Dorcas, une femme de valeur

Dorcas, une femme de valeur

Il y avait à Jaffa une femme du nom de Tabitha, ce qui se traduit par Dorcas ; elle faisait beaucoup d’œuvres bonnes et d’aumônes. (Actes 9.36)

Elle était connue comme étant une femme vertueuse, une couturière charitable…

Il y avait en Chine, une femme charitable, elle s’appelait Dolorès et était en charge du ministère des femmes dans son église.

Elle accueillait pendant plus de 12 ans des femmes de tout horizon dans sa maison pour les édifier, étudier la parole et prier ensemble.

Elle évangélisait lorsqu’elle était au travail et invitait beaucoup de femmes qui, plus tard, acceptèrent Jésus à ses réunions de femmes.

Elle s’était occupée pendant des années de gérer le club du dimanche, faisait partie du groupe d’anciens de son église et visitait les prisonniers de Thaïlande chaque année, fortifiant ceux qui avaient donné leurs cœurs et leurs vies à Jésus Christ…

Je pourrais continuer cette histoire mais je suis certaine que chacune d’entre vous peut citer une femme dans son pays natal, France, Canada, Afrique, Madagascar etc. qui, tout comme Dolorès, a été un exemple réel d’une femme remplie des fruits de l’Esprit, servant son Dieu de toutes ses forces et étant un exemple pour beaucoup de femmes autour d’elle…

A son départ, elle devait quitter la Chine pour raison professionnelle, beaucoup l’honorèrent à l’église en citant des versets bibliques, tout en versant de chaudes larmes…

Une femme de valeur est une femme qui bouleverse par son amour, sa fidélité, son service, « aux portes, ses œuvres la louent… » …

Ne veux-tu pas être connue comme l’une d’entre elles ?

« Qui trouvera une femme de valeur ? Son prix dépasse beaucoup celui des perles, le cœur de son mari a confiance en elle, (…) elle est revêtue de force et de dignité, elle se rit de l’avenir. Elle ouvre la bouche avec sagesse et un enseignement bienveillant est sur sa langue. Elle surveille la marche de sa maison et ne mange pas le pain de paresse. Ses fils se lèvent et la disent heureuse ; son mari se lève et lui donne des louanges : Beaucoup de filles ont une conduite de valeur ; mais toi, tu les surpasses toutes. La grâce est trompeuse et la beauté vaine ; la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée. Donnez lui du fruit de son travail, et qu’aux portes ses œuvres la louent. » Proverbes 31.10,11; 25-31

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires