentais bien dans ma vie telle qu’elle était. Je n’avais pas vraiment envie de mettre des virages supplémentaires à la route que je suivais. J’étais bien confortable avec mon travail, ma vie de famille et mon ministère ici à l’église. Alors je ne voyais pas pourquoi j’irais m’embarquer dans quelque chose de nouveau et de différent.

Cependant, Dieu avait des plans différents pour ma vie. Il voulait donner une autre vision à ma vie. Pendant la semaine suivante, Dieu commença à me parler au travers de Sa parole. Un verset que j’avais essayé de mémoriser prit vie pour moi. C’était Galates 2 :20 : « Je suis crucifié avec Christ, et ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi ; ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » Et parce que Son esprit vit en moi, j’ai la force nécessaire pour affronter de nouveaux défis. J’ai commencé à sérieusement penser à la Chine et à la façon dont Dieu pourrait m’utiliser là-bas. Je commençais à être attiré par le projet.

Une autre promesse qui m’encouragea se trouve dans Psaume 27 :1 : « L’Eternel est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je crainte ?L’Eternel est le refuge de ma vie : de qui aurais-je peur ? » Plus je pensais à ces versets, plus j’étais encouragé à me lancer dans la foi et à être prêt à faire tout ce que Dieu me demandait de faire.

J’ai participé au voyage missionnaire en Chine. Mary et moi-même y participèrent. Tout ce que je peux dire est que cela a changé ma vie. Dieu m’a permis de voir une partie de Sa vision de ce qu’Il fait autour du monde et comment Il utilise des gens ordinaires pour faire Son œuvre. J’ai vu comment des tas de chrétiens chinois servent Jésus à un grand coût personnel sans avoir tous les sentiments que nous avons ici en Amérique. Cela a vraiment développé mon imagination de la compréhension de la vie chrétienne. Non seulement Dieu brisa mon cœur pour les millions de chinois qui ne connaissent pas le Seigneur, ils n’ont jamais entendu parler de Jésus Christ, mais Il a brisé mon cœur pour les gens ici dans le Conté d’Orange, des pères et des mères et des gens avec qui vous travaillez. Il brise votre cœur. Ils doivent connaître la grâce du Seigneur.

Alors de cette simple expérience, j’ai appris que le Seigneur fait des choses étonnantes quand nous nous lançons par la foi et que nous faisons confiance à Ses promesses. Il m’a montré au travers de cela que j’avais besoin de faire ce premier pas. Je suis heureux de l’avoir fait  parce que cela a changé ma vie à jamais, à jamais. Avant ma participation à un voyage missionnaire avec Saddleback, je pensais que Dieu était réel. Mais maintenant, je sais dans mon cœur qu’Il est réel. Laissez-moi vous encourager à découvrir une promesse de Dieu et à faire ce premier pas de foi. Même si ça paraît être un petit pas, laissez Dieu vous le montrer comme Il l’a fait pour moi. Il vous utilisera dans des voies enthousiasmantes si vous Lui faites juste confiance.

Le Général Douglas Macarthur appela une fois Josué le plus grand responsable militaire de toute l’histoire. Parce que la vie de Josué n’a été qu’une succession de batailles et qu’il n’a jamais abandonné.  Est-ce qu’il vous arrive de vous sentir comme ça ? Comme si votre vie n’était qu’une suite de batailles ? Quand un de vos problèmes est résolu, un autre survient ; Quand vous venez juste d’obtenir une victoire dans un domaine, il y a tout d’un coup une autre bataille à livrer. Comment arrivez-vous à suivre quand vous avez une bataille après une autre bataille ? Vous appliquez le troisième secret de l’utilisation par Dieu.

