Dieu conduit dans toute la vérité

Dieu conduit dans toute la vérité

Ce mardi après-midi, quand j’arrive à l’église pour l’étude biblique pour femmes, il n’y a personne. C’est la première fois que ça m’arrive depuis les années que j’enseigne. J’en profite pour préparer un sujet qui me tenait à cœur. Je prie pour chacune des femmes, puis je rentre.

Quand j’arrive derrière la porte de notre appartement, je sonne. J’ai laissé les clefs à mon fils. J’entends des bruits étouffés, puis :
" Zut alors, ma mère ! Qu’est-ce qu’on fait ? "
Je me demande ce qui se passe chez moi. Je sonne à nouveau.
" Cachons-nous. Vite ! "
La porte s’ouvre enfin, et je vois des têtes baissées passer devant moi :
" Au revoir, Madame, désolé de vous avoir dérangé. " Sept têtes en tout. Je me retiens de rire devant leur air penaud.

Me voilà seule devant mon fils. Ce grand bonhomme d’1m 85 n’en mène pas large.
" Tu faisais quoi là, avec tes copains ? "
" Ben, je les ai invités pour faire des jeux et leur jouer un morceau de guitare. "
" C’est tout ? "
" Oui. "
" Pourquoi ne m’en as-tu pas parlé. Ça ne me gêne pas qu’ils viennent jouer, ce qui me dérange, c’est que tu le fasses en cachette. De toute façon, avec Dieu on sait toujours tout. "

On a ensuite eu une bonne discussion sur sa façon d’agir et l’importance de l’honnêteté.

Tout content, mon fils invite ses copains pour la semaine suivante mais finalement personne ne vient, ils avaient des devoirs à faire. Et pour finir, mon fils et ses camarades de classe ont tous une heure de colle. Et oui ils n’avaient pas le droit de rentrer chez eux entre la fin de leur cours de natation et le cours suivant qui avait lieu 1h30 après, étant sous la responsabilité du collège. Donc il n’y aura jamais de copain qui viendra jouer chez nous le mardi après-midi.

" Seigneur, tu m’as scruté et tu connais, tu connais mon coucher et mon lever ; de loin tu discernes mes projets ; tu surveilles ma route et mon gîte, et tous mes chemins te sont familiers. Un mot n’est pas sur ma langue, et déjà, Seigneur, tu le connais. Derrière et devant, tu me serres de près, tu poses ta main sur moi. " (Psaume 139. 1-5, TOB)


en partenariat avec : www.famillejetaime.com


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires