Dieu et nos " pourquoi "?

Après avoir perdu sa famille, et tous ses biens, Job montre un exemple de foi qui nous dépasse " L’Eternel a donné, l’Eternel a repris. Que le nom de l’Eternel soit béni ! ". (Job 1.21). Puis, c’est dans son propre corps que Job va être touché par un ulcère malin de la tête aux pieds ! Dans une souffrance profonde, une fois de plus, il accepte, sans se rebeller contre Dieu.

Par la suite, trois de ses amis le rejoignent. Ils ne savent que dire… Ils restent là, silencieux et compatissants. Après 7 jours de silence, ils vont intervenir pour " l’encourager  ", puis le reprendre : cette situation n’est pas normale. Elle n’est pas compatible avec un Dieu juste. Si Job souffre autant, c’est qu’il a dû commettre un péché, conscient ou pas.

Et pourtant, Job n’a pas commis de faute.

Il se plaint d’abord à ses amis, et tout en leur parlant, il s’adresse à Dieu. Autant ses amis ont parlé de Dieu, autant Job va se confier à Dieu. Avec violence, il crie son incompréhension. Dans ce qu’il perçoit, c’est Dieu qui lui envoie tous ces malheurs. Mais en même temps, il sait que seul Dieu connaît le fond de cette tempête. Il se retrouve dans le paradoxe où Dieu est celui qui le maltraite, et en même temps, celui qui tient en main sa cause. Il est à la fois son adversaire et le seul capable d’être son avocat… Son discours est mêlé des différentes pensées qui l’animent : il se plaint, il proclame son innocence et il accuse Dieu. Ces accusations sont le fruit de sa compréhension : " Tes mains m’ont façonné, elles m’ont fait tout entier… Et tu me détruirais ? " (Job 10.8). Dans son incompréhension, Job s’accroche à Dieu. Sa décision est ferme : " Pour moi, je rechercherai Dieu, c’est à Dieu que j’exposerai ma cause ". (Job.58 ; 13.3)

Dans sa bonté, Dieu va s’adresser à Job, sans pour autant lui expliquer le pourquoi de toutes ses épreuves. Dieu n’est pas indifférent à sa souffrance. Il a tout créé et prend soin de chacune de ses créatures. Il connaît toutes nos circonstances difficiles et connaît déjà la fin de nos épreuves. C’est dans ce face à face avec Dieu que Job peut enfin lâcher prise (Job 38-42). " Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil te voit " (Job 42.5). Il peut ainsi abandonner sa destinée entre les mains du Tout-Puissant.

Comme pour Job, Dieu veut nous rencontrer de manière plus profonde lors de nos épreuves. Il veut se révéler à chacun de nous en particulier. Sa Parole nous enseigne que Dieu veut le meilleur pour ses enfants. Choisir de croire que Dieu a des plans parfaits nous permet d’affronter nos épreuves avec cette assurance : " Nous savons du reste que les intentions bienveillantes de Dieu sont à l’origine de tout ce qui nous arrive " (Romains 8.28). Dieu veut se révéler à nous au sein de nos difficultés. Sommes-nous prêts à le rechercher de tout notre cœur ?

Au cœur de son épreuve, Job a rencontré Dieu et il a trouvé la paix…

En partenariat avec famillejetaime.com




Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • Marie Blanche Il y a 6 années, 8 mois

    SEigneur merci parce que ce que Tu veux pour moi c'est le meilleur j'y crois et fais moi voir ton meilleur dans la situation actuelle au nom de JESUS amen
  • Patty R Il y a 9 années, 4 mois

    Apprends moi Dieu à ne voir que ta gloire ,ta puissance devant une situation difficile, à t' aimer et te louer encore plus davantage.A ne pas te demander "mes pourquoi" mais à placer ma confiance en Toi seule.
  • fkenguet Il y a 11 années

    seigneur aides-nous à comprendre les épreuves que tu mettras devant nous afin que notre foi soit inébranlable. Il n'ya que toi qui puisse nous sortir vainqueur de toutes ces épreuves .A toi seul soit la gloire
  • Afficher tous les 6 commentaires