3. APPUYEZ-VOUS SUR LE SEIGNEUR.

Vous vous débarrassez du doute, vous recherchez une promesse et vous vous appuyez sur le Seigneur. S’appuyer, c’est plus que juste croire. Cela veut dire dépendre de Lui. Que faites-vous quand vous vous appuyez sur quelque chose ? Quand vous vous appuyez sur quelque  chose, vous vous attendez à ce que cela vous maintienne debout. C’est ce que cela veut dire s’appuyer – avoir confiance que cette chose vous tiendra debout. Quand vous vous appuyez sur Dieu, c’est plus que simplement « je crois en Dieu. » Cela veut dire « Je crois qu’Il me tiendra debout. »

Josué 1 :5. Dieu dit : « Nul ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie. Je suis avec toi comme je l’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas. » Et Dieu vous dit aussi cela. Il dit : « Tu peux t‘appuyer sur moi. » Aussi longtemps que Josué s’est appuyé sur Dieu, il était invincible. Il a été victorieux dans chaque bataille aussi longtemps qu’il s’est appuyé sur le Seigneur. Josué a accompli l’impossible dans une grande mesure parce qu’il s’appuyait sur le Seigneur. Quatre fois Dieu dit dans ce passage : « Aie confiance…Ne doute pas…Fortifie-toi…Sois déterminé… » parce que vous perdez votre crainte quand Dieu est proche. Et Il dit : « Je ne vais jamais t’abandonner. Tu peux t’appuyer sur Moi. »

Question très importante : Sur qui ou sur quoi vous appuyez-vous pour trouver de la force ? Quelle est votre source de force ? Quelqu’un d’autre ? Vous appuyez-vous sur l’approbation des autres pour trouver votre force ? C’est un fondement très instable. Les gens vont vous laisser tomber. Personne ne peut vous soutenir à chaque instant parce que ce sont des êtres humains. Et si toute votre confiance et toute votre force dépendent du fait qu’ils vous soutiennent, ils vont vite se fatiguer, et un jour, ils vous laisseront tomber. Pas nécessairement parce qu’ils en ont eu l’intention, mais plutôt parce qu’ils sont fatigués. Vous ne pouvez donc pas vous appuyer sur les autres pour vous soutenir à chaque instant. Vous ne pouvez même pas vous faire confiance. Avez-vous découvert combien souvent vous vous laissez tomber vous-même ? Vous le faites. Vous vous faites tout le temps des promesses que vous ne tenez pas. Vous vous laissez tomber. Vous vous décevez vous-même. Alors si vous dites : « Je vais juste dépendre de moi-même ! » vous vous laisserez tomber si vous le faites. Vous ne dépendez pas des autres pour votre force et vous ne dépendez pas de vous-même pour votre force. Que faites- vous ?

Proverbes 3 : « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ton intelligence ; reconnais-le dans toutes tes voies, et c’est lui qui aplanira tes sentiers. » S’appuyer sur le Seigneur peut faire peur. C’est parfois inconfortable. « Est-ce que Dieu va s’en tirer ? est-ce qu’Il va pouvoir me soutenir ? » Mais c’est tout ce dont il est question lorsqu’on qu’on s’appuie sur le Seigneur dans la foi. Vous découvrez qu’Il va vous soutenir. Je voudrais que vous écoutiez l’histoire de Lynne :

Lynne : J’ai passé une bonne partie de ma marche chrétienne dans la crainte. J’avais peur de manquer ce que Dieu avait en réserve pour moi, ne mesurant pas ou n’accomplissant pas Son plan pour ma vie. Cela me frustrait de lire Jérémie 29 :11 : « Je connais, moi, les desseins que je forme à votre sujet – oracle de l’Eternel-- , desseins de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir fait d’espérance. » Mais je ne pouvais m’empêcher de lutter avec Dieu à propos de ce plan. « Quel est-il ? Que veux-Tu que je fasse ? »

Il y a plusieurs années, Dieu commença à me montrer que je m’appuyais sur ma propre compréhension et non sur la sienne. J’étais prête à obéir aussi longtemps que j’avais un signe sur lequel m’accrocher ou si cela avait un sens pour moi. Je Le recherchais pour obtenir des réponses de la vie lorsque alors que Dieu m’appelait à Le rechercher réellement pour Lui- même. Quand j’ai vraiment commencé à m’appuyer sur Lui, j’ai fait l’expérience de tant de liberté dans ma communion avec Lui. Ce qui fut encore plus grand, fut de découvrir la puissance de Dieu et l’abandon à Sa volonté. Dieu m’a demandé de faire des choses bien au -delà de ce que mon imagination aurait put envisager ou même compris.

