Donner : Soustraction, transaction ou transformation ?

 
Donner, voilà un concept qui fait peur à bien des chrétiens… “Et voilà, elle va nous parler d’argent et nous demander d’ouvrir nos porte-monnaie… on risque de frôler l’évangile de prospérité”…

Détendez-vous, je voudrais simplement partager un trésor que nous avons découvert depuis tellement d’années. Moi aussi, cela me met en “colère” quand j’entends des bêtises prêchées sur le sujet de la générosité et de l’argent. Permettez-moi de vous partager notre point de vue.

Luc 6:37-38 : “Ne vous posez pas en juges d’autrui, et vous ne serez pas vous-mêmes jugés. Gardez-vous de condamner les autres, et, à votre tour, vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez vous-mêmes pardonnés. Donnez, et l’on vous donnera, on versera dans le pan de votre vêtement une bonne mesure bien tassée, secouée et débordante ; car on emploiera, à votre égard, la mesure dont vous vous serez servis pour mesurer.”

Tout commence avec notre état de coeur :

Deutéronome 15:7-10Si l’un de tes compatriotes tombe dans la pauvreté dans le pays que l’Eternel ton Dieu te donne, tu ne lui fermeras pas ton cœur et tu ne lui refuseras pas ton aide. Au contraire, tu lui ouvriras ta main toute grande et tu lui prêteras suffisamment selon ses besoins. Garde-toi bien de nourrir dans ton cœur des pensées mesquines et de te dire : « C’est bientôt la septième année, l’année de la remise des dettes » et, pour cette raison, de regarder ton compatriote pauvre d’un mauvais œil sans rien lui donner. Car alors, il se plaindrait de toi à l’Eternel et tu porterais la responsabilité d’une faute. Donne-lui généreusement et non pas à contrecœur. Et pour cela, l’Eternel ton Dieu te bénira dans tout ce que tu feras et dans tout ce que tu entreprendras.”

Et si Dieu nous encourageait à donner pour combattre notre coeur égoïste?

Souvent, notre première réaction est la peur de manquer. C’est un état d’esprit de “soustraction” que nous entretenons avec cette peur. On donne en calculant ce que l’on ne pourra pas acheter avec cette somme… On part d’une somme d’argent que nous avons en se positionnant comme si elle nous appartenait.
Dans ce cas-là, l’ouverture du porte-monnaie est très douloureuse et sujette à des sueurs froides. “Vais-je avoir assez pour moooaaaa ?”
Nous oublions alors que tout ce que nous avons, appartient d’abord à Dieu.

Agée 2:8C’est à moi qu’appartient tout l’argent et tout l’or. Voilà ce que déclare le Seigneur des armées célestes.”

Nous devons réaliser que, vraiment, ce que nous avons appartient à Dieu. Il est celui qui donne et qui reprend. Il prend soin de nous au-delà de ce que nous pouvons espérer

1 Pierre 5:7Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.
Matthieu 6:26 “Voyez ces oiseaux qui volent dans les airs, ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent pas de provisions dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. N’avez-vous pas bien plus de valeur qu’eux?”


Quand ouvrir sa main pour bénir consiste à rendre à Dieu ce qui lui appartient, c’est avec joie que nous donnons! Tout dépend de notre état de coeur !

L’étape suivante est de penser en termes de “transaction”. On négocie avec le Seigneur. “J’ai donné tant,… j’ai fait tant … alors en retour, tu vas multiplier au centuple… je donne 10 pour espérer recevoir 1 000 …)

Deutéronome 15:14Vous le couvrirez de cadeaux avec ce que le SEIGNEUR votre Dieu vous a donné généreusement…”

La “transaction” est une mentalité qui manque de générosité et reste tournée vers soi-même.

Bien sûr, Dieu bénit au centuple, mais si nous donnons uniquement pour recevoir financièrement, nous passons à côté du meilleur de Dieu pour notre vie. Voilà le piège de l’évangile de prospérité : encourager les chrétiens à donner pour recevoir des “soussous" en retour ! Dans le plan de Dieu, donner combat l’égoïsme de notre coeur, dans l’évangile de prospérité, donner encourage l’égoïsme de notre coeur… Voyez-vous le danger ici ?

Et si l’évangile de prospérité avait tout faux dès le départ? Donner ne produit pas un compte en banque bien rempli, mais une vie bénie et qui plait au Seigneur !

Donner, c’est avoir son coeur transformé par Dieu!

Donner, c’est investir dans le royaume de Dieu, c’est participer à un ministère dans lequel nous ne pouvons pas concrètement mettre nos mains.
Donner c’est prendre part à l’action de Dieu sur cette terre.
Donner, c’est multiplier.
Donner, c’est semer pour que Dieu fasse pousser et que la récolte soit grande.
Donner, c’est ouvrir les portes du ciel.
Donner c’est plaire à Dieu avec un coeur généreux.
Donner, c’est beaucoup de joie!

Demandez au Seigneur l’endroit où Il veut que vous semiez. Demandez -lui à quel ministère Il veut que vous preniez part et… donnez.
Regardez ensuite votre coeur se transformer et votre vie être bénie par Dieu, comme Il lui semblera bon. Vous ne le regretterez jamais!



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

11 commentaires