C’est presque un cliché chrétien que de dire que les gens ont peur de faire complètement confiance à Dieu parce qu’Il pourrait leur demander de déménager en Afrique. Mais il y a trois ans , c’est exactement ce que Dieu m’a demandé de faire – de me lancer par la foi et de partir en Afrique. En fait, j’ai lutté avec Dieu à ce sujet pendant des années. Des questions submergeaient mon esprit : « Comment faire si quelque chose arrivait à ma famille ? Et si je tombais malade ? Comment m’utiliseras-Tu là-bas ? » En abandonnant mes besoins de connaissance et en me lançant par la foi, j’ai expérimenté l’étonnante puissance de Dieu et j’ai vu tant de miracles. Le livre de Josué était mon leitmotiv. Avoir confiance que Dieu ne m’abandonnerait pas et ne m’oublierait pas. J’avais le privilège de travailler avec l’église nationale pour enseigner et implanter des églises. J’ai vu un chef tribal Masai, de nombreux musulmans et une centaine de villageois donner leur vie à Christ et une nouvelle église implantée. J’étais submergée quand Dieu prit soin de moi pendant une crise de malaria. J’étais si malade et j’ai prié désespérément que Dieu mette dans le cœur de quelqu’un la volonté de prier pour moi. Immédiatement, quelqu’un frappa à ma porte. Ils ne parlaient pas anglais mais ils savaient que j’étais malade  et ils venaient prier pour moi. Dieu connaissait le Swahili. Chaque demi-heure, quelqu’un venait à ma porte pour prier pour moi. J’en étais stupéfaite. Plus tard dans la semaine, quand j’appelais ma mère, elle me dit : « Dieu m’a réveillé l’autre matin. » Je lui ai demandé ce qu’elle voulait dire.  Elle répondit : « La sonnette a retenti de bonne heure. Ton père et moi-même sommes allés voir qui était à la porte. Mais personne n’était là. Et j’ai ressenti que Dieu m’appelait à prier pour toi. » Quand je lui demandais de quel jour il s’agissait, je réalisais que c’était le jour et l’heure exacts où j’avais formulé cette prière. J’étais étonnée par le soin que Dieu prit de moi à ce moment-là. Dieu édifia ma foi au travers de cela.

Dieu  me remit ce verset : « Je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas. » en tête un matin alors que je me précipitais dans la maison de mes parents où mon père venait de mourir. Je pense que Dieu me rappelait qu’Il serait là pour moi même pendant les jours noirs à venir. Ca a été un moment  très difficile pour moi. Mais Dieu a été fidèle en tout point, même lorsque je trébuchais en raison de ma peine. Et là encore, Dieu a édifié ma foi.

Le printemps dernier, j’ai été enthousiasmée en écoutant un missionnaire en Chine parler des villes que personne n’avait atteintes et à qui personne n’avait parlé de Christ. Il demandait si je pouvais emmener quelques personnes dans ces villes pour voir ce que Dieu voulait faire. Alors, avec une tonne d’enthousiasme mais avec peu d’informations, un groupe de chrétiens de cette église s’envola pour la Chine. Nous ne savions pas ce que nous étions en train de faire. Mais par obéissance, nous sommes retrouvés dans un lieu qui a une telle faim spirituelle. Nous avons fait ce qui était possible de faire. Nous avons marché, nous avons prié, nous avons souri,  et Dieu fit des choses impossibles de façon étonnante. Il nous donna la possibilité de parler de Christ dans des salles de classe. Nous sommes devenus amis avec les officiels du gouvernement local. Nous avons parlé avec des étudiants universitaires qui avaient faim d’entendre ce que pouvaient dire des américains. Et une serveuse dans un des cafés accepta Christ après avoir servi l’équipe pendant trois jours d’affilée.

Les gens qui partent en voyage missionnaire grâce à Saddleback Church ne sont pas des supers saints. Ce sont des personnes ordinaires comme moi ou Kurt que vous venez d’entendre. Ces sont des gens normaux qui prennent simplement un petit pas de foi et disent : « Dieu, je suis d’accord pour que Tu m’utilises. » Je vous recommande vraiment de consulter le site Internet sur les missions et de chercher les possibilités de missions à court-terme. Dieu veut vous utiliser pour les grands besoins du monde. J’ai partagé quelques-unes de mes grandes expériences dans la vie mais m’appuyer sur Dieu est une aventure quotidienne pour moi.  Pasteur Rick dit souvent : « Vous devez aller sur les branches car c’est là que se trouve le fruit. » J’ai lentement crapahuté vers les branches et de là, la vue est magnifique. Jésus a chamboulé ma vie et je n’aurais pas voulu qu’il en soit autrement.

Le quatrième secret pour être utilisé par Dieu

4. LANCEZ-VOUS PAR LA FOI.

Il y a un moment dans la vie où vous devez arrêter d’en discuter, d’en parler, d’y penser, et de prier pour elle. Vous devez vous lancer en dépit de vos sentiments. En dépit de vos craintes, de vos doutes. Il y a un moment où vous devez arrêter  d’écouter Pasteur Rick, et où vous devez vous sortir de votre assurance bénie et commencer à la mettre en action et en faire quelque chose. Ce ne doit pas forcément être quelque chose de très important mais vous faites quelque chose qui démontre la foi dans votre vie.

Josué 1 :10 : «Josué donna cet ordre aux officiers du peuple : parcourez le camp, , et voici ce que vous commanderez au peuple : préparez-vous des provisions car dans trois jours vous traverserez le Jourdain que voici. » C’était le moment de vérité. Ils devaient se lancer. Ils devaient s’en emparer. Ils devaient le déposer sur la ligne. Ils devaient faire le grand plongeon. Littéralement. Parce qu’ils allaient traverser un fleuve ici.

Le Jourdain, une fois qu’ils l’auront traversé, ils vont devoir se lancer dans la bataille contre les nations. Le Jourdain n’est pas un grand fleuve. Il fait à peu près trois mètres de large et soixante centimètres de profondeur. Sauf en saison de crue. Au printemps, quand toute la neige fond dans la montagne, elle descend dans le Jourdain qui devient une rivière géante, tourbillonnante, torrentielle, très dangereuse. Ils se trouvaient là à cette saison, pendant la crue. C’est typique de Dieu que de les placer là pendant la saison des crues quand tout paraît insurmontable.

Ils disaient : « Comment allons-nous traverser ? » Il n’y avait pas de pont au-dessus du Jourdain. Il n’y avait pas de ponton. Comment Josué allait-il faire traverser cette rivière en furie à ce groupe entier de personnes ? Dieu dit : «  Je vais faire un miracle ! Rappelez-vous quand nous avons fait cette chose il y a quarante ans au bord de la Mer Rouge ? Quand j’ai ouvert la Mer Rouge et que vous avez pu traverser ? Nous allons le refaire cette fois-ci mais différemment. A la Mer Rouge, j’ai ouvert les eaux et vous avez pu traverser. Cette fois, je veux que vous commenciez à traverser et ensuite je retiendrai  les eaux, en amont et en aval, je les retiendrai  miraculeusement, et les eaux se retireront. Mais je ceux que vous commenciez à traverser. C’est un test. » Alors les sacrificateurs se mirent en marche en premier et ils commencèrent à entrer dans l’eau. Et Dieu fit un miracle et Il retint les eaux. Et les eaux reculèrent et le peuple traversa le fleuve.

Question : Quel est votre Jourdain ? Quelle est la barrière dans votre vie qui vous paraît insurmontable ? Elle est en plein milieu de votre route. Je ne pourrai  jamais être utilisé par Dieu à cause d’elle. Je ne pourrai  jamais avoir la bénédiction de Dieu sur ma vie à cause d’elle. Qu’est-ce qui est dans le passage ?

Vous devez réaliser que la première étape est toujours la plus difficile. Entrer dans cette rivière et regarder Dieu faire un miracle. Que faites-vous quand vous savez que quelque choses est selon la volonté de Dieu, quand vous savez que c’est la bonne chose à faire mais que vous êtes effrayé à l’idée de le faire ? Que faites-vous ?

Vous le faites quand même ! Si vous savez que c’est la bonne chose à faire, vous le faites en dépit de vos craintes. Vous affrontez vos craintes. Vous faites ce que vous craignez le plus. Vous combattez la crainte. C’est ça le courage. Le courage, ce n’est pas l’absence de crainte. C’est agir en dépit de la crainte. Vous dites « Qu’est-ce que je fais quand je sais que c’est la bonne chose à faire mais que je n’ai pas la foi ? » Vous le faites quand même. Et une fois que vous aurez commencé, la foi viendra. La foi survient dès que vous faites ce pas. Le miracle vient une fois que vous avez fait ce pas. Dieu ne fait pas le miracle en premier. Non. Il veut que vous vous lanciez, que vous vous agissiez par la foi.

Certains d’entre vous disent : « Je suis un peu trop vieux pour me lancer dans ce genre de truc. » Josué avait 80 ans ! Alors vous n’avez aucune excuse . Vous n’êtes jamais trop vieux pour faire de votre vie la meilleure partie de cette vie, en vous lançant par la foi. Dire « Dieu, peut importe le nombre d’années qui me reste, je vais les utiliser pour ce que Tu m’as placé sur la terre. Je veux que Tu m’utilises . »

Vous pouvez commencer à une petite échelle mais commencez ! Affrontez vos craintes ! Ecclésiastes 11 :4 : « Qui observe le vent ne sèmera point, qui fixe les regards sur les nuages ne moissonnera pas. » Je veux que vous entendiez une dernière histoire. Bienvenue Karen.

Karen : Il y a quatre ans, je suivais régulièrement les services du week-end à Saddleback mais en entendant Pasteur Rick parler souvent du fait d’utiliser nos dons et nos talents pour les desseins de Dieu, Dieu a planté une graine de rêve dans mon cœur. J’ai imaginé notre famille d’église avoir un ministère appelé Les Gens Aident les Gens pour associer des techniques pratiques, les professionnels de l’église avec ceux qui ont besoin d’une aide professionnelle mais qui ne peuvent se la payer. J’ai réalisé que notre église était pleine de mécaniciens automobile, de dentistes, de comptables, d’électriciens, et d’autres personnes qui pourraient employer leurs capacités pour servir Dieu en aidant les autres dans notre église. C’était un grand  rêve mais mon esprit était rempli de doutes. Je pensais : « Qui suis-je pour organiser un tel ministère ? Je ne suis pas diplômée en théologie. Je n’ai jamais été monitrice de l’Ecole du Dimanche. Qui me ferait confiance pour cette énorme responsabilité ? » Heureusement, j’étais encouragée par un petit groupe génial. Grâce à leurs prières et aux miennes, je fus convaincue que Dieu voulait que je transforme ce rêve en réalité ici à Saddleback. J’ai décidé de faire le grand plongeon. J’ai suivi le cours 201 et ensuite 301 qui expliquent comment utiliser vos talents dans le ministère. J’étais loin de me douter que j’allais tant apprendre de ces deux cours. J’ai appris  comment avoir une conversation quotidienne avec le Seigneur et comment je pouvais et devais utiliser les talents que Dieu m’avait accordés. Suivre ces deux cours de base fut un temps bien utilisé. J’ai décidé que même si j’avais beaucoup d’imperfections et que tous mes problèmes n’étaient pas encore résolus, je  ne pouvais attendre d’être parfaite pour commencer à servir. Alors je pris les deux mois suivants pour affiner et finaliser mon idée de ministère.

Quand maintenant  je regarde à ce que Dieu a fait, je suis étonnée que tant de gens ont pu être aidés et que tant de vies ont pu être bénies, parce que j’ai simplement agi sur une idée que Dieu m’avait donnée. Je suis étonnée de la rapidité à laquelle Dieu développa mon idée au-delà de ce que j’avais imaginé en premier lieu. En moins d’un an, je suis passée de l’auditrice passive du week-end à l’organisatrice d’un ministère à Saddleback qui emploie les techniques de plus de 200 membres.  A l’évidence, Dieu savait que j’avais les capacités pour diriger même si je ne le savais pas moi-même.  Cette année, on m’a demandé  d’organiser notre retraite annuelle de femmes qui va se dérouler dans quelques semaines. L’épouse de Pasteur Rick va intervenir et nous préparons une retraite rafraîchissante pour plus de 500 femmes. Au travers de cela, j’ai eu l’occasion de rencontrer et de travailler avec quelques-unes des meilleurs femmes de Saddleback et qui aurait pu penser cela il y a quelques années ? Il y a quatre ans, Dieu m’a donné un rêve et je Lui ai dit qu’Il pouvait m’utiliser. Mais cela ne se serait jamais produit si je ne m’étais pas lancée par la foi. Je suis sûre qu’il y a beaucoup de personnes qui écoutent en ce moment et à qui Dieu a donné des idées qui peuvent faire une différence dans notre église et une différence dans notre monde. Je vous encourage : Laissez Dieu se servir de vous. Lancez-vous par la foi dès à présent. N’attendez plus mais commencez dès aujourd’hui. Vous serez tant béni. Tout ce que cela demande, c’est de la foi.

« Dieu peut faire tout ce que vous savez – bien plus que ce que vous pourrez imaginer, deviner ou demander dans vos rêves les plus fous ! Il ne le fait pas en nous bousculant, mais en travaillant en nous par Son Espri, profondément et doucement en nous. » Vous ne pouvez pas imaginer ce que Dieu peut faire de votre vie si elle est déposée totalement, complètement et irrévocablement entre Ses mains. Vous ne pouvez pas vous imaginer ce qu’Il pourrait faire avec vous. Parce que vous avez été créé par Lui pour être utilisé par Lui.

Je veux vous parler par expérience personnelle. Il n’y a pas de plus grande sensation que d’être utilisé par Dieu. Rien ne s’approche de cette sensation que vous éprouvez quand que Dieu vous utilise pour Son dessein pour aider quelqu’un d’autre. Quand cela   arrive, vous dites : « Maintenant, je sais pourquoi je suis ici. C’est bien. C’est juste. C’est pour quoi je suis ici. C’est pourquoi Dieu m’a créé. » Et il  y a une telle sensation que de savoir que l’on est dans ce que pour quoi Dieu vous a créé.

Si vous n’êtes pas utilisé par Dieu, alors que faites-vous de votre vie ? Vous la gâchez. Tristement, beaucoup de gens ne ressentent pas la sensation éprouvée lorsqu’on est utilisé par Dieu, même si c’est ce pour quoi ils ont été créés. Pourquoi ? Ils ne se débarrassent pas du doute, ils ne recherchent pas une promesse, ils ne s’appuient pas sur le Seigneur, et ils ne se lancent pas par la foi. Je vous en prie. Ne commettez pas cette erreur !

Prière :

Pourquoi doutez-vous que Dieu puisse vous utiliser dans votre vie ? Le doute vous fera manquer le meilleur de Dieu. Un jour, quand vous vous tiendrez devant Jésus Christ pour rendre compte de votre vie, vos doutes sembleront assez insignifiants et pathétiques. Que devez-vous arrêter de prier et que devez-vous commencer à faire ? Les gens emploient souvent la prière comme une excuse pour faire traîner les choses : « Je prie pour savoir si je dois suivre une étude biblique… Je prie pour la dîme…je prie pour savoir si je dois rejoindre une église… Je prie pour savoir comment utiliser mes talents pour Dieu… » Pourquoi n’arrêtez-vous pas de prier ainsi et ne commencez-vous pas à agir ? Est-ce que vous êtes impliqué dans une étude biblique qui va nourrir votre foi ? Nous avons encore sept autres semaines d’études sur la foi. Pourquoi ne nous rejoignez-vous pas ?

Pouvez-vous dire cette prière ? « Père, j’admets que j’ai souvent eu des doutes sur mes capacités, sur Toi, sur Ton désir de m’utiliser. Pardonne-moi pour toutes les excuses que j’ai utilisées pour couvrir mon manque de foi. J’ai dit que j’étais trop occupé. J’ai dit que d’autres sont plus qualifiés. J’ai dit que mes blessures et mon passé m’empêchent de Te servir. Pardonne-moi.  Pardonne-moi de m’être comparé aux autres. Aujourd’hui, je veux me débarrasser du doute et je veux me lancer par la foi. Je veux que Tu utilises ma vie et je veux que Tu bénisses ma vie. Aide-moi à demeurer dans Ta Parole, la Bible, de la lire, de la méditer, de la mémoriser, afin que je puisse la connaître et proclamer Tes promesses. Je veux être confiant dans le fait que Tu m’utilises. S’il Te plait, prends la petite graine de foi qui est dans mon cœur et fais  la croître. En Ton nom, je prie. Amen. »



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Myriam3 Il y a 3 années, 5 mois

    Merci pour cet enseignement, soyez bénis Josué chap 1 verset 5 à 9 fait partie de ma vie, ce fut une promesse reçue et ensuite réalisée en 1